Le quidditch balaie les idées reçues


Rédigé par Tiphaine CREZE - Angers le Mardi 22 Décembre 2015 à 12:00


Tous les mercredis depuis le mois de septembre, une vingtaine de motivés s’entraînent à un sport tout droit sorti de l’univers d’Harry Potter : le quidditch.



Le Quidditch se pratique le soir sur la pelouse du Campus universitaire Saint Serge
Le Quidditch se pratique le soir sur la pelouse du Campus universitaire Saint Serge
la rédaction vous conseille
A la nuit tombée, sur l’esplanade herbeuse du campus Saint-Serge, on aperçoit une vingtaine de silhouettes affairées. On est bien loin de la mystérieuse ambiance de Poudlard (l’école d’Harry Potter), pourtant l’obscurité conférerait presque des allures de sorcellerie à cette petite réunion. Mais pas de magie ce soir : comme tous les mercredis depuis le mois de septembre, le club de quidditch d’Angers se réunit pour s’entrainer.

A ceux qui auraient évité l’envoûtement de l’auteure britannique J. K. Rowling, le quidditch est le sport officiel d’Harry Potter et de ses camarades sorciers. Dans la saga, le sac d’un champion de quidditch comprend un balai volant. Dans notre monde, celui des « moldus » (les non-sorciers), les joueurs se contentent de branches de noisetiers coincées entre les cuisses et doivent rescotcher les cerceaux qui servent de buts avant l’entrainement. « C’est un sport d’invention », s’amuse Anne, 53 ans, l’arbitre de l’équipe.
Son médecin a écarquillé les yeux quand elle lui a demandé un certificat médical. « Il a d’abord fallu que je lui épelle q-u-i-d-d-i-t-c-h ». Comme beaucoup de ses co-équipiers, elle est fan d’ Harry Potter. Camélia, 22 ans, a d’ailleurs rejoint l’aventure avec l’objectif de rencontrer d’autres mordus moldus. La vingtaine d’inscrits forme l’équipe des Harfangs, du nom de la race d’Hedwige, la chouette d’Harry Potter.
 
« Brooms down…Ready ? Brooms up ! »*

Comme chaque semaine, les joueurs débutent par un échauffement. Car si la discipline se veut bon enfant, elle n’en est pas moins physique…et parfois musclée. « Nous demandons à ce que les joueurs aient un protège-dents », explique Kévin Leray, le président de l’association. Un coup de balai est si vite arrivé…

« Brooms down…Ready ? Brooms up ! »* La phase de match commence et, malgré les bandeaux de couleurs censés distinguer les joueurs, il est difficile de comprendre grand chose à ce qui se passe sur le terrain. Parce qu’au quidditch, chacun a son propre rôle. Les poursuiveurs marquent des buts, les batteurs mettent leurs adversaires hors-jeu et l’attrapeur doit saisir le vif d’or. Le vif d’or, c’est cette petite boule dotée d’ailes qui file à toute vitesse, dans la fiction. En réalité, c’est une balle de tennis dans une chaussette, accrochée à la ceinture d’un joueur. Quand le vif d’or est attrapé, le match s’arrête, généralement au bout d’une trentaine de minutes.

A la fin de la partie ce soir-là, Lou, 21 ans, a les joues rouges et le souffle court : « C’est un sport super défoulant mais on doit être partout à la fois. On ne peut pas se reposer ! ».

Cette année, les Harfangs ne disputeront pas la Coupe de France, qui a lieu tous les ans au mois de décembre, mais espèrent en être pour l’édition 2016. Il leur reste un an pour muscler leur jeu et aiguiser leurs balais.
 
Renseignements contact@angers-quidditch.fr
Entraînements ouverts au public les mercredis, de 19h à 21h, Jardin François Mitterrand (Campus Saint-Serge)
 
« Balais au sol...Prêts ? Balais en l’air !

Kévin Leray
Président d’Angers quidditch Club
 
Comment est née cette idée d’équipe de quidditch à Angers ?
 
"Le quidditch Moldu a été inventé il y a dix ans aux Etats-Unis. Depuis, une Fédération a vu le jour en France en 2013 mais elle n’est toujours pas reconnue par le Ministère des sports. A Angers, le projet a germé il y a un an environ mais l’association est officiellement née en septembre dernier. L’objectif initial était d’en faire suffisamment parler pour qu’il y ait assez de joueurs dans l’association. Aujourd’hui, nous sommes une vingtaine !"
 
Quelles sont les réactions des gens quand ils apprennent que vous jouez au quidditch ?
 
"On a dépassé la phase de rires car le quidditch a été beaucoup médiatisé cet été à l’occasion de la victoire de la France au championnat européen. Malgré tout, on ne peut pas empêcher les sourires et la fameuse question : « est-ce que vous volez ? ». Mais quand on commence à expliquer que c’est un croisement entre la balle au prisonnier, le handball et le rugby, les gens s’intéressent davantage et viennent ensuite assister aux entrainements."
 
A qui s’adresse ce sport ?
 
"Pour l’instant, nous n’acceptons pas de mineurs pour des questions de responsabilité mais dans l’absolu, tout le monde peut jouer au quidditch, quel que soit son âge ou sa condition physique. C’est un sport qui nécessite des capacités d’endurance assez importantes mais toute une partie de l’entrainement est consacrée à l’échauffement. L’important, c’est de ne pas se prendre au sérieux, tout en étant sérieux dans le jeu. Il ne faut pas avoir peur du ridicule !





Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17




cookieassistant.com