Le pont du tramway a rejoint l’autre rive.


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 31/10/2009 - 15:02 / modifié le 02/11/2009 - 21:46


C’est fait ! Le nouveau pont qui enjambe la Maine depuis le complexe Gaumont, vient de rejoindre la rive opposée au niveau de l’entrée du CHU. Mais le chantier est loin d’être terminé et le tramway de devrait pas l'emprunter avant un an.



Le pont du tramway a rejoint l’autre rive.
D’une longueur de 271 mètres et de 17 mètres de largeur, le nouveau pont qui permettra au tramway de traverser la Maine, vient tout juste de rejoindre la rive opposée au niveau du CHU. Dessiné par le cabinet d'architectes Lavigne-Chéron auquel on doit notamment le pont de l’ile de Ré, le pont de Normandie et Vasco de Gama à Lisbonne, et construit par le groupement d’entreprise ETPO et Baudin Chateauneuf, cet ouvrage dont le tablier métallique est en cours de finition a été commencé en début d’année. Le premier élément métallique, le pont étant constitué de six morceaux, a été poussé dans la nuit du 18 et 19 Mai dernier. Le dernier élément qui vient tout juste d’être mis en place assure ainsi la jonction entre les deux rives.

Mais les travaux de construction de cet ouvrage sont loin d’être terminés. Avant de réaliser l’arc qui soutiendra le pont, il faudra baisser légèrement l’ensemble métallique. Ce pont reposera alors sur ses deux extrémités, aucun pilier n’ayant été construit dans le lit de la rivière.

Dès que le pont sera en mesure de recevoir des charges, c'est-à-dire lorsque l’arc permettra de tendre l’ensemble, les travaux de mise en œuvre de la plateforme de circulation du tramway, et notamment les rails, pourront débuter. La livraison de l’ouvrage est prévue dans un an, à l’automne 2010. Le coût global de ce nouvel ouvrage sur la Maine est estimé à 22 millions Hors Taxes soit presque 10% du budget total de la première ligne de tramway.

Ce pont sera également utilisé par les piétons et les vélos. Mais puisque la ligne traverse le Centre Hospitalier, les véhicules d’urgence et de secours de l’hôpital, pourront l’emprunter en cas de nécessité.

Restera alors à lui trouver un nom et sur ce plan ce ne sera pas facile, la mairie qui a lancé une consultation sur internet et salle Chemellier, a reçu 3160 propositions. Le nom qui sera choisi successivement par un jury d’angevins et par la commission de nommage des rues de la ville, devra être approuvé par le Maire et le Conseil Municipal. Le nom définitif devrait être connu courant Novembre.



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag