Le nucléaire est-il vraiment sans risque ?


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 13/03/2011 - 11:33 / modifié le 13/03/2011 - 12:03


Le récent accident de la centrale nucléaire de Fukushima (Japon), consécutif au tremblement de terre survenu dans cette région du globe, ne peut pas laisser indifférent. Partout dans le monde, les populations commencent à prendre conscience du risque du tout nucléaire. Plus près de nous les représentants d’Europe Ecologie ont décidé de publier une tribune afin de tenter d’infléchir la politique de la France en matière de nucléaire.



L'explosion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi diffusée sur la télévision nipponne
L'explosion de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi diffusée sur la télévision nipponne
Alors que nous assistons ce week-end, en direct mais impuissants, à un accident nucléaire tragique sur le site de Fukushima Daiichi au Japon, nous sommes furieux de l’inconséquence des dirigeants qui gouvernent les pays les plus industrialisés du Monde », déclarent Matthieu Orphelin et Jean-Philippe Magnen, vice présidents Europe Ecologie les verts de la région Pays de la Loire ainsi qu’Hélène Gassin, vice présidente Europe Ecologie les verts de la Région Ile de France

25 ans après Tchernobyl, les signataires de cette tribune observent le même silence assourdissant des politiques et parole aux experts officiels et leurs discours techno-lénifiants.

« 25 ans après Tchernobyl, les pouvoirs en place utilisent les mêmes ficelles. A l’époque, le nuage s’était arrêté à la frontière. Aujourd’hui, quand la version de la « petite fuite », du « petit incident », ne tient plus, alors on nous promet la transparence absolue sur les conséquences… pour les territoires français du pacifique », poursuivent les écologistes en se posant les questions sur les mesures qui sont prises pour éviter le même accident en France ? Quelles leçons pouvons-nous tirer pour les systèmes de refroidissement de secours ? Quid des 34 réacteurs français victimes d’ « anomalies » justement sur ces systèmes de secours ? Autant de questions qui ne doivent pas rester sans réponse.

Selon les intervenants, au niveau politique, les écologistes sont les seuls à demander, depuis des dizaines d’années, une sortie rapide du nucléaire. « Non monsieur Sarkozy, le nucléaire n’est pas une énergie de l’avenir. Non monsieur Fillon, la France et le Japon ne doivent pas être "les porte-parole au niveau mondial d'une utilisation raisonnée de l'énergie nucléaire". A tous les partis aux responsabilités, qui promeuvent selon les camps le développement du nucléaire ou une réduction modérée de son utilisation, nous redisons qu’il est temps d’ouvrir les yeux. Il n’est jamais trop tard pour reconnaître, devant la réalité des faits, qu’on a fait fausse route », adressent les écologistes au pouvoir en place.

Les mouvements écologistes et en particulier Europe Écologie, ne souhaitent pas qu’on les accuse de récupération de la tragédie nipponne. « La constance du combat des écologistes contre le nucléaire rend encore plus insupportable le fait que nos alertes ne soient pas entendues. Un autre modèle de développement est pourtant possible », concluent-ils dans leur déclaration. Espérons que cette tragédie, même s’il était tout à fait imprévisible, fasse réfléchir. Le devoir des politiques c’est aussi d’anticiper l’imprévisible, c’est tout au moins ce qu’on attend de ceux qui représentent le peuple dans une démocratie comme la nôtre.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par PGo le 13/03/2011 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien sûr que non, ce n'est pas sans risque, et on le sait depuis longtemps. mais le nucléaire en France est entre les mains d'un groupe de pression restreint qui pratique depuis toujours l'omerta, avec de "supers-génies" (aaah, les Grandes Ecoles à la française!) dont la politique est:
vous n'y comprenez rien, c'est trop technique pour vous, laissez-nous donc faire
. Pour le nucléaire, essayez donc de faire si vous n'êtes pas ancien(ne) élève de l'Ecole des Mines, tiens! Au fait, quel est le c...

2.Posté par le journal de personne le 13/03/2011 20:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le séisme des cœurs

Je vous parle de fraternité
Et vous me renvoyez à la dure réalité
Aux plaques tectoniques
de notre écorce cérébrale…
Aux tremblements des peurs
Et au déferlement des pleurs
Et la terre continue de trembler et de nous faire trembler…
Et un beau jour… ou peut-être une nuit… on décide de ne plus trembler… et on se met à bouger…
à prendre le large au lieu de subir les vagues successives de cette nature imbécile…
Oui…oui on ne peut pas changer les lois de la science physique mais on...








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com