Le groupe angevin Markus entre marché et retrouvailles...

MARKUS AU PAYS DE SHAHZAD - LIVE REPORT #3


Rédigé par - Angers, le Jeudi 7 Avril 2016 à 08:00


Malgré le récent attentat qui a touché la ville de Lahore, le 27 mars, à l'est du pays, le groupe angevin Markus s'est envolé il y a quelques heures pour le Pakistan. Ils y retrouvent notamment Shahzad Santoo Khan, chanteur de qawali -une tradition ancestrale- "rencontré" par hasard sur un réseau social. L'aventure virtuelle est depuis devenue une aventure humaine qui se prolonge ces jours-ci... Suite du live report, avec une expédition, mardi, sur les marchés de Karachi.



Découverte, mardi, du plus ancien marché de Karachi. Crédit photo : Guillaume Barré
Découverte, mardi, du plus ancien marché de Karachi. Crédit photo : Guillaume Barré
la rédaction vous conseille
Au départ, notre séjour au Pakistan consistait à faire quatre concerts, deux à Lahore et deux à Karachi ainsi que deux ateliers de création autour du slam et des musiques électroniques.
Suite aux événements de Lahore la semaine dernière, l’ambassade de France, qui a contribué à notre venue, a préféré annuler complètement notre séjour là-bas, pas forcément pour des raisons de sécurité d’ailleurs, mais plutôt par respect du deuil, nous a précisé son conseiller culturel. Notre séjour est donc réduit de moitié.
 
Hier (mardi, NDLR) en début d’après-midi, Feng, la femme d’Eric, originaire de Jinan en Chine, nous propose de sortir visiter un marché pas très loin de l’Alliance française. Cette proposition peut paraître simple au premier abord. Mais dans une des villes les plus criminelles du monde où le gouvernement, les religieux, les militaires et les gangs se partagent le pouvoir par quartier, créant une forte instabilité sociale et politique, ça nécessite quelques précautions d’usage.
 
Nous partons donc tous les quatre, avec Feng et Zahour, pour le Zainab Market, sorte de bazar couvert où des marchands vendent des tissus, des fringues et autres objets de l’artisanat local. Nous  sommes bien évidemment assaillis par les vendeurs. Au début, c’est un peu oppressant, mais une fois qu’ils ont compris qu’on n’achèterait rien, on finit par discuter, l’envie d’en savoir un peu plus les uns sur les autres prenant le dessus.

Régis, Xavier et Marc, du groupe Markus, reprennent leurs marques avec Shahzad, venus les rejoindre à Karachi. Crédit photo : Guillaume Barré
Régis, Xavier et Marc, du groupe Markus, reprennent leurs marques avec Shahzad, venus les rejoindre à Karachi. Crédit photo : Guillaume Barré
Les Pakistanais qu’on rencontre ont besoin du tourisme pour survivre. Ils aiment les Occidentaux. On comprend la nuance quand ils nous disent : « I like american people but I don’t like american government ! ». On ne ressent pas d’animosité particulière, bien au contraire. L’envie de passer quelques minutes à discuter avec des Occidentaux et nous, avec des locaux, nous permet de savourer de petits temps en dehors de l’Alliance.
On nous emmène ensuite à l’Empress Market, un des plus vieux marché de Karachi. On y trouve des fruits, des légumes, de la viande, mais aussi de la quincaillerie en tout genre. Un vieil homme à belle allure nous dit : « This is the best market of Karachi. You can find everything you want in this place. » ("C'est le meilleur marché de 
 
Nous découvrons les textes rédigés par les étudiants pakistanais lors du premier atelier. L’objectif est de réaliser la musique pour qu’ils puissent slamer et chanter en première partie de notre concert de jeudi. On commence par travailler le phrasé rythmique pour chaque vers et d’imaginer une ambiance musicale sur leurs textes.
 
Aujourd’hui, nous avons retrouvé Shahzad tel que nous l’avions rencontré en juillet dernier, toujours cette envie de partager des moments de musique et de convivialité. Nous avons entamé les répétitions des morceaux que nous avons composés cette année à distance et préparons les concerts de la fin de semaine…




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag












Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20







cookieassistant.com