Le pape du Web 2.0 est passé à Angers


Rédigé par - Angers, le 10/06/2011 - 22:07 / modifié le 12/06/2011 - 08:38


Qui n’a jamais entendu parler de Jean-Michel Billaut ? Tous ceux qui s’intéressent au développement d’internet connaissent l’auteur des « billauts show », un infatigable internaute, très présent sur le réseau, toujours prompt à lancer le message qui agite la blogosphère. Il était de passage à Angers ce vendredi, invité de « l’apéro web 2.0 », initié par Reynald Werquin, promoteur du web 2.0 local.



Jean Michel Billaut lors de son passage à Angers
Jean Michel Billaut lors de son passage à Angers
la rédaction vous conseille
A Angers, le monde numérique commence à tisser sa toile sous l’impulsion d’un véritable promoteur du web 2.0 : Reynald Werquin, Président fondateur de BSE Group, initiateur des Mardinoustoo d’Angers, Président du Club de l’Arche 2.0 à Paris et surtout responsable de l’agence qui développe « 3D.angers.fr ». En quelques mois, Reynald est devenu l’incontournable du web angevin, réussissant à fédérer une communauté d’acteurs numériques locaux : blogueurs, développeurs, « community managers » et autres responsables de communication, tous pris dans la toile version 2.0

Jean-Michel BILLAUT, président d’honneur du Club de l’Arche, grand blogueur devant l’éternel et conférencier sur l’avenir numérique de la planète, avait décidé d’honorer de sa présence cette communauté, laquelle se rencontre tous les vendredi midi pour discuter, échanger, sur place ou en mode virtuel sur 3D Angers, tout en grignotant quelques grillades et en sirotant un bon rosé-pamplemousse bien frais. Tel un grand gourou que l’on consulte pour satisfaire des envies de se positionner et faire de l’audience sur le web, plusieurs blogueurs angevins, sont venus lui rendre visite.

Mais lui-même ne se considère pas comme le pilier de la planète web. Cadre dans le secteur bancaire, chargé d'analyser les nouvelles technologies, il se retrouve au bout de 40 années de bons et loyaux service, en retraite, avec une jambe en moins. Certains ne s’en seraient pas remis, mais pas Jean Michel BILLAUT. Il rebondit avec une « prothèse Windows 2.0 », comme il déclare avec humour, une jambe bionique reliée en bluetooth ou USB, à l’ordinateur de son médecin. « Bien sûr ça limite mes déplacements. J’ai tout mon temps et je le passe devant un ordinateur. Le matin je pars à la chasse aux news et j’interpelle les internautes ». Son principal terrain de chasse : « Twitter » sur lequel chacun de ses messages est redistribué (retweeté) plus de 20 000 fois.

Son « Billaut Show », sur son blog génère plus de 20 000 visiteurs uniques par jour et il estime qu’il touche indirectement 200 000 personnes. Un beau score qui en fait rêver plus d’un. Sa connaissance du réseau des réseaux est telle, que désormais on le consulte, pour prendre la température avant de « tweeter » une information. Et lui n’est pas avare de conseils, surtout pour les jeunes. « Ce sont eux qui sont en train de révolutionner la planète. Leur modèle économique sera différent du notre. Internet est gratuit, donc ils s’en servent pour apporter des services peu chers. Ils créent le besoin et ensuite le produit qu’ils vendent devient incontournable ».


Une vraie politique numérique en France

Reynald Werquin et Jean Michel Billaut lors de l'apéro web 2.0
Reynald Werquin et Jean Michel Billaut lors de l'apéro web 2.0
Mais le principal cheval de bataille de notre papy internaute, c’est la fibre optique 1 Giga, pour préparer l’avenir. « En 2000 sommes passés à la version 2 du web avec les réseaux sociaux, demain le web 3.0 verra naitre la convergence entre le numérique et la génétique », affirme-t-il s’appuyant sur une théorie développée par un certain Hans Moravec. Ce dernier s’est fait connaître au travers de ses travaux sur la robotique et l’intelligence artificielle. « Dans 30 ans les japonais feront des robots plus intelligents que l’homme, capables de gagner un match de football contre des humains, sans se battre. L’espèce humaine est en voie de disparation », poursuit Jean-Michel BILLAUT.

Alors qui est vraiment Jean-Michel BILLAUT , un prophète, un illuminé, ou un grand amateur de sciences fiction ? « Je suis un homme normal. C’est par mon métier que j’en suis arrivé là et je remercie mes employeurs. Nous ne souhaitions pas que notre boite soit la meilleure, mais qu’elle apporte des satisfactions aux clients. Aujourd’hui les banques ne s’intéressent pas aux clients, mais à l’argent. Ça va finir par leur péter à la gueule ». Il n’est pas dépité, bien contraire. Ce qui le chagrine c’est que la France ne se donne pas les moyens d’être dans le peloton de tête de la technologie. « Il faut croire dans les jeunes et leurs donner les moyens d’avancer, car le monde de demain c’est eux, pas nous ». C’est pour cela qu’il se bat, et il le fait savoir aux politiques : « Aux prochaines élections je voterai pour celui qui aura une vraie politique en matière de développement numérique, une politique grecque, pas gauloise ... ».

En Avril dernier, dix ans après avoir été fait Chevalier de la Légion d’Honneur, Jean-Michel BILLAUT reçoit le prix du promoteur de la Société Numérique de l’Année, des mains d’Eric BESSON, le ministre de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique. Ce prix récompensait l’ensemble de son action en matière de vulgarisation et de défense des enjeux de l’économie numérique. Sacré bonhomme ce Jean-Michel BILLAUT

Le blog de Jean-Michel Billaut




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag