Le théâtre comme révélation ?

Printemps théâtral des lycées #2


Rédigé par Lucille, Léa et d’autres lycéens - Angers, le Jeudi 6 Avril 2017 à 13:56


Le 31ème Printemps théâtral des lycées de Maine-et-Loire se poursuit avec les lycéens d’Angers, des Ponts-de-Cé mais aussi de la Pommeraye. Ces derniers apprécient d’être accueillis, le temps d’un Printemps chez d’autres lycéens. Le rituel des « mariages » crée, chaque année, de belles rencontres…



la rédaction vous conseille

Après l'ouverture mardi soir, les apprentis acteurs sont passés aux travaux pratiques dès mercredi, via des ateliers et échanges animés par des comédiens professionnels dans différentes salles de l'agglo d'Angers. Les lycéens s’emparent de la thématique proposée cette année : Apocalypse (s) : catastrophe ou révélation ?
 

Les printemps théâtraux c'est tout d'abord la rencontre…

9h00. Atelier du matin et première vraie rencontre entre lycéens.

« Ces ateliers nous permettent de nous connaître tous sans pour autant connaître la vie privée de chacun. Nous partageons juste la même passion : le théâtre. »
 

Le contact passe vite grâce aux premiers exercices d’échauffement proposés par les comédiens. Se rencontrer, se découvrir par le travail corporel, réfléchir ensemble… Mais au fait, c’est quoi l’Apocalypse ? Les idées fusent dans les groupes. Rien n’est tranché… Au 5ème étage du lycée Joachim du Bellay, par exemple, l’imagination s’emballe...

« La comédienne nous a donné des textes bibliques de l'Apocalypse à jouer. Ces textes, par leurs événements, étaient assez durs à interpréter car pour quelque chose de réellement représentatif, il aurait fallu déployer des moyens énormes et nous n'avions pour ainsi dire que notre imagination et les quelques objets nous entourant. Ce qui donnait des résultats parfois inattendus, représentant par exemple la mer par des tapis de gym bleu. Le résultat final était assez approximatif, mais il avait le comique de la simplicité. »




…et des échanges passionnés

14h00. Direction le Théâtre des Dames, petit écrin au bout des rues pavées des Ponts-de-Cé qui accueille les présentations de Chevrollier, Bodin et Du Bellay. Sur le plancher, une sacrée famille menace d’exploser, les religions s’affrontent, la guerre gronde… serait-ce cela l’Apocalypse ?

« Nous étions d’abord réticents à aborder des sujets qui divisent. » confie l’un des acteurs.

Oublier le monde le temps d’un après-midi pour mieux l’explorer par le théâtre, par le verbe et le corps, dans des fables joyeuses, avec des femmes qui résistent, se battent avec leurs ruses contre la violence aveugle, un soldat froussard qui préfère sa bouteille à la guerre… 
Comprendre qu’il n’y a pas de jugements définitifs ni de vérité. Ni de bien ni de mal. Et se nourrir des retours constructifs des autres lycéens et du comédien.

« Le printemps théâtral des lycées a vraiment un esprit collectif et agréable qui renforce aussi les liens dans notre atelier. »

« Rencontre, partage, plaisir et enfin passion. C'est rare que l'on ait l'occasion de rencontrer autant de personnes en même temps. »

Pas de catastrophe et beaucoup de révélations pour cette première journée. 












Angers Mag