Le Rouge et Le Blanc : Numéro 100 pour la revue des amateurs de vins


Rédigé par François BARDIN - Angers, le 20/04/2011 - 13:12 / modifié le 20/04/2011 - 17:25


La mythique revue des amoureux des vins, indépendante et sans publicité vient de sortir son 100ème numéro assorti d’un supplément spécial.



Olivier Humbrecht du Domaine Zind-Humbrecht à la une du numéro 100
Olivier Humbrecht du Domaine Zind-Humbrecht à la une du numéro 100
Le Rouge et le Blanc est une revue trimestrielle, entièrement dédiée aux vins de terroirs qui ne vit que du soutien de ses fidèles lecteurs, sans vendre aucune publicité. On se la procure par abonnement ou chez la plupart des cavistes qui défendent les vins de vignerons.

Lancée il y a 28 ans pour défendre les vins de terroirs face à des pratiques viticoles intensives et peu soucieuses de qualité, le Rouge et le Blanc est plus que jamais une revue vivante qui revendique plusieurs milliers de lecteurs/buveurs.

Le Rouge et le blanc pose un regard en profondeur sur les vins, elle suit les vignerons dans leurs vignes au creux des appellations avec la volonté de comprendre les changements et d’anticiper les évolutions. C’est une revue qui prend le temps d’écrire, de décrire, d’approfondir et d’apprendre.

L’équipe de rédaction, qui est aussi celle de dégustation, assure la crédibilité et la pérennité de la revue grâce à une ligne éditoriale exigeante et libre avec un mélange de passion dans l’approche et d‘esprit critique dans l’analyse. Son rédacteur en chef, François Morel, la définit comme “sans complaisance injustifiable ni agressivité injustifiée”.

Le Rouge et Le Blanc : Numéro 100 pour la revue des amateurs de vins
Ce centième numéro offre un sommaire riche en découvertes avec notamment un coup de projecteur sur Didier Mouton du domaine Terres de Causse en Corrèze ou un focus sur le Domaine Zind-Humbrecht en Alsace. Un supplément spécial mots rouges & blancs accompagne la revue pour laisser libre cours à l’expression des ses auteurs sur des sujets aussi forts que Amours, délices et rouges de Loire ou Les grands blancs secs ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

Servie par une maquette sobre et élégamment austère comme un Savennières de chez Eric Morgat, le Rouge et le Blanc invite le lecteur à prendre son temps pour une lecture un verre à la main.


Infos, sommaire et abonnement sur www.lerougeetleblanc.com











Angers Mag