Le monde selon Amazon, ebay et consorts


Rédigé par - Angers, le 23/01/2013 - 14:53 / modifié le 27/01/2013 - 09:24


Ça va trop vite, si vite qu’on ne prend pas toujours le temps d’interpréter ces signes qui nous explosent à la figure. Même si tout fout le camp à notre corps défendant (crise, délocalisations, mondialisation), de récents événements pourraient nous inciter à réfléchir sur nos choix quant à nos modes de consommation…



Premier site de vente en ligne, le géant américain Amazon propose livres, musique, téléchargements, produits électroniques et même des vêtements.
Premier site de vente en ligne, le géant américain Amazon propose livres, musique, téléchargements, produits électroniques et même des vêtements.
la rédaction vous conseille
À qui le tour ? Après le dépôt de bilan de Virgin Mégastore, le magasin parisien de l’avenue des Champs-Elysées, les regards se portent vers les enseignes spécialisées dans la vente de biens culturels et leur capacité à résister à la concurrence. En s’écroulant sous les coups d’un système de consommation s’orientant vers une inexorable dématérialisation, à savoir le téléchargement (au dépens de la vente en bac) ou le commerce en ligne (à la place de celui en boutique), cette disparition programmée interpelle sur les responsabilités.

Et chacun de s’interroger. Pas seulement les concurrents de la marque précitée, qui savent depuis belle lurette que leur avenir paraît bien compromis face à cet ennemi parfaitement identifié que représente le commerce en ligne. Car derrière ce rival implacable qui prospère grâce à une clientèle agissant par clavier interposé, dans le face à face d’un écran soumis et partial, on trouve forcément un individu. Lequel, dans l’anonymat d’un achat anodin et en toute bonne foi, contribue ni plus ni moins à la fin d’un système basé sur l’échange de biens d’homme à homme.

Ne jurant plus que par ce moyen de consommation, certains - et c’est leur droit le plus absolu - ne se déplacent désormais plus pour faire leurs courses, s’épargnant ainsi les files d’attente et des économies de temps. Quelques clics sur un ordinateur pour choisir, comparer, réfléchir, et le tour est joué : leur commande sera livrée à domicile par la Poste ou un transporteur dans des délais impartis. Que demande le peuple ?

Certes, ce « mode opératoire » est très pratique et, par certains aspects, magique. Ça facilite tellement la vie que tout le monde s’y met, votre serviteur y compris qui, d’ailleurs, plaide coupable pour avoir cédé à la tentation, notamment au moment des achats de fin d’année. Et en plus, ça vous met en phase avec votre époque et vos congénères. Alors, vive le progrès !

Mais gare à l’effet domino ! Parce qu’à bien y réfléchir, les revers de fortune de Virgin Mégastore, demain ceux de la Fnac, après-demain ceux de votre magasin préféré et de quelques autres, apporteront sans coup férir un bouleversement sans précédent. Des boutiques vont souffrir, d’autres vont disparaître, des rues commerçantes vont se vider. Un nouveau monde va apparaître, et à défaut de le créer, nous l’aurons précipité.

Alors, adieu les flâneries dans les artères animées, le lèche-vitrine, les échoppes décorées, les animations commerciales, la bousculade des grands jours. Ainsi quà cette convivialité qui égaye les samedis après-midi des centres-villes. Et bonjour le désœuvrement dans des cités désertées par le petit commerce…

Et déjà une nouvelle menace s’affirme. Évoquée récemment par le Courrier de l’Ouest, elle concerne dorénavant les achats alimentaires qui s’effectuent de plus en plus souvent dans les drive des supermarchés. Toujours selon le même principe : on achète en ligne et on vient retirer sa commande sans passer par les caissières. Mieux, on se la fait livrer. Et en filigrane, on devine que même les grandes surfaces commerciales, dans leur forme actuelle, vont se trouver à terme en danger.

Allez, pour samedi, ce sera direction le centre-ville…


Vu sur le site d’Amazon. Pour être au plus près des attentes de ses clients, Amazon ouvrira au deuxième semestre 2013 un nouveau centre de distribution en France, à Lauwin-Planque, en Nord-Pas-de-Calais. Il permettra de traiter plus facilement les commandes des clients situés dans le Nord de la France mais également en Europe et dans le monde entier. Au terme de son développement, d’ici 2015, le site intégrera jusqu’à 2 500 emplois en période haute d’activité.




Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Barreau le 23/01/2013 22:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La vie, elle même, finira-t-elle par devenir virtuelle ?

2.Posté par olitou le 18/03/2013 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
les achats sur internet c'est minimum 20% de chomage en plus et des emplois (chez amazon) mal payés et initéressants... encore un article incomplet -- voir celui de livre-hebdo concernant les emplois Amazon... et le non paiement des taxes...

3.Posté par Yannick Sourisseau le 18/03/2013 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Olitou,

Sur quelle base jugez-vous cet article incomplet ? Le rédacteur ne fait pas l'apologie du eCommerce. Contraint et forcé il en dénonce justement les dangers et les travers, abondant même dans votre sens. Il ne s'agissait pas pour l'auteur d'établir des statistiques en terme d'emploi, mais de tirer la sonnette d'alarme. Ni de mettre au pilori, Amazon et consorts qui, tout en créant de emplois, certainement mal payés, je vous le concède, réduit le nombre de salariés par la fermeture des...








Angers Mag















Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46


cookieassistant.com