La tribune du lundi : "L'avenir de l’horticulture ornementale est collectif"


Rédigé par Jean-Luc GAIGNARD - Angers, le 01/12/2014 - 07:36 / modifié le 01/12/2014 - 08:14


Contribuer au débat public, faire vivre les réflexions politiques et, à notre niveau, participer tout simplement à l'indispensable vie des idées. Avec [La tribune du Lundi], Angers Mag Info vous propose désormais une nouvelle séquence, page blanche offerte aux responsables politiques et aux acteurs éclairés de la cité angevine et du territoire. Jean-Luc Gaignard, ancien ingénieur INRA, directeur stratégie Terre des Sciences, nous livre ce lundi sa vision d'avenir pour la filière ornementale, l'un des axes stratégiques du pôle Végépolys.



la rédaction vous conseille
"La filière ornementale, une des sept filières du pôle Végépolys, connaît actuellement des difficultés qui s’expliquent par différentes raisons, dont le contexte économique. C’est un moment qui  peut être mis à profit pour conduire collectivement la réflexion, pour partir sur des bases prospectives.  Des pistes de travail : agroécologie appliquée aux productions végétales et à la plante dans la ville, agriculture biologique source de techniques respectueuses de l’environnement – techniques à diffuser, plante et réchauffement climatique urbain, plante et santé en milieu urbain, ville végétale en 3D, cellules de cultures intégrées à l’intérieur  des immeubles, sont des pistes pour demain. Angers doit inventer la ville végétale et durable du XXIème siècle. Végépolys est bien la structure qui peut piloter ces réflexions.

Terre des Sciences croit et oeuvre pour l’avenir du territoire. L’action de culture scientifique, de découverte de l’innovation, des métiers et des formations dans le végétal, par les jeunes est bien à poursuivre. Plus que jamais, les jeunes sont attendus. Ils auront toute leur place dans cette filière qui a besoin de leurs idées pour réinventer le végétal de demain. Très tôt naissent les vocations, il faut leur faire découvrir des voies pour leur avenir, dont celles qu’offre le végétal. L’exemple des Jardins d’expression est un formidable moment de créativité des étudiants mais également des écoliers et collégiens. Deux mille jeunes font des études sur le végétal, à Angers. C’est un atout intellectuel, un réservoir d’idées. Lançons un appel à la créativité auprès de cette jeunesse et accompagnons-là.  Végépolys, Angers Technopole, les entreprises, pourraient se saisir de ces forces vives.
 
"Deux mille jeunes font des études sur le végétal, à Angers. C’est un atout intellectuel, un réservoir d’idées."

En 2012, Terre des Sciences et Végépolys ont engagé la réflexion sur Végétal et tourisme, deux filières à développer. Notre volonté est de mettre en scène le végétal dans sa dimension historique et innovante là où sont les touristes, dans l’axe de la Loire (700 000 touristes depuis le 1er janvier). Le but étant que les angevins et les touristes mesurent bien que les plantes et les techniques horticoles naissent à Angers.
Valorisons les entreprises et les productions locales. Il faut montrer aux angevins ce que produit notre territoire, ses forces, lui donner confiance, donner envie aux jeunes de s’y former. C’est aussi mobiliser les touristes sur notre histoire, notre savoir-faire, notre identité. Dans cet esprit, une belle expérience est engagée depuis un an entre la Direction du Château d’Angers, Terre des Sciences, Végépolys et des entreprises adhérentes, le Lycée - CFPPA Angers Le Fresne, qui travaillent ensemble sur l’embellissement des jardins du Château du Roi René, le pionnier de notre pôle végétal. Il a été le premier à introduire au XVème siècle des plantes méditerranéennes en Anjou, qui se sont acclimatées. Son château est bien le site de référence de notre pôle. Les 190 000 visiteurs du Château pourront découvrir la belle histoire des plantes qui naissent en Anjou, et les innovations.

Cette même démarche pourrait être mise en œuvre au fil de la Loire, axe du tourisme, dans d’autres sites historiques, dans les Villes et Villages Fleuris, afin que ligériens et touristes mesurent bien que c’est là que les plantes naissent et c’est là qu’il faut venir les découvrir et les acheter. Un travail à développer en synergie dans le territoire.
Une autre piste serait de végétaliser la gare SNCF, là où angevins, touristes et VIP passent nombreux. Lors de Végépolys en fête 2012, la gare avait une fière allure avec hortensias et autres fleurs, ce qui affirmait notre identité et notre dynamisme. Montrons ce qui marche !"












Angers Mag















Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01


cookieassistant.com