Les Accroche-Cœurs : un événement connu comme Le Loup Blanc ?


Rédigé par - Angers, le Jeudi 17 Décembre 2015 à 07:47


La municipalité angevine a tranché : en 2016, les Accroche-Cœurs changent de mains. Après 6 ans de direction artistique, la société Acqua Viva, candidate à sa propre succession, n’a pas été retenue. C’est une structure niortaise, Le Loup Blanc, qui assurera, au moins pour un an, la programmation du rendez-vous incontournable de septembre. Avec un impératif : ancrer l’événement sur son territoire ; et un thème en construction : celui de l’Apocalypse et du Chant du Monde, de Jean-Lurçat. Décryptage…



Le Loup Blanc s'occupe notamment de la programmation du festival Fanf'oiron, dans les murs du château d'Oiron, géré par le Centre des Monuments Nationaux. Photo issue du site du Loup Blanc.
Le Loup Blanc s'occupe notamment de la programmation du festival Fanf'oiron, dans les murs du château d'Oiron, géré par le Centre des Monuments Nationaux. Photo issue du site du Loup Blanc.
la rédaction vous conseille
C’est une nouvelle page qui se tourne pour les Accroche-Cœurs, sans réelle surprise : même si la dernière édition de l’événement avait réuni plus de 220 000 Angevins, au mois de septembre dernier, on se doutait que le renouvellement de la société Acqua Viva et de son patron Philippe Violanti dans leur fonction de direction artistique serait tout sauf une formalité.

Sélectionnés avec 4 autres dossiers (sur dix présentés) pour défendre leur projet  devant jury, les Rennais n’auront pas passé le cut : c’est finalement Le Loup Blanc, une « agence d’ingénierie culturelle et événementielle » créée à Niort par Jacques Humbert, en 1994, qui a enlevé le morceau. Et pour plusieurs raisons.

Le maire d’Angers, Christophe Béchu, et son adjoint à la culture, Alain Fouquet, l’assurent la main sur le cœur : « C’est un choix positif ». Dit autrement, pas un choix par défaut. « La candidature d’Acqua Viva était de très grande qualité, fiable, solide, mais nous avons considéré qu’il n’y avait pas le souffle nécessaire pour repartir sur un nouveau cycle », explique Alain Fouquet. « Moi qui ai fait campagne sur le thème de l’alternance, je trouve évidemment important d’amener du sang neuf, même si je ne veux pas du changement pour le changement », complète Christophe Béchu.

Les Roues Chromatiques de la compagnie OFF avaient constitué l'un des temps forts de la dernière édition des Accroche-Cœurs.
Les Roues Chromatiques de la compagnie OFF avaient constitué l'un des temps forts de la dernière édition des Accroche-Cœurs.
Reste que l’un des principaux critères de choix du jury s’immisçait justement dans l’un des reproches adressés, ces dernières années, à Philippe Violanti : le fait de proposer « un festival clé en mains, posé dans la ville, mais qui aurait pu être à Nantes ou au Mans », argue Alain Fouquet.
« La candidature d’Acqua Viva était de très grande qualité, fiable, solide, mais nous avons considéré qu’il n’y avait pas le souffle nécessaire pour repartir sur un nouveau cycle » - Alain Fouquet

C’est cela qu’il a aimé, ainsi que le jury, dans le projet porté par Le Loup Blanc : « Ils travaillent notamment dans la région du Poitou-Charentes, et ont une bonne expérience de l’ancrage territorial ». « Nuits romanes », « Fanf’oiron », « Jour de Loire », « Sites en Scène »… autant d’événements façonnés par la société, « dont le dossier est intéressant à bien des égards : ils ont une expertise dans trois domaines importants que sont le musique amplifiée, les arts de la rue et le video-mapping ».
 
Voilà pour l’heureux élu, dont on jugera sur pièce, autant que faire se peut, de la programmation. Car c’est sans doute, pour l’heure, la principale nouveauté de ce nouvel accord, signé pour un an -« car c’est un pari » avance Alain Fouquet- : là où Acqua Viva assurait la direction artistique de l’événement, en partenariat avec les services de la ville, Le Loup Blanc ne prendra en charge que la programmation des Accroche-Cœurs. « C’est la ville, forte des expériences acquises ces dix dernières années, qui s’occupera de la direction artistique », indique l’adjoint à la culture.
« C’est la ville, forte des expériences acquises ces dix dernières années, qui s’occupera de la direction artistique »

Et le maire de reprendre la main, sur le volet financier de l’opération : « Le coût de la direction artistique confiée à Acqua Viva, c’était 237 500 € par an, soit environ 25 % du budget global des Accroche-Cœurs, pour des missions parfois redondantes avec celles que nous pouvions assurer en interne. Nous donnerons au programmateur 56 000 €… », détaille-t-il.

Un choix « budgétaire » qu’il « assume ». Pour une édition au rabais ? « Nous passons d’un peu plus d’un million d’euros à 950 000 €, mais avec les économies sur la direction artistique, nous augmentons de plus de 80 000 € les crédits d’achats de spectacles », précise-t-il.

Au soir du 11 septembre prochain, quelques 200 000 inconditionnels des Accroche-Cœurs jugeront si cette édition 2016 n’avait d’apocalyptique (voir ci-dessous) que le thème…
 

La Tenture de l'Apocalypse, dont l'inscription au Patrimoine mondial de l'humanité est envisagée, participera sans doute à l'identité des Accroche-Cœurs, édition 2016
La Tenture de l'Apocalypse, dont l'inscription au Patrimoine mondial de l'humanité est envisagée, participera sans doute à l'identité des Accroche-Cœurs, édition 2016
Joyeuse Apocalypse !
Si la reprise en main de la direction artistique par la Ville permet une chose, c’est un certain (voire un total ?) contrôle sur le contenu des Accroche-Cœurs. Christophe Béchu l’annonce sans ambages : il ne veut plus « d’un festival des Accroche-Cœurs, mais du festival des Accroche-Cœurs d’Angers. Comment fait-on pour qu’il ne s’agisse pas d’un événement isolé dans l’année, mais connectée aux ambitions culturelles et urbaines de la ville ? »

C’est dit : le thème de l’édition 2016 résonnera avec les ambitions municipales, qui concerne à très court terme la célébration du 50e anniversaire de la mort du licier Jean Lurçat, et à moyen et long terme « la mise en place d’un musée urbain et un travail autour de l’art contemporain » (l’idée d’installer un centre d’art dans la prison, une fois la nouvelle enceinte construite à Trélazé NDLR).
 
L’idée est donc de jouer, en 2016, autour du thème de L’Apocalypse : celui de la précieuse tenture conservée au château –un groupe de travail est d’ailleurs en train d’être constitué pour faire classer la fameuse tapisserie au Patrimoine mondial de l’humanité… - mais également celui du « Chant du Monde » de Jean Lurçat. Mais une apocalypse « résolument gaie », apte à « composer une humanité bienveillante », avance la note d’intention du Loup Blanc…




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Clément le 17/12/2015 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et quid du Championnat du Monde de Conversation ? Quid de l’inénarrable Calixte de Nigremont ?

Qui pour battre Matthieu ?

2.Posté par Tisserand le 18/12/2015 12:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ça ne va pas être facile,facile de succéder à Philippe Violanti ,Ingrid Monnier et Aquaviva ...j ai bien noté que la ville prenait le contrôle...de la direction artistique du festival...laissez moi craindre le pire !!!

3.Posté par M vidal le 26/12/2015 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout changement est positif !!!








Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com