La saison du Balbuzard en Anjou


Rédigé par - Angers, le 17/09/2012 - 07:18 / modifié le 17/09/2012 - 07:18


Chaque année, à la fin de l’été un oiseau prestigieux vient traverser en long et en large nos vallées ligériennes. Le Balbuzard pêcheur, rapace diurne prestigieux, est un grand ami de la Loire



La saison du Balbuzard en Anjou
la rédaction vous conseille
Entre Août et Octobre, cet oiseau, appelé aussi, par abus de langage "aigle pêcheur" vient régulièrement pêcher dans le grand fleuve, ou exceptionnellement, dans les grands lacs. Il est exclusivement piscivore. Pour ce faire, il entame généralement un vol stationnaire ou circulaire au-dessus de l’eau, puis se laisse tomber violemment sur sa proie, et repart avec en la maintenant entre ses serres. Il s'éloigne ensuite pour aller déguster sa pitance sur une grève ou dans un arbre mort à quelques centaines du rivage. Il sait aussi s'octroyer de longs moments de repos, en restant immobile sur une branche ou sur une souche de grève, cette posture est alors propice a son observation. La population est stabilisée en France continentale comme en Corse, ou il est très présent. L’espèce est très protégée, et fait l’objet d’une surveillance spéciale par la Mission Rapace de la Ligue pour la Protection des Oiseaux.

Balbuzard pêcheur
Balbuzard pêcheur
Le Balbuzard niche en Scandinavie, il ne fait donc que traverser la France en Automne, pour rejoindre les zones d’hivernage situées en Espagne ou en Afrique. C’est un rapace de grande taille, plus gros qu’une buse (envergure 1.60m). Son dos est brun, son plastron blanc, ses ailes plutôt grises, dont les plumes sont séparées par une bande noire.
La plupart du temps, le même nid est utilisé d’année en année par le couple. Les nids sont situés a des hauteurs supérieures a 10 mètres, dans des pins ou des pylônes électriques. Les couvées sont de deux à trois œufs, les jeunes prennent leur envol environ 45 jours plus tard. Cependant les adultes continuent à les nourrir pendant deux ou trois semaines.

Les bords de Loire sont propices à l'observation du Balbuzard
Les bords de Loire sont propices à l'observation du Balbuzard
Ou voir le Balbuzard en Anjou?

Voici quelques rivages où le balbuzard peut être observé avec un peu de patience (et de chance) : La pointe (Bouchemaine), Port Thibault (Ste Gemmes) La Bohalle (Ile Sorin) St Mathurin (Ile du Buisson) ainsi qu’a Parnay et Turquant. Il est également souvent présent sur l’étang de Chevigné sur la commune de St Georges sur Loire (propriété privée). Il ne faut cependant pas s’imaginer pouvoir l’approcher comme une mouette ou un goéland ; une paire de jumelle et beaucoup de patience seront nécessaires pour aller a sa rencontre….




François BREAU
Contributeur Angers Mag - spécialisé dans le domaine scientifique et le milieu naturel. Cinéaste,... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag