Le 21 juin, faites de la musique


Rédigé par - Angers, le Jeudi 16 Juin 2011 à 11:31


Pour la trentième année, le 21 juin, jour du solstice d’été, en France et en Europe, musiciens professionnels et amateurs, s’installeront de manière improvisée, au coin de la rue, pour participer à la fête de la musique et jouer ainsi jusqu’au bout de la nuit. Angers n’échappe pas à ce grand moment de musique en liberté.



Des groupes musicaux improvisés, partout dans la ville
Des groupes musicaux improvisés, partout dans la ville
la rédaction vous conseille
La musique partout et le concert nulle part » tel était en 1982, le slogan de Maurice Fleuret alors Directeur de la Musique et de la Danse, lorsqu’il proposa à Jacques Lang, ministre de la culture sous François Mitterrand, de lancer cette grande fête permettant à chacun de sortir un instrument et d’improviser un concert, dans la rue, là où bon lui semble. A l’époque, plus de 5 millions de français dont un jeune sur deux, jouaient d’un instrument de musique et puisqu’un vent de liberté soufflait encore sur la France du fait de l’élection d’un président de gauche, la sauce prit instantanément.

Depuis, même si la fête s’est quelque peu organisée, le succès de ce grand rendez-vous entre la population et la musique ne se dément pas. A Angers ils seront plus de 20 000, le mardi 21, de 18h à 2h du matin, à déambuler dans le centre ville pour écouter tous les styles de musique et même de chant.

Toutefois, si les villes, comme celle d’Angers, laissent toujours l’initiative aux musiciens, elles les accompagnent afin de faire en sorte qu’ils cohabitent au mieux, « sans se parasiter entre-eux », affirme-t-on à la Direction de l’Action Culturelle laquelle coordonne la manifestation. « A partir d’octobre plusieurs groupes manifestent leur désir de jouer dans le centre ville et certains lieux sont très prisés ». L’Action Culturelle oriente les musiciens vers des espaces adaptés à leur style de musique et communique sur l’événement. Les services techniques se contentent de fournir l’électricité et parfois une scène sans l’éclairage et la sonorisation, comme c’est le cas sur la place du Ralliement, dans le cadre d’un partenariat avec l’enseigne FNAC. Cette scène permettra d’accueillir des groupes angevins engagés dans une démarche professionnelle. Un régisseur contrôle également le niveau sonore et apporte des conseils en matière de réglage de l’amplification.

Des emplacements sont également réservés sur la place Saint Eloi pour le Conservatoire de Musique et Place Molière pour la musique électro, une scène organisée par Dirty Frenchy. Pour le reste des scènes sont recensées sur les différentes places et bars du centre-ville et de la Doutre. Rock, électro, variété, percussions, métal, chorales, etc… il y en aura, comme d’habitude, pour tous les goûts et tous les styles, chacun pouvant même amener un instrument et s’installer au coin d’une rue, sous un porche, dans l’embrasure d’une porte. A noter l’initiative de notre confrère le Courrier de l’Ouest qui organise une chorale participative, rue d’Alsace. Pour ceux qui veulent s’essayer au chant choral, c’est le moment.

Enfin, pour la ville d’Angers, qui met en place un Agenda 21 de la Culture, « la fête de la musique doit être aussi un événement éco-responsable et un moment de prévention des risques », souligne l’adjointe à la Culture, Monique RAMOGNINO. En 2008, la fête de la musique générait plus de 20 tonnes de déchets supplémentaires. Depuis cette date, grâce aux bénévoles de l’AREMACS (Association pour le Respect de l’Environnement lors de Manifestations Culturelles et Sportives), des ambassadeurs du tri sélectifs, reconnaissables à leur tee-shirts jaunes, invitent les participants à trier leur déchets et à les déposer dans les poubelles prévues à cet effet.

De même des actions de prévention santé, notamment sur le plan auditif, mais aussi sur les addictions et conduites à risque (sexualité, alcool, drogues), seront conduites par les équipes mobiles des NOXAMBULES. Enfin, en partenariat avec les bars du centre ville, des gobelets consignés (1 €), réutilisables et recyclables seront proposés aux consommateurs.

Pour suivre l’actualité de la Fête de la Musique : www.angers.fr/vie-pratique/culture

ou des groupes plus professionnels sur la scène FNAC
ou des groupes plus professionnels sur la scène FNAC




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag