Le Père Noël s’est trompé !


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 26/12/2009 - 14:49 / modifié le 28/12/2009 - 08:47


Le Père Noël serait-il une ordure, un vieillard sénile, un étourdi ou n’aurait-il pas compris l’objet de votre commande ? Que l’on soit un enfant croyant en la belle histoire du Père Noël, ou un adulte, parmi les cadeaux distribués au cours de la nuit de Noël bon nombre ne plaisent pas. Vient alors le moment de les échanger.



Malgré la crise, cette année encore, des centaines de cadeaux devant le sapin de Noël
Malgré la crise, cette année encore, des centaines de cadeaux devant le sapin de Noël
la rédaction vous conseille
Noël c’est toujours un grand moment pour les plus petits, lesquels attendent avec ferveur le passage du Père Noël, ce dernier remettant, les douze coups de minuit passés, les cadeaux au pied du sapin ou de la cheminée.

C’est aussi un moment de joie pour les plus grands qui même s’ils ont oublié l’histoire du Père Noël, aiment échanger des cadeaux pendant la nuit du 24 Décembre, veille de Noël, ou le lendemain lors du traditionnel repas de famille. Entre amis ou en famille, il s’est distribué, une fois de plus, des milliers de cadeaux, jouets et jeux pour les plus petits, produits multimédia et vêtements pour les plus grands, tout ce qui doit en principe faire plaisir à la personne qui reçoit le précieux paquet.

Cette année le budget moyen des cadeaux de Noël a été établi à 460 € par famille. Malgré cette dépense, souvent lourde pour certains, de nombreux cadeaux n’étaient pas les bienvenus. Erreur dans le choix, mauvaise information préalable, cadeau en double ou ringard, tous les arguments sont bons pour se débarrasser d’un objet devenu complètement inutile.

Alors que reste-t-il à faire ? Si le cadeau a été acheté dans un grand magasin, il pourra être repris, échangé ou remboursé, à condition que le paquet ne soit pas détérioré et que le client soit en possession du ticket de caisse. Pas toujours facile lorsqu’il s’agit d’un cadeau dont l’acheteur n’aime pas bien communiquer le prix et la provenance. A cela s’ajoute le fait que la reprise est souvent limitée dans le temps : au magasin Hyper U de Murs Erigné, le délai de reprise est de 8 jours.

Une solution commence à faire son chemin depuis quelques années : revendre son cadeau sur Internet. Le plus connu des sites web d’enchères en ligne, eBay s’en est fait une spécialité, non seulement à Noël mais tout au long de l’année. Un bandeau spécifique « le Père Noël s’est trompé … », a même été mis en place sur le site. Un autre site marchand bien connu, « Rue du Commerce » à mis en place un service de petites annonces permettant de revendre les cadeaux de Noël. Et ça marche plutôt bien, les ados ayant saisi là l’occasion de se faire un peu d’argent de poche et les acheteurs trouvant des objets technologiques neufs à des prix particulièrement intéressants. La FNAC en ligne s'y met également avec son site de vente et revente de livres, CD, DVD, logiciels et jeux vidéo.

Les possesseurs de cadeaux devenus inutiles, peuvent toujours faire une bonne action en remettant leurs objets à une association caritative, comme le Secours Catholique, les Resto du Cœur, l’ Unicef ou le Secours Populaire pour ne citer que les plus importantes. Ces structures se chargeront de les distribués aux enfants démunis lors d’une prochaine fête. Vous pourrez également les vendre lors de vide-greniers de l’été prochain.

N’oubliez pas que les lendemains de Noël c’est aussi l’occasion de faire de bonne affaires, les magasins soldant tous les jeux, jouets et autres produits « spécial Noël », invendable à une autre période. Les petits malins écument les grands magasins et les sites internet pour acquérir le produit rare à un prix beaucoup plus intéressant que la semaine précédent la fête.


LES TAGS : annonces, cadeaux, Noël, vente


Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag