Le petit monde de Lo’Jo à Jean-Carmet


Rédigé par Michel Barini - Angers, le Mardi 4 Mai 2010 à 11:54


Chic ! Les voilà qui sortent de leur maison posée dans la campagne angevine, à deux pas du centre culturel qu’ils investiront l’espace d’une soirée. Lo’Jo, ce groupe à l’itinéraire de musiciens voyageurs, viendra le 21 mai présenter son petit monde, celui qu’il partage avec René Lacaille et Delphino.



Le petit monde de Lo’Jo à Jean-Carmet
la rédaction vous conseille
Ils demeurent ici, ils jouent ailleurs. Leurs racines sont angevines, leur musique est apatride. Depuis près de vingt cinq ans et nombre de voyages par-delà les frontières du monde, Lo’Jo fait plus que jamais partie de la scène nationale et internationale. Sa musique, le groupe la dispense en partageant ses chansons avec les populations du désert africain, des plaines du Caucase, des contrées plus lointaines, mais également avec ses voisins les plus proches.

À Mûrs-Erigné, là où ces nomades aux semelles de vent viennent se sédentariser le temps de se poser et répéter, tout le monde se souvient encore de cette fameuse soirée printanière d’avril 2009. Ce jour-là, la formation emmenée par Denis Péan présentait son dernier opus à la population érimûroise lors d’un spectacle gratuit. Un instant unique offert par des artistes en totale connivence avec le public local.

Ici, Lo’Jo, on aime. Alors, forcément, pour les organisateurs de l’action culturelle municipale, on se languit de recevoir prochainement ces singuliers résidents de La Fontaine-du-Mont : « Pour nous, ce moment est d’une saveur particulière d’autant qu’il ponctue la saison. On travaille déjà à la programmation prochaine ». Organisé par la commune, le concert aura lieu le vendredi 21 mai 2010, à partir de 21 heures. En première partie, René Lacaille et Delphino se partageront la scène ; en seconde partie, Lo’Jo présentera les chansons de son album Cosmophono.

Est-il besoin de présenter René Lacaille, maître du séga et du maloya, multi-instrumentiste, défenseur de la langue créole réunionnaise et grand cuisinier ? Il commença la musique avec son père à l’âge de sept ans en parcourant les collines de son île pour fêter les baptêmes, les anniversaires, les fiançailles, les divorces, les funérailles, bref tous ces moments importants de l’existence. Il joua avec les plus grands : Jacques Higelin, Raul Barboza, Alain Peters, Daniel Waro, Bob Brozman, Loïc Lantoine, Fantazio. René Lacaille : accordéon, guitare, tambour, voix ...

Delphino, lui, débuta dans des groupes de rock n’roll post punk totalement inconnus dès le début des années 80 en tant que batteur, guitariste à trois cordes et chanteur-peintre. En 1992, il fonde avec quelques amis les célèbres « Barbarins Fourchus » où il évolue en tant qu’auteur et chanteur. Ce collectif mythique, légende obscure s’il en est, développe depuis un travail de recherche musicale et théâtrale d’une poésie porteuse de sens et d’une imagerie aussi populaire que déjantée. Delfino : textes, voix, guitare électrique ...

Le petit monde de Lo’Jo. Concert debout avec René Lacaille et Delphino. Centre culturel Jean-Carmet, route de Nantes, 49610 Mûrs-Erigné. Renseignements : 02.81.57.81.85. Vendredi 21 mai 2010 à 21 heures. Tarif plein : 15 €, tarif réduit : 12 €.



Michel Barini
Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag