La suspension du directeur de Keolis suscite l'interrogation


Rédigé par La rédaction - Angers, le 17/11/2016 - 16:30 / modifié le 17/11/2016 - 16:38


Christophe Reineri, qui dirige depuis 11 ans la filiale du groupe Keolis à Angers, a été suspendu "provisoirement" de ses fonctions, en milieu de semaine dernière. Une décision pris par la direction générale du groupe et liée semble-t-il, selon celle-ci, à des problèmes de gestion. Dans les rangs d'Irigo-Keolis Angers, c'est la stupéfaction.



la rédaction vous conseille
Révélée mardi soir puis développée mercredi matin dans les colonnes de nos confrères du Courrier de l'Ouest, la nouvelle a fait grand bruit : depuis mercredi de la semaine passée, Christophe Reineri, le directeur de Keolis Angers, qui gère le réseau de bus et tram Irigo, est suspendu de ses fonctions. "Une suspension provisoire", précise Céline Pasqualini, directrice des relations média au siège parisien de l'opérateur privé de transports public de voyageurs.

Reste que les contours de cette suspension demeurent ce jeudi très flous, y compris pour les syndicats, qui ont pourtant rencontré un référent de la direction nationale, en fin d'après-midi, mercredi. "Le groupe a informé que le directeur de filiale du réseau Irigo est suspendu de ses fonctions pour des faits présumés de gestion contraire à l'éthique", indique un communiqué signé des quatre organisations syndicales présentes au sein de la structure angevine (CFDT, UNSA, CGT, CFTC), qui regroupe près de 700 salariés. "Monsieur Reineri est toujours salarié du groupe et directeur de la filiale d'Angers. Un référent a été nommé pour assurer la gestion du réseau", précise encore le communiqué.

Contactés, ni la direction nationale, ni les syndicats ne souhaitent s'étendre sur le sujet. La première parce qu'elle entend mener "des investigations supplémentaires", de la manière "la plus sereine possible", les seconds parce qu'ils ne souhaitent pas "donner d'informations sur un sujet qu'ils ne maîtrisent pas". L'un des représentants syndicaux fait tout de même état d'une situation délicate parmi les salariés, au sein desquels Christophe Reineri semble apprécié, lui qui occupe ce poste de direction depuis 11 ans et a notamment accompagné la construction de la première ligne de tram. "On nous parle de problèmes de gestion, mais notre filiale a tout de même fait remonter 2,4 M€ au groupe, cette année", relève-t-on parmi les voix syndicales.

Les délégations de service public en question
 
Hasard ou simple coïncidence, cette décision de la direction nationale intervient dans un contexte politique particulier, Angers Loire Métropole renégociant actuellement les marchés passés avec Keolis. Et son président, Christophe Béchu, ayant évoqué pour la première fois il y a quelques mois la possibilité de ne pas renouveler ces délégations de service public jugées très avantageuses pour l'opérateur de transports.

Ces marchés, qui représentent une manne publique annuelle de plus de 40 millions d'euros, portent non seulement sur les bus et le tram (dont le contrat arrive à échéance à la fin 2019), mais aussi sur la gestion de l'aéroport Angers Marcé -dont une prolongation de deux ans (jusqu'en décembre 2019) a été retirée de l'ordre du jour du conseil de communauté urbaine lundi soir...- et le transport des personnes à mobilité réduite.

Dans l'attente de nouveaux éléments tangibles, les négociations annuelles obligatoires qui devaient débuter cette semaine ont été suspendues. Et le Courrier de l'Ouest révèle ce matin que la Directrice des ressources humaines de Kéolis Angers, en froid avec Christophe Reineri et nombre de salariés, aurait également été écartée, mais "devrait être réaffectée dans le groupe" (Le Courrier de l'Ouest du jeudi 17 novembre).
 
Contacté par nos soins, Christophe Reineri, qui serait en arrêt maladie, n'a pas donné suite à nos sollicitations.









1.Posté par FERNAND NAUDIN le 19/11/2016 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L avantage du mot " ethique " , c est qu on peux tout mettre dedans ! En langage DRH , ca veux dire que t est viré

mais ca fait plus moderne d invoquer l éthique .Ca fait plus propre que de dire : ta tete ne me revient plus ! il faut que tu

dégages !








Angers Mag















Angers Mag : A lire, à écouter ce week-end...: La semaine a été chargée, et celles qui vient le sera... https://t.co/hxoRnF2uER https://t.co/BDyGhLuhzC
Samedi 25 Février - 08:34
Angers Mag : A Rive d'Arts, les artistes en famille: Un an après son ouverture, le pôle création de... https://t.co/03Xzbrqlhe https://t.co/TQq0Fzc23O
Samedi 25 Février - 08:04
Angers Mag : #MaineetLoire Déçu par l'avocat Gilbert Collard, il lui consacre un livre-ouvert https://t.co/TyBog3vWsX https://t.co/M1cWLK5LG6
Samedi 25 Février - 07:34
Angers Mag : « Merci Facteur ! » : la poésie en héritage: De la correspondance de Jules Mougin avec... https://t.co/JX0RHOe9e0 https://t.co/poda3YREto
Vendredi 24 Février - 07:53


cookieassistant.com