Le photographe Joël Soleau expose dans l'Ile Saint-Aubin


Rédigé par - Le 31/07/2012 - 07:28 / modifié le 31/07/2012 - 07:29


C’est à « la Ferme », dans l’île Saint-Aubin, que le photographe Joel Soleau, bien connu des Angevins, présente son exposition sur les oiseaux, durant les mois de Juillet et Août.



L'un des bâtiments de la ferme accueillant l'exposition
L'un des bâtiments de la ferme accueillant l'exposition
Les bâtiments de « La Ferme » ont été totalement restaurés par la Ville d’Angers dans l’idée des traditions de l’époque, tout en respectant l’environnement. L’Ile, bien connue pour sa quiétude et son authenticité, est formée par la Vieille Maine, le Sarthe et la Mayenne, au nord d’Angers, dans les basses vallées angevines.

D’une superficie de 600 hectares, elle est essentiellement constituée de prairies naturelles exploitées pour le foin, elle est exempte de toute construction neuve et de véhicules à moteurs. Seuls quelques tracteurs sont autorisés à transiter par le bac à cable, pendant la saison des fauches. C’est donc le paradis des promeneurs à pied et à vélo, durant l’été seulement, car le site est inondable le reste du temps. L’île Saint–Aubin est classée « Zone de Protection Spéciale » (ZPS) et est une zone naturelle urbaine inscrite dans le périmètre Natura 2000.

Le photographe Joël Soleau
Le photographe Joël Soleau
Le visiteur appréciera la diversité des photographies du naturaliste, dévoilant les oiseaux dans leur intimité secrète, et regroupées par thèmes, ou plutôt par critères de chrominances, pas systématiquement en relation avec les espèces présentes sur l’île. La salle d’entrée de la visite propose des teintes brunes et discrètes incarnées par des rapaces. Puis, à droite la deuxième salle offre le cincle plongeur dans le bleu soutenu des rivières, et enfin les teintes chaudes du rose des flamants.

L’auteur, souvent présent durant le week-end, aime a échanger avec les visiteurs, répondre aux questions, décrire ses affûts. Il connaît bien la faune de nos régions, comme celle de l’île St Aubin, régulièrement inondée. Ces inondations apportent des limons qui enrichissent le sol, les brochets y trouvent une frayère naturelle.

J.Soleau joue la couleur dans le bleu profond des rivières.....
J.Soleau joue la couleur dans le bleu profond des rivières.....
D’autre part, ce sont environ 20000 oiseaux d’eau qui y séjournent en haltes migratoires ou en hivernage, c’est aussi le plus important site de nidification du râle des genêts des Pays de la Loire. Les seuls bâtiments présents sont la guinguette située près du bac et la ferme au cœur de l’île.

L’artiste expose également à la Maison de la Loire en Anjou (office de Tourisme Loire-Authion, à Saint-Mathurin sur Loire) jusqu'à fin Aout, puis enchaînera une autre exposition à la Maison de la Confluence (LPO), près du Lac de Maine, du 1er Septembre à fin Octobre.




François BREAU
Rédacteur occasionnel spécialisé dans le domaine scientifique et le milieu naturel. Cinéaste, il... En savoir plus sur cet auteur

Point de vue | Social | Ecole - Université | Environnement | Rencontre | Jeunesse






Document sans nom


















Instagram