Le Révizor : une satire jubilatoire de l’administration


Rédigé par - Angers, le Mardi 16 Juin 2015 à 19:00


Les services de l’Etat, de plus en plus tatillons, font parfois paniquer les administrés que nous sommes, c’est bien connu. Alors forcément quand le théâtre s’empare de la situation ça fait toujours un peu rire. C’est le cas du « Révizor » de Gogol, interprété lundi soir par la compagnie Toda Via Teatro sur la scène du Grand Théâtre d’Angers, dans le cadre du Concours des compagnies.



Le Révizor par la Compagnie Toda Via Teatro
Le Révizor par la Compagnie Toda Via Teatro
la rédaction vous conseille
Bon départ ! Lancé lundi par le directeur artistique du festival d’Anjou, Nicolas Briançon, le Concours des Compagnies s'est ouvert sur une satire drôlatique de l’administration, menée tambour battant par la Compagnie Toda Via Teatro. Un spectacle bien apprécié du public, si l’on en juge à l’applaudimètre. Gageons qu’il en sera de même pour les deux jurys, professionnels et étudiants, présents dans la salle, même s'il ne s'agit que de la première des cinq pièces à l'affiche du concours. « Si les autres sont aussi bonnes que celle-ci, le choix va être difficile », relevaient des spectateurs emballés par cette première.
 
Tout commence par une annonce solennelle du bourgmestre agité - style Louis de Funès -, d'une petite ville de Russie, oubliée de tous les saints mais pas du tsar : « Je vous ai convoqués, messieurs, pour vous faire part d’une très fâcheuse nouvelle : il nous arrive un Révizor. – Comment, un inspecteur général ? – Oui, de Pétersbourg … incognito. Et, de plus, avec des instructions secrètes. »
 
Dans cette petite bourgade où règne le désordre, c’est l’affolement général. Plus agité que jamais, l'édile local réunit les responsables des institutions de la ville, ou ce qu’il en reste, pour leur demander de prendre des mesures afin d'éviter les sanctions.
 
Premier corrompu, celui-ci tente de dissimuler ses malversations et de museler le peuple opprimé qui compte bien sur ce Révizor pour que justice soit faite. Mais apparemment l’inspecteur est déjà dans la place, depuis plusieurs semaines, « incognito » comme le répète inlassablement le bourgmestre.  Ne serait-ce pas ce mystérieux jeune homme venu de Pétersbourg avec son domestique et qui loge dans l’une des chambres de l'auberge ?
 
L’inconnu identifié, tous les moyens sont bons pour l’endormir : festin, vodka, femme et fille du bourgmestre. Le bal commence et le meilleur danseur n'est pas celui qu'on croit.
Pris dans ce tourbillon de folie, personne ne prend la mesure de la supercherie, … ou fait mine de ne pas s’en rendre compte.
 Juge, gouverneur, directeur des postes ou des hôpitaux, marchands et domestiques, les personnages de Gogol tels des marionnettes agitées de soubresauts, sont emportés dans une série d’événements burlesques et de malentendus. Et quand le mensonge est partout, c’est la peur irrationnelle qui transforme en mirage collectif un pauvre type et la marionnette qui l’accompagne, en imposteur involontaire.
 
Le Révizor, que tout le monde craint, n’est en fait qu’un pantin de chiffon dont le propriétaire (qui se fait passer pour son valet) agite sous le nez de toute cette troupe affolée. Pris dans ce tourbillon de folie, personne ne prend la mesure de la supercherie, … ou fait mine de ne pas s’en rendre compte.
 
D'un bon niveau, parfois un peu surjouée, l'interprétation réussit presque à nous gêner devant la naïveté de ces petits bourgeois de province. Mais n’est-ce pas ce que nous vivons parfois lorsque de petits fonctionnaires zélés exercent un pouvoir qu’ils n’ont pas sur les pauvres administrés que nous sommes ? Le Révizor semble toujours d'actualité.

Interprétée par des personnages hauts en couleur, aux mimiques renforcées par le maquillage et les faux nez, elle nous renvoie une image pas toujours reluisante de notre société contemporaine. Mais parfois ça fait du bien d'en rire.
 

Le jury professionnel 2015 devant le théâtre d'Angers
Le jury professionnel 2015 devant le théâtre d'Angers




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00







cookieassistant.com