Le vélo trouve sa place à Angers


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 21/09/2010 - 16:15 / modifié le 22/09/2010 - 10:14


Depuis les travaux du tramway et l’incitation de la Ville d’Angers à préférer les transports plus écologiques à la voiture, de plus en plus d’angevins utilisent le vélo pour se déplacer en centre ville. Mais les aménagements urbains ne suivent pas toujours.



Le marquage des vélos par l'association place au vélo
Le marquage des vélos par l'association place au vélo
Angers n’est pas encore Amsterdam, loin s’en faut, même si de plus en plus de bicyclettes circulent en ville. Si bon nombre d’habitants ont la fibre écologique, ce sont sans doute les travaux du tram et la difficulté de se déplacer en voiture qui ont conduit certains à ressortir leur vélo.

Mais le succès de « Vélocité », le système de prêt de cycles mis en place par la Ville d’Angers est là pour le confirmer, les angevins se tournent progressivement vers ce mode de déplacement, plus économique et surtout plus agile pour se faufiler au milieu des voitures et des piétons. Au point que certains crient au danger lorsqu’ils voient déambuler des vélos dans les secteurs piétonniers et sur les trottoirs.

« Tout cela sera règlementé après les travaux du tramway, lorsque la circulation sera redevenue normale. Plusieurs espaces partagés entre les piétons, les cycles et même les voitures (comme en Hollande), seront mis en place, celui qui marche étant prioritaire sur le cycle lequel l’est sur la voiture », précisait Bernadette Caillard-Humeau, adjointe au Maire déléguée aux déplacements, pendant la semaine de la Mobilité. A noter que Mme Caillard Humeau est une cycliste convaincue puisque elle utilise fréquemment ce mode de déplacement en centre ville.

Pour l’association d’usagers « Place au vélo », laquelle animait un stand « Bicycode » pour le marquage de bicyclettes, place de la République, samedi 18 Septembre, lors de la journée vélo de la semaine de la mobilité, « il n’y a pas assez de vélos pour que la Mairie prenne nos revendications en considération. Même s’il y a des avancées, il aurait été bien que la Ville profite des travaux pour faire des aménagements plus adaptés et plus sécurisants pour les vélos ».

Cette association qui regroupe plus de 250 usagers, milite pour l’usage quotidien du vélo en ville, sur un réseau cyclable cohérent, sécurisé et confortable, mais aussi pour un partage de l’espace urbain plus favorable aux cyclistes et piétons. Sur ce point l’hyper centre devrait correspondre à la demande des cyclistes, sauf que compte tenu de l’attrait commercial, les piétons risquent bien d’affluer et de l’emporter sur les vélos.

Reste tout de même que le vélo est de mieux en mieux considéré en ville d’Angers, sauf peut-être par les automobilistes qui voient leur espace se restreindre comme peau de chagrin quand ils ne se trouvent pas nez à nez avec un vélo circulant à contre sens (parfois autorisé) dans une voie à sens unique.

Même si le réseau cyclable n’est loin d’être parfait, la ville d’Angers apporte son soutien aux cyclistes en proposant une « vélo école », pour apprendre ou réapprendre à circuler en bicyclette en ville. Elle aménage depuis juillet 2009, certains feux tricolores afin de permettre le démarrage anticipé des cyclistes.

Association Place au Vélo
6, rue Yves Montand – 49000 Angers
Tél. 02.41.44.35.44 – auva@wanadoo.fr
http://fubicy.org/angers-auva



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag