Le Printemps des Écoles : devenir acteur et spectateur le temps d'une journée


Rédigé par Victoria Beurnez - Angers, le Mardi 31 Mai 2016 à 07:40


Le Printemps Théâtral, organisé par En Jeu Théâtre Éducation, donnait sa 20ème édition cette année. Le but : l'ouverture à la pratique artistique et culturelle pour les élèves, du primaire au lycée. Illustration par l'exemple avec le travail de trois classes de cycle 3 (CM1-CM2), en fin de semaine passée.



"En souvenir d'Auguste et tous les autres", de l'école Jean Jacques Rousseau. Crédit photo : association En Jeu
"En souvenir d'Auguste et tous les autres", de l'école Jean Jacques Rousseau. Crédit photo : association En Jeu
la rédaction vous conseille

À l'occasion du Printemps des Écoles, organisé par l'association culturelle En Jeu Théâtre Éducation, nous nous sommes rendus Au Quai d'Angers pour assister aux représentations des pièces préparées par trois classes de primaire. Les écoles présentes cet après-midi : l'école des Rosiers sur Loire, l'école Jean Jacques Rousseau et l'école Pierre et Marie Curie de Belle-Beille, soit 68 élèves au rendez-vous. Deux représentants de l'association, Michèle Dutertre et Laurent Hérault, respectivement responsable et secrétaire général de l'association, ont répondu à nos questions avant les représentations des enfants.

« C'est un événement qui a deux objectifs. Premièrement, la pratique culturelle, puisque les enfants et leur professeur sont amenés à voir plusieurs pièces lors de l'année scolaire, mais également la pratique artistique avec le travail hebdomadaire de la pièce de leur choix (création originale des écoles ou reprise d'un auteur, NDLR), présentée généralement en fin d'année. Pour cela, ils travaillent en partenariat avec un comédien professionnel qui les aiguille tout au long de l'année. » nous explique Michèle Duterte.
 

 Le jeu théâtral permet à la fois de s'ouvrir aux autres et à soi même. On demande aux élèves d'aller chercher en eux ce quelque chose.


L’intérêt de cette initiative ? « Ouvrir l'esprit par la culture ! Le jeu théâtral permet à la fois de s'ouvrir aux autres et à soi même. On demande aux élèves d'aller chercher en eux ce petit quelque chose. C'est une double ouverture, au monde et à soi même, qui apporte une meilleure compréhension de l'autre. » , continue la responsable.

Laurent Hérault, lui, nous parle d'un temps fort de ces rencontres, le temps d'échange qui a lieu après chaque représentation et qui permet aux enfants de dire les choses, ce qu'ils ont aimé, ce qu'ils n'ont pas compris, ce qu'ils souhaitent proposer. « C'est vraiment un moment qui nous tient à cœur, à nous et aux enfants. On essaye de leur apprendre à critiquer de façon constructive, à apporter quelque chose à l'autre. Il faut qu'ils soient acteurs de leur pièce, mais également spectateurs de celles des autres. La plupart des pièces sont présentées à nouveau après le Printemps Théâtral, c'est pour cela qu'on accorde un moment aux propositions de chacun des spectateurs. Tout ce qui se dit sert à quelque chose. En fait, il faut faire en sorte de voir du théâtre, mais en plus, de le montrer ! »


Après une matinée d'ateliers et d'échanges animés par plusieurs comédiens professionnels, les 68 élèves finissent leur pique-nique et filent se préparer dans la loge du Quai d'Angers, nouveau partenaire officiel de l'association lors de ce Printemps Théâtral. Préparation des costumes, des décors. Le régisseur général fait le point sur les sons et lumières : les petits acteurs sont en vraies conditions professionnelles ! Ils peuvent sembler un peu nerveux, mais il ne faut pas s'y fier : ils ont tous déjà joué auparavant ! Chaque classe a, au cours de l'année, sélectionné et préparé une pièce dont ils présentent un extrait lors de cette journée. Les thèmes de cette année : une équipe de football un peu particulière, des personnages de contes de fées qui ont atterri à Belle-Beille, et une reconstitution de la vie de 1903 à 1914. Les élèves s'inspirent généralement d'oeuvres contemporaines, laissant plutôt les classiques aux classes supérieures. 


Après chaque pièce, le temps d'échange se fait dans le calme et chaque élève explique et argumente son point de vue. La comédienne Katina Loucmidis, de la compagnie Les 3T (Tout Terrain Théâtre), a suivi les élèves durant leur travail. C'est elle qui donne la parole aux élèves après chaque extrait. Les petits comédiens n'ont pas de traitement de faveur : tout est dit, les bons points, les fautes, les bonnes surprises. Un moyen ludique de s'ouvrir à la réflexion et à l'écoute de l'autre. 


L'après-midi se termine dans la joie et la bonne humeur pour les petits, bien qu'un peu fatigués par leur prouesse artistique !

 













Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com