Le geste d’amitié de Jeanne Moreau


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 25/01/2010 - 08:03 / modifié le 28/01/2010 - 21:23


Décédé le 13 Octobre 2008, à l’âge de 37 ans, Guillaume Depardieu aura tout de même eu le temps de marquer de son empreinte, le cinéma français. Le festival Premiers Plans d’Angers, sous l’impulsion de l’artiste Jean Moreau, tenait à le mettre à l’honneur en présentant ses meilleurs films.



de G à D., Philippe Martin, Pierre Salvadori, Jeanne Moreau et Claude-Eric Poiroux, lors de la présentation du film
de G à D., Philippe Martin, Pierre Salvadori, Jeanne Moreau et Claude-Eric Poiroux, lors de la présentation du film
la rédaction vous conseille
Guillaume Depardieu, fils de l’un des géants du cinéma français, Gérard Depardieu aura, malgré sa courte carrière, eu le temps de se faire un nom. Pour preuve le nombre de spectateurs présents hier après-midi au Cinéma les Variétés, pour la projection du premier film de l’hommage que lui rend le Festival Premiers Plans.

C’est à Jeanne Moreau, marraine incontournable du Festival depuis de nombreuses années, que l’on doit la sélection des films marquants de la carrière d’un jeune artiste trop tôt disparu. « Ce n’est pas un hommage que je souhaitais rendre à Guillaume, on fait ça pour les personnages illustres, mais plutôt un geste d’amitié et d’affection » disait Jeanne Moreau avant la projection de « Cible émouvante », un film réalisé par Pierre Salvadori en 1993.

« S’il a eu une vie brève et violente, il faut saluer l’épanouissement du talent d’un homme blessé à vif et oublier le parfum de scandale qui l’entourait. Il faut voir l’artiste, le jeune homme ! » poursuivait Jeanne Moreau en s’appuyant alternativement sur les bras de Pierre Salvadori et Philippe Martin, respectivement réalisateur et producteur des films de Guillaume Depardieu.

« Je vous remercie d’avoir eu ce geste inspiré et juste » disait à son tour Pierre Salvadori. « Vous avez replacé Guillaume dans un territoire légitime et essentiel, celui de la liberté du cinéma ».

Jeanne Moreau considérait que si Guillaume Depardieu n’était pas un acteur arrivé au sommet de son art – il était encore jeune – il s’exprimait souvent avec ce que d’aucuns considéraient comme une forme d’arrogance. « Il était parfois chiant » disait l’artiste, « mais il était souvent une lumière éblouissante. C’est lui qui avait raison ».

Le producteur Pierre Martin disait qu’il était très impressionné par l’évolution de Guillaume Depardieu. « Je le voyais devenir mâture et je pense que l’on peut le considérer comme l’un des meilleurs acteurs de sa génération. ».

Tous ceux qui l’on côtoyé s’accordent à dire que cette artiste trop tôt disparu, avait un comportement hors du commun qui le rendait capable de faire de belles choses. Et malgré sa courte carrière, Jeanne Moreau, très applaudie pour ce touchant hommage, a affirmé que tout au long de la semaine elle distillera des anecdotes permettant aux spectateurs de mieux connaître l’acteur.




Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : #Angers REPORT'CITÉ trace sa route @Angers @MinistereCC @KeolisAngers https://t.co/5jrXBWmmjE https://t.co/dULolkaDWK
Mercredi 21 Juin - 12:33
Angers Mag : #Angers Ouest eMedia Presse (@angersmaginfo) a été placée en liquidation judiciaire https://t.co/vMG2O392Qi https://t.co/N9IyhvEjS3
Mercredi 21 Juin - 12:23
Angers Mag : « En Indonésie, le tourisme engendre des transformations profondes » #Angers https://t.co/gJQfDIqgwP https://t.co/bn8ODsUAFu
Jeudi 15 Juin - 10:03
Angers Mag : JoeyStarr, les différents visages de l'éloquence: Sur la scène du Festival d'Anjou le 15... https://t.co/9fZW6XZ2i2 https://t.co/bB4ZKtREuR
Mercredi 14 Juin - 12:03