Le Maine et Loire active son dispositif de viabilité hivernale


Rédigé par - Angers, le 11/11/2011 - 12:07 / modifié le 11/11/2011 - 14:16


Même si la neige et le verglas ne sont pas encore annoncés, à compter du 14 novembre, le Conseil Général de Maine et Loire qui gère 5000 km de routes sur son territoire active le dispositif de surveillance et d’entretien afin d’assurer la sécurité des usagers pendant la période hivernale.



Une situation que l'on a pas l'habitude de voir en Maine et Loire, mais sait-on jamais ?
Une situation que l'on a pas l'habitude de voir en Maine et Loire, mais sait-on jamais ?
la rédaction vous conseille
Avec un réseau routier particulièrement important, le Conseil Général de Maine et Loire, en lien avec les services de Météo France, met en place chaque hiver un dispositif permettant de surveiller et de maintenir en état de circulation la majeure partie des routes dont il assure la gestion. Entre le 14 novembre 2011 au 27 février 2012, 18 équipes de 40 agents routiers seront sur le pied de guerre pour faire face aux aléas climatiques et intervenir rapidement en cas de neige et de verglas.

Depuis plusieurs années le département de Maine et Loire qui profite de la douceur de l’océan Atlantique, peu éloigné, est rarement sujet au froid intense et aux chutes de neige. Mais quand ces incidents climatiques surviennent, les automobilistes, peu habitués, sont souvent incapables de se déplacer correctement.

Les agents qui interviennent le plus souvent en entretien préventif sont mobilisés toutes les nuits pour intervenir sur l’ensemble du réseau avec toutefois des priorités pour les axes les plus sensibles.

« Le schéma routier départemental approuvé en novembre 2005 a permis de définir un réseau départemental structurant. Les niveaux de service retenus pour la viabilité hivernale s'appuient sur la classification du réseau routier issu de ce schéma », déclarent les responsables départementaux.

Selon ce schéma, les premières interventions portent sur les voies rapides (2x2 voies) et les principales liaisons interurbaines, soit un premier réseau d’environ 780 km, surveillé et entretenu 24h/24 pendant la période hivernale. « L’objectif recherché est un traitement en 3h30 pour le givre et le verglas à compter de la détection du risque météorologique et en 7 h à compter de la fin de la chute de neige ».

Le second niveau d’intervention porte sur le reste du réseau structurant (480 km), une fois le premier réseau assuré. Les interventions sont assurées pendant les heures ouvrables du service.

Enfin le troisième niveau d’environ 950 km, lequel permet le désenclavement des agglomérations, bourgs et zones d’activité, est assuré après les deux précédentes. « L’objectif porte essentiellement, en cas de neige, sur le dégagement d’un itinéraire par commune pour rejoindre le réseau structurant ».

Pour en savoir plus : www.cg49.fr




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag