Le Quai : GRANDE-, fable à revoir…


Rédigé par - Angers, le Mardi 18 Octobre 2016 à 09:03


Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel ont créé lundi soir, au Quai, "GRANDE –" , un spectacle total, témoin de dix ans d’histoire commune autour du cirque et du music-hall. Singulier, forcément.



la rédaction vous conseille
Un long moment, ils sont restés enlacés en fond de scène, à gauche. Ce lundi soir, au Quai, Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel n’ont rien déguisé de leur émotion, offrant au public leurs tripes, leur cœur et la substance d’une histoire débutée il y a plus de 10 ans, autour des arts du cirque.

Ils n’ont rien déguisé, pas plus la cuisine de ce "GRANDE-" qu’ils mitonnent depuis trois ans – les coulisses étaient sur scène, au vu et au su de tous- que les imperfections de cette première, peaufinée ces trois dernières semaines dans le plus grand secret, au sein du vaisseau amiral de la culture angevine.

A quoi a-t-on assisté ? A un spectacle total, à la croisée des arts –cirque, music-hall, musique et burlesque- habité par deux artistes aussi complets que sincères. Deux heures de revues enchaînées sur un rythme effréné, si ce n’est les respirations entre chacune, elles aussi livrées sans fard à l’assistance.

Au sein de la compagnie Ivan Mosjoukine, Pons, Harrivel et leurs compagnons de jeu avaient emporté la foule avec « Notes on the Circus ». "GRANDE-" sonne moins comme une évidence, et le temps permettra sans doute aux deux artistes de tailler dans les quelques longueurs des revues, pour donner plus de cohérence à un ensemble dense : on ne condense pas aisément deux lustres de fusion artistique.

Reste le sentiment d’avoir explorer le temps d’une soirée la palette des émotions, au fil d’une proposition résolument contemporaine, sur la forme comme sur le fond. En revisitant à la fois les codes du music-hall et ceux du cirque selon leurs appétences, en choisissant le rire pour renforcer (ou gommer ?) la tristesse de certains propos, en écrivant à la craie la mécanique de leur "GRANDE-" sur le sol du Quai sans rien perdre de sa poésie, Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel ont pris date. « Les spectacles qui me touchent ne sont pas forcément ceux que je préfère en allant les voir en direct, mais ceux qui font œuvre en moi ensuite. C’est beau quand ça t’aide à vivre après, quand l’idée dépasse le seul spectacle », répondait Vimala Pons quand on l’interrogeait sur ce qu’elle aimerait qu’on dise de Grande-, une fois créé.

A peine sorti de sa création, on garde en nous son magnétisme à elle, sa grâce à lui, une complicité qui remplit la scène, comme leur talent de comédiens. Et puis un final qui s’élève au-delà d’eux. « A compléter, avec toutes les émotions dont on n’a pas le nom », conclut Vimala Pons.
"GRANDE-" en est une, assurément.

A retrouver : l'interview de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel, issu du mensuel Angers Mag

Des places sont disponibles pour les représentations de mardi et mercredi, aux tarifs habituels.




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : 9 hommes à la tête de 9 intercommunalités : #MaineetLoire, terre de conservatisme ? @CorinneBouchoux #parité https://t.co/rhXTSKiLZX
Lundi 20 Février - 18:23
Angers Mag : RT @NatExplorers: Revue de presse - Février 17 Dans les colonnes d'@angersmaginfo ce mois-ci ➡️ https://t.co/5K7LKWyZ6C #EntreDeuxAmériques…
Lundi 20 Février - 14:23
Angers Mag : "Ça chauffe" est plus que jamais Mûrs: La 9e édition du festival de théâtre porté par... https://t.co/PxcEOPl6d0 https://t.co/pp17D6TFMX
Lundi 20 Février - 07:47
Angers Mag : Le chocolat dans les veines: Fidèle de l'opération Made in Angers, Stéphane Bourdillat... https://t.co/TysjzozPqq https://t.co/EwBoPp4gym
Lundi 20 Février - 07:32







cookieassistant.com