Larévellière : les enfants découvrent leur nouvelle école


Rédigé par - Angers, le 05/09/2011 - 12:29 / modifié le 05/09/2011 - 12:55


Ce matin à Angers, les petits de l’école Larévellière ont pris possession de leurs nouvelles salles de classes. Regroupant deux établissements scolaires situés non loin de l’autre, cette école a fait l’objet d’importants travaux d’agrandissement pendant les deux mois d'été. Pour cette rentrée, c’était un peu comme si les enfants et leurs parents découvraient une nouvelle école.



Parents et enfants pendant l'appel des écoliers
Parents et enfants pendant l'appel des écoliers
la rédaction vous conseille
Ou va-t-on récupérer nos enfants ce midi », demandait une maman un peu inquiète à l’un des instituteurs de l’école la Réveillère ? Cet établissement situé à la limite du quartier Centre Ville Lafayette, à l’angle des rues Gardot et Saint Exupéry, regroupe désormais les classes maternelles et les cours élémentaires, situés l’an dernier, à deux pas, de l’autre coté de l’avenue Montaigne.

L’agrandissement et les modifications nécessaires à l’accueil des écoliers de deux sites ont été réalisés en un temps record, pendant les deux mois des vacances d’été, en utilisant un concept novateur : des éléments préfabriqués en bois, pré-assemblés en usine avant mise en place sur le site. « Cette rénovation est plutôt bien réussie », disait ce matin Yves ROUSSIN, le directeur l’école la Réveillère. « Vu le délai de réalisation, c’est un concept qui a de l’avenir ».

Pour les enfants, notamment ceux qui venaient de l’autre école et investissaient ce matin les nouveaux locaux, c’était l’excitation. « On est très content de rentrer dans notre nouvelle école. On va peut-être se perdre », disaient en cœur des petits CM2 visiblement ravis de retrouver les copains.

Même s’il n’a avait pas vraiment de pleurs, ce sont les parents qui se montraient les plus inquiets, notamment pour les plus petits. L’an dernier l’entrée se situait à l’opposée, rue Saint Exupéry. « Nous sommes un peu désorganisés », déclarait un papa un peu triste en se séparant de sa progéniture. « Il était déjà dans cette école l’an dernier, mais avec les nouveaux locaux, c’est un peu perturbant ». Retrouvant ses camarades de jeux le petit garçon n’a pas fait de difficulté particulière et n’a pas semblé dérouté par ces nouveaux locaux, arrivés par les airs , pendant les vacances.

« Nous n’avons pas organisé de visite guidée pour les parents, mais ils ont pu suivre les enseignants afin de pouvoir prendre leurs nouveaux repères », poursuit le directeur. « Les parents étaient étonnés et admiratifs devant le résultat. Le pari de la Ville de réussir cette transformation en deux mois a été tenu. Nous avons eu quelques soucis avec le téléphone et la connexion Internet, réalisés juste avant le week-end. Mais l’essentiel c’est que ce soit opérationnel pour les enfants ».

La nouvelle école Laréveillère accueille 135 écoliers, 70 en maternelle et 65 en cours élémentaires. Six instituteurs assurent l’enseignement dans les six classes de l’établissement. « C’est une équipe stable, la plupart des enseignants ont au moins 10 ans d’ancienneté », conclut Yves ROUSSIN, lequel réintègre l’Education Nationale après avoir travaillé 5 ans à l’APFEE (Association pour favoriser l'égalité des chances à l'école), pour la mise en place de clubs de lecture et d’écriture. Auparavant il fut directeur de l’école Voltaire à Monplaisir pendant 10 ans. Il retrouve donc une école classée en ZEP (Zone d’éducation prioritaire), affirmant toutefois que cette nouvelle école, « compte tenu de sa mixité sociale et de la stabilité de ses enseignants pourrait tout à fait sortir de ce système ».




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag