Le Père Noël acrobate de Brissac-Quincé


Rédigé par - Angers, le 24/11/2013 - 10:50 / modifié le 24/11/2013 - 11:08


Même si certains s’accordent à dire que le patriarche à la longue barbe effraie plus les enfants qu’il ne les fait sourire, le Père Noël est un personnage incontournable des fêtes de Noël, notamment dans les pays de confession chrétienne. Et à Brissac-Quincé, petite ville d’Anjou, célèbre pour son château où se tient ce week-end un agréable marché de Noël, il n’était pas question de faire sans lui.



Le Père Noël pendant sa descente le long de la façade du château de Brissac
Le Père Noël pendant sa descente le long de la façade du château de Brissac
Le voilà, le voilà », criaient les enfants et leurs parents attendant de pied ferme que le papy aux cadeaux veuille bien montrer le bout de son nez et sa longue barbe depuis le plus haute tour du château.

De passage au château pour le traditionnel marché de Noël qui se tient ce week-end, le papy hors d’âge comme le bon whisky était très attendu. En provenance d’Écosse selon les organisateurs, - ces derniers ayant choisi la Grande-Bretagne comme thème de l’année -, le Père Noël est descendu le long des façades à l’aide d’une corde, sous les yeux ébahis des enfants et sous les objectifs des smartphones de parents attendris qui ne voulait rien rater du spectacle.

Après une arrivée en vélo, en traineau tiré par des chiens, ou encore en hélicoptère, c’est la seconde fois que le vieillard s’élance depuis la plus haute tour du château. La première fois il s’était même coincé la barbe dans la tyrolienne qui lui permettait de descendre, ce qui avait provoqué l’émoi chez les enfants qui l’attendaient.

Cette année, signe des temps, le Père Noël semblait afficher une excellente forme, à l’exemple de ces retraités qui poursuivent des activités physiques, puisqu’il a effectué sa descente sans problème.

Accueilli au sol par James Bond en smoking et Mary Poppins, deux illustres Anglais, thème oblige, mais aussi par tous les enfants ravis de pouvoir approcher le patriarche tout de rouge vêtu, le sac de bonbons sur le dos. La foule en liesse l’a accompagné vers son domicile pour ses deux jours, telle une star du show-biz.

Même s’il est de plus en plus contesté, certains parents trouvant ridicule de mentir aux plus petits sur l’origine des cadeaux distribués la nuit de Noël, au vu de la foule qui se pressait pour l’accueillir le patriarche a encore de beaux jours devant lui.

Le marché de Noël du château de Brissac a lieu encore ce dimanche jusqu’à 19h, sous un soleil hivernal. Ensuite, le Père Noël repartira vers la Laponie, en passant par l’Écosse d’où il venait hier, afin de prendre une bonne rasade de whisky pour lutter contre le froid. Pas étonnant qu’il ait le nez un peu rouge…

L'accueil par James Bond et Marry Poppins, mais aussi les enfants ravis de pouvoir l'approcher
L'accueil par James Bond et Marry Poppins, mais aussi les enfants ravis de pouvoir l'approcher



Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag