Le Conseil départemental, premier du nom, est en place... ou presque


Rédigé par - Angers, le 03/04/2015 - 10:12 / modifié le 07/08/2015 - 08:13


Christian Gillet (UDI) a été élu jeudi matin président du tout nouveau Conseil départemental de Maine-et-Loire, issu des élections des 22 et 29 mars derniers. Une élection sans surprise - les 30 voix de la majorité départementale rejoignant son panache - mais pas sans enjeux : les 42 conseillers élus pour 6 ans vont devoir naviguer et faire des choix dans un contexte extrêmement contraint. Ambiance



Christian Gillet, chef d'orchestre du nouveau Conseil départemental...
Christian Gillet, chef d'orchestre du nouveau Conseil départemental...
la rédaction vous conseille
Ils nous ont joué un vaudeville ! Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a fait un bien fou à la démocratie, en même temps qu'il a permis de mettre tout le monde dans l'ambiance.

Volontaire ou non ? Toujours est-il que c'est André Marchand, le conseiller sortant et réélu du canton d'Angers 5, qui y a joué le premier rôle. A l'heure de présenter les candidats à la présidence du Conseil départemental, l'élu de gauche s'est lancé : "Grégory Blanc sera le président de notre groupe de gauche, mais nous ne présenterons pas de candidat à la présidence. J'appelle donc nos élus à voter blanc"...

Blanc ou blanc ? Rires francs, dans une salle de conseil copieusement garnie de candidats remplaçants, des services ou d'anciens élus. Et dépouillement sans surprise, assuré par la doyenne de l'assemblée et son benjamin, Myriam Dubois et.... Blanc (Grégory, le conseiller départemental, pas le bulletin, hein !)
"Grégory Blanc sera le président de notre groupe de gauche, mais nous ne présenterons pas de candidat à la présidence. J'appelle donc nos élus à voter blanc"... André Marchand (groupe de gauche)

Le premier président du Conseil départemental du Maine-et-Loire s'appelle donc Christian Gillet, élu par 30 de ses 42 pairs, soit l'ensemble des conseillers départementaux de ce qui formera durant les 6 années de mandature la Majorité départementale. Une expression qui a pris tout son sens lors de la campagne électorale - alimentant même les bisbilles entre Christian Gillet le patron de l'UMP 49, Marc Laffineur - et que le président fraîchement installé a tenu à réaffirmer d'entrée. "Je suis très sensible à cette unanimité, dans la diversité de notre majorité départementale", avance-t-il ainsi, préfigurant l'annonce d'un exécutif resserré, typé beaucoup plus au centre qu'à droite... comme le laissait d'ailleurs présager la composition du conseil, au soir du second tour de l'élection.

Marie-Pierre Martin, première femme élue première vice-présidente du Département, ici aux côtés de Christian Gillet.
Marie-Pierre Martin, première femme élue première vice-présidente du Département, ici aux côtés de Christian Gillet.
Marie-Pierre Martin (conseillère générale de Beaufort-en-Vallée) est la première des six vice-présidents de l'assemblée (contre 12 jusqu'alors). Mine de rien, c'est une petite révolution en soi puisqu'elle devient la première première vice-présidente de l'histoire du Département. C'est l'autre grand bouleversement consécutif à cette élection locale : l'assemblée est largement renouvelée, avec pas moins de 26 nouveaux conseillers et... 21 femmes. La seule "bonne nouvelle dans un contexte inédit et déstabilisant", selon Christian Gillet, qui ne doute pas que leurs "mérites et leurs compétences n'ont pas besoin de loi pour être reconnus".
 
"Il nous faudra infléchir nos logiques d'action pour, là où ce n'est pas une obligation, nous proposer en animateur, en accompagnateur de développement plutôt qu'en seul financeur. Le temps des notables s'achève." Christian Gillet (Majorité départementale)

L'ombre du vote FN, en forte progression sur les territoires - principalement ruraux - a plané sur cette session d'installation du Conseil départemental, collectivité "garante de l'équilibre entre monde rural et monde urbain", rappelle Guy Bertin (canton de Longué, majorité départementale).

Même s'il insiste sur le fait que "cette campagne est derrière nous", Grégory Blanc (PS, canton de Trélazé) ne dit pas autre chose : "Dans cette campagne, c'est le politique sous tous les angles qui fut bousculé", expose celui qui est aussi le premier secrétaire fédéral du PS, tirant "un grand enseignement de ce scrutin, dans cette période trouble : c'est la victoire de la proximité. Cet enseignement devra se retranscrire plus fortement encore dans les politiques que nous mettrons en place."

De bien belles intentions, en somme, à l'heure d'entrer dans un mandat où "l'argent public va se raréfier. Nous devrons nous recentrer sur nos compétences dédiées que sont les collèges, l'action sociale, les routes ou encore certaines missions obligatoires comme les Archives, et certains secteurs de l'environnement", détaille Christian Gillet dans un discours-programme. "Il nous faudra infléchir nos logiques d'action pour, là où ce n'est pas une obligation, nous proposer en animateur, en accompagnateur de développement plutôt qu'en seul financeur. Le temps des notables s'achève."

En clair, on rentabilise et/ou on mutualise avec les autres partenaires - privées ou publics - dans un contexte financier toujours plus contraint, avec une dette qui s'élève à quelque 450 M€. 

Tout sauf un vaudeville...

Problème de lecture du diaporama, cliquez ICI

Commission permanente
La session d'installation du Conseil départemental a également permis de désigner le nombre et nom des conseillers qui siégeront au sein de la commission permanente. Ils seront 17, en plus du président, contre 25 précédemment.

6 vice-présidents
issus de la Majorité départementale

- 1re vice-présidente : Marie-Pierre Martin
- 2e vice-président : Gilles Grimaud
- 3e vice-présidente : Marie-Jo Hamard
- 4e vice-président : Jean-Pierre Chavassieux
- 5e vice-présidente : Florence Dabin
- 6e vice-président : Philippe Chalopin

6 secrétaires du Conseil départemental
issus de la Majorité départementale

-Frédérique Drouet-d'Aubigny
-Gilles Leroy
-Régine Brichet
-Jean-Paul Boisneau
-Françoise Damas
-Gilles Groussard

5 membres (tous issus de l'opposition)

-Fatimata Amy
-Grégory Blanc
-Sophie Fouché-Maillard
-André Marchand
-Marie-France Renou




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17



cookieassistant.com