Le service à la personne, un secteur dynamique.


Rédigé par yannick Sourisseau - Angers, le 24/02/2009 - 07:42 / modifié le 28/02/2009 - 09:28


Avec 1,8 million de salariés en France et une croissance de 5,5% par an depuis 1990, le secteur des services à la personne constitue aujourd’hui le premier secteur de l’économie française. C’est l’évolution des modes de vie qui conduit au développement d’un métier exigeant et parfois difficile.



Le service à la personne, un secteur dynamique.
« Le secteur des services à la personne, dont les activités ont été élargies en 2005 dans le cadre du plan de cohésion sociale, a connu une progression importante, constatée par tous les observateurs de la vie économique et sociale » affirme Gérard PESNEAU, le Directeur départemental du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. L’éclatement de la structure familiale, le travail des femmes, le vieillissement de la population sont autant de modifications du mode de vie qui contribuent à l’augmentation de la demande de services à domicile.

Les services à la personne regroupent les activités contribuant au bien être des personnes sur leur lieu de vie, les services à la famille, les services de la vie quotidienne, et les services aux personnes âgées, dépendantes ou handicapées. Ces activités ont été définies par le Ministère de l’Emploi, de la cohésion sociale et du logement dans le cadre du plan de développement des services à la personne.

Selon la DDTEFP et l’Agence Nationale des Services à la Personne, en 2006 en Maine-et-Loire, 26 728 personnes travaillaient dans les services à domicile. Sur ce nombre, important, 6 008 occupaient un emploi dans une association, un CCAS ou une entreprise et 20 720 travaillaient dans le cadre de l'emploi direct, le plus souvent par le biais du CESU (Chèque Emploi Service Universel). En 2007, le nombre d’emplois directs a bondi de 40%, prouvant ainsi tout le dynamisme de ce secteur au point d’en faire le premier secteur de l’économie française.

Depuis plus de 10 ans qu’ils existent, les métiers de l’intervention à domicile se sont largement professionnalisés et permettent de faire face à de nouvelles conditions d’intervention (publics fragilisés, niveau d’exigence, complexification des champs de l’intervention…). Désormais, pour les professionnels du secteur, intervenir à domicile, c’est faire le choix d’un métier exigeant, et parfois difficile, au service des autres.

Pour répondre à cette demande de plus en plus importante de la part des particuliers, la DDTEFP et l’association Anjou Domicile, plate forme départementale des services à la personne en Maine-et-Loire, tiendront salon le samedi 28 Février 2009, dans le Centre de Congrès d’Angers. Cette première édition du salon des services à la personne permettra au grand public de s’informer sur les services proposés par les professionnels du secteur, à ces derniers d’échanger sur leur offre de service et, aux demandeurs d’emploi d’établir des contacts avec les employeurs. « Ce rendez-vous des particuliers et des professionnels vise à présenter un panel de l’offre auprès du grand public et à valoriser ce secteur. » précisent les organisateurs.

Ce salon qui ouvrira ses portes à 9h30 pour les fermer à 18h, sans interruption, comprendra trois espaces : un espace public permettant de découvrir les offres de services à la personne (associations, entreprises, fédération des particuliers employeurs, …) ; un espace professionnel destiné aux créateurs d’entreprises et aux professionnels du secteur ; un espace emploi réunissant les acteurs de l’orientation et de la formation. Des conférences, organisées entre 10h30 et 17h, dans les salles Pise et Bamako, aborderons les grands thèmes de l’emploi à domicile (évolution, aides financières, fiscalité, CESU, etc …). Une exposition photo sur le thème « Un métier : aide à domicile » sera présentée dans le hall d’accueil du Centre de Congrès.

Pour en savoir +


LES TAGS : assos, social

















Angers Mag





Bretagne & Pays-de-la-Loire : où va l’université ?

1 Commentaire - 27/02/2017 - Jean-Luc Godet Secrétaire du SNESUP d’Angers, élu FSU au Conseil académique de l’UBL

Et les vainqueurs sont ….

0 Commentaire - 26/02/2017 - Thierry LARDEUX, journaliste spécialiste du sport à Angers Télé






Angers Mag : #Angers Dossier #précarité épisode 2 Etudiants pauvres, une autre réalité @restosducoeur... https://t.co/5mKwzPkmt7 https://t.co/RnAjOe4BSb
Mardi 28 Février - 07:33
Angers Mag : Angers : une année "charnière" présentée lors du débat d'orientations budgétaires: Les... https://t.co/lzFI4u28WV https://t.co/yr6DC76lWZ
Lundi 27 Février - 22:14
Angers Mag : Bretagne & Pays-de-la-Loire : où va l’université ?: Difficile de dessiner les... https://t.co/MOfWK5wkSK https://t.co/ltx26xPXPx
Lundi 27 Février - 07:54
Angers Mag : « A 1500€ net, je ne me sentirai plus précaire »: 1000€ net de salaire pour élever ses... https://t.co/cJER4M9cjn https://t.co/9SCQ2omnoo
Lundi 27 Février - 07:44



cookieassistant.com