Le soleil a rendez-vous avec la Lune... et nous avec l'histoire !


Rédigé par - Angers, le 20/03/2015 - 07:43 / modifié le 31/03/2015 - 21:14


Ce vendredi 20 mars, de nombreux Angevins -à l'instar de nombreux être humains- se tourneront vers le ciel pour observer, si la météo le permet, une éclipse solaire. Pour en revoir une aussi visible, au moins à Angers, il faudra ensuite attendre... 2081 ! Autant de raisons pour la rédaction de s'intéresser au phénomène et à son principal protagoniste... la Lune !



A Angers, la dernière éclipse solaire visible a eu lieu en 1999 et il faudra attendre... 2081 pour la prochaine !
A Angers, la dernière éclipse solaire visible a eu lieu en 1999 et il faudra attendre... 2081 pour la prochaine !
la rédaction vous conseille
Conférencier, chargé de cours d'astronomie à l'université de Nantes et conseiller scientifique à l'Espace des sciences de Rennes, Bernard Melguen nous éclaire sur cet astre qui a toujours passionné les hommes et exerce une grand influence sur terre...

Bernard Melguen, en quelques mots, c'est quoi une éclipse solaire ?

"C'est la Lune qui passe entre le Soleil et la Terre, avec un alignement exact entre les trois astres. Chaque mois, la Lune est alignée avec le Soleil : c'est la nouvelle Lune. Mais il ne fait pas noir pour autant ! Il faut pour une éclipse solaire que la nouvelle Lune se produise sur un des deux nœuds de Lune, ces deux points où l'orbite de la Terre autour du Soleil coupe celle de la Lune autour de la Terre.

La particularité de cette éclipse solaire, c'est qu'elle sera suivie de la Marée du Siècle, car la Lune est à son périgée, c'est-à-dire la distance la plus courte de la Terre à la Lune. Elle se situe en effet à environ 305 000 km contre près de 400 000 en moyenne. Elle est donc beaucoup plus proche et sa force gravitationnelle n'en est que plus importante, ce qui explique la grande marée. L'éclipse partielle n'est pas exceptionnelle en soi, même si elle n'est pas du tout médiocre, mais c'est l'enchaînement des deux événements qui est saisissant."

Que verra-t-on exactement à Angers ?

"Il ne s'agira pas d'une éclipse totale. Pour cela, il faudra être plus au nord, du côté des îles Féroé. Mais le grand ouest n'est pas mal loti puisque l'éclipse occultera jusqu'à 80 % de la surface du soleil. Plus on descend au sud, moins l'éclipse est visible. Après, tout dépend aussi de la météo !"

Si l'on comprend bien ce que vous nous avez dit, le protagoniste principal de cette éclipse solaire, c'est... la Lune ?

"Oui. Mais il n'y a rien de bien étonnant à cela. Très tôt, la Lune a été liée à la Terre : la Lune elle-même est liée d'un impact avec la Terre. Plus avant, même en astronomie, lorsque l'on dit que la Terre tourne autour du Soleil, ça n'est pas tout à fait exact : la Lune est comme un balancier, et c'est le système Terre-Lune qui tourne autour du Soleil..."

La Lune a donc plus d'influence que le Soleil sur le Terre ?

"On ne peut pas le dire comme ça ! Mais disons que la Lune est plus directement impliquée dans des phénomènes terrestres : la gravitation, l'heure des marées. Chez les Sumériens -et on dit souvent que l'histoire commence à Sumer- la Lune était même considérée comme... le père du Soleil. Et au delà-de ça, l'apport de la Lune dans l'histoire des sciences, et pas seulement en astronomie, a été considérable."
Chez les Sumériens -et on dit souvent que l'histoire commence à Sumer- la Lune était même considérée comme... le père du Soleil. Et au delà-de ça, l'apport de la Lune dans l'histoire des sciences, et pas seulement en astronomie, a été considérable."

Vous avez des exemples ?

"Des tas ! Galilée qui regarde dans sa lunette et observe que la lune est pierreuse : c'est l'idée qu'il y a des roches dans le ciel !

Hipparque de Nicée (scientifique grec du IIe siècle av JC, NDLR) invente la trigonométrie en mesurant la distance entre la Terre et la Lune.

Newton, qui se balade dans un verger en 1866 regarde la Lune et voit une pomme tombée. Par analogie, il découvre les lois de gravitation.

Deux ans plus tard, le français Jules Janssen observe une éclipse du soleil par la Lune en Inde. Une analyse en spectroscopie lui permet de découvrir un nouveau corps chimique dans l'atmosphère du soleil : c'est l'hélium, dont on découvrira ensuite qu'il est le deuxième corps le plus abondant de l'univers !

De la même manière, c'est grâce à une éclipse solaire totale qu'Eddington confirme pour la première fois, en 1919, la théorie de la relativité émise par Einstein en 1911 !"

Si la Lune a fait avancer l'histoire des sciences, c'est aussi que les hommes s'y sont toujours intéressés de près ?

"Toujours. Et dans quasiment toutes les civilisations. Il y a deux pistes de réflexion principale : la première, c'est que pendant longtemps, d'Aristote à Galilée, la Lune a été considérée comme une frontière entre le ciel et la Terre. Sous la Lune, c'était un monde transitoire, d'imperfections, de corruption. Aù-delà, c'était le monde du ciel, interdit, l'éther, la perfection, le domaine des dieux. On imaginait le mouvement du ciel parfaitement circulaire. Avec Galilée, qui observe des roches sur la Lune, la frontière étanche entre ciel et terre va s'ouvrir et devenir un pont entre les deux.

La seconde piste, c'est la mythologie. Il y a infiniment plus de références à la Lune dans la mythologie qu'au soleil ! La Lune est un corps que l'on regarde sans qu'il nous éblouisse, il change d'un jour à l'autre, ne se lève jamais à la même heure, ni jamais à la même place. Tous ces changements attirent l'œil, sans compter que la Lune évoque un esprit féminin... imprévisible ! Et les éclipses montrent qu'elle peut cacher le soleil, donc qu'elle est plus forte que lui, ça lui donne du prestige !"

Y'a-t-il de grandes divergences, à son endroit, entre les différentes civilisations ?

"Il y a des constantes, et beaucoup plus de points communs que de divergences. Si l'on considère les trois grandes religions monothéistes -judaïsme, christianisme, islam- les calendriers des trois sont marqués par la Lune. Et le calendrier chinois du quotidien -pas celui du business- est un calendrier lunaire. Chez les Aztèques ou les Inuits, il y a également une grande parenté dans le symbolisme..."

L'ouvrage consigné par Bernard Melguen et Catherine Sauvat (éd. de La Martinière)
L'ouvrage consigné par Bernard Melguen et Catherine Sauvat (éd. de La Martinière)
Que symbolise-t-elle justement ?

"Dans ses changements de forme -elle grossit comme l'homme qui grandit...- il y a l'idée de mort et de résurrection. Les hommes se sont appliquées ça à eux-mêmes ; les trois visages de la Lune est quelque chose qui revient très souvent : dans la mythologie grecque on retrouve ça avec Artémis (lune croissante), Séléné (lune sereine, un peu "plan-plan") puis Hécate (la mort puis la renaissance), mais également avec les Trois Parques. Dans l'Egypte ancienne, le culte d'Isis est liée à la Lune... comme celui d'une des ses héritières, la Vierge Marie : toutes deux ont assisté un dieu mort qui a pu renaître. Il y a aussi l'idée très présente que dans une même vie, si on ne sait pas mourir, on ne peut pas renaître. C'est vrai au sens propre, avec la mort puis la résurrection, les fondements du bouddhisme, mais c'est également quelque chose de très moderne, avec l'idée du... recyclage !"

A vous écouter, la Lune servirait un peu de fil conducteur à l'histoire ?

"Quand on fouille un peu dans l'imaginaire de peuples anciens, on s'aperçoit qu'ils disent à leur façon des choses sur la Lune qui font résonance aujourd'hui. C'est vrai pour les sciences, mais pour beaucoup d'autres choses encore."

Un mot pour conclure ?

"Celui de mon grand-père, qui m'a élevé à l'heure de la Seconde guerre mondiale. Il était marin, a navigué sur de nombreuses mers du monde et observer le ciel. Ma passion pour la Lune vient de là, quand il me montrait les constellations. J'ai retenu cette phrase, qu'il me répétait : "La Lune est un vieux soleil usé qui n'est plus capable d'éclairer le jour, c'est pourquoi on l'a mise à éclairer la nuit"..."

Bernard Melguen est l'auteur, avec la journaliste et écrivain Catherine Sauvat de "Lune, la face cachée de la Terre", aux éditions de La Martinière.

Source : L'institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE)
Source : L'institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE)

Éclipse, attention les yeux !

N’essayez pas d’observer le disque solaire avec des verres fumés ou un morceau de bouteille, des lunettes de soleil même pour haute montagne, encore moins des films radiologiques. Proscrivez également les jumelles et les appareils photo réflex qui amplifient le phénomène.

L’observation directe d’une éclipse peut provoquer des lésions graves de la cornée ou de la rétine et altérer définitivement la vue. 

Des lunettes de protection spéciale, à monture carton, complètement opaques à la lumière normale, permettent de filtrer 100% des rayons ultraviolets et infrarouges ainsi que l'intensité lumineuse. Elles sont disponibles en pharmacie, dans certains magasins d'optique et dans des magasins spécialisés. Mais la plupart sont en rupture de stock. Une bonne piste : les revues de vulgarisation scientifique qui ont titré sur le sujet et qui offre une paire de lunettes permettant d’observer le phénomène. 

Attention ces lunettes doivent être conformes aux dispositions prévues par la directive européenne 89 / 686 / CEE relative aux équipements de protection individuels, et porter le marquage CE de conformité.





Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51


cookieassistant.com