Les « Dames » des Ponts-de-Cé font leur cinéma


Rédigé par Michel Barini - Angers, le Mercredi 23 Février 2011 à 17:18


Un week-end entièrement consacré au cinéma : c’est ce que va proposer la ville des Ponts-de-Cé en association avec les Amis du bon cinéma (ABC 49). En trois petits jours, du vendredi 4 au dimanche 6 mars 2011, le théâtre des Dames diffusera cinq séances composées de comédies, toutes estampillées « made in France ».



Daniel Carcel, directeur des affaires culturelles à la ville (à gauche), François-Noël Pavie de l'ABC (2e à droite), bénévoles et élus invitent le public pour « un week-end au ciné ».
Daniel Carcel, directeur des affaires culturelles à la ville (à gauche), François-Noël Pavie de l'ABC (2e à droite), bénévoles et élus invitent le public pour « un week-end au ciné ».
la rédaction vous conseille
Qui a dit que le cinéma français manquait d’imagination ? Pas l’équipe du ciné-club local en tous les cas qui a su choisir sans coup férir une belle sélection de films pour illustrer son animation « Un week-end au ciné ». À partir d’un thème exclusivement dédié à la comédie française, elle n’a pas eu à fouiller dans les archives pour trouver des films au succès authentifié, l’année écoulée ayant apporté quelques belles réalisations. Ainsi, les comédies programmées au cours de cet événement ont été tournées en 2010, certaines étant d’ailleurs encore à l’affiche de grandes salles.

Pour cette deuxième édition, le groupe de sélection composé de bénévoles et d’élus se réjouit de montrer toute la diversité de la création nationale à travers des comédies drôles, charmantes, réjouissantes et populaires. Ont été choisies : « De vrais mensonges » par Pierre Salvatori, « Rien à déclarer » par Dany Boon, « Les émotifs anonymes » par Jean-Pierre Améris, « La chance de ma vie » par Nicolas Cuche, « Potiche » par François Ozon.

Quant à l’avenir du septième art dans la cité ligérienne, Marie-Thé Zeller, adjointe aux affaires culturelles, va même jusqu’à se projeter dans l’avenir en regardant au-delà de la probable construction d’un multiplexe sur le plateau de Moulin-Marcille : « On n’a pas pour intention d’abandonner ces séances même si un complexe venait à s’établir sur la commune ». Allusion appuyée à un autre style de cinéma avec films d’auteurs autour de débats et de conférences.

Un week-end, trois dates, cinq films :

Vendredi 4 mars, à 20 h 30 : « De vrais mensonges », réalisé par Pierre Salvadori, avec Audrey Tautou, Nathalie Baye, Sami Bouajila.
Un beau matin de printemps, Emilie reçoit une lettre d’amour, belle, inspirée mais anonyme. Elle la jette d’abord à la poubelle, avant d’y voir le moyen de sauver sa mère, isolée et triste depuis le départ de son mari. Sans trop réfléchir, elle la lui adresse aussitôt. Mais Émilie ne sait pas encore que c’est Jean, son employé timide, qui en est l’auteur.

Samedi 5 mars, 15 heures : « Rien à déclarer », réalisé par Dany Boon, avec Benoît Poelvoorde, Dany Boon, Chritel Pedrinelli.
Deux douaniers, l'un Belge, l'autre Français, apprennent la disparition prochaine de leurs petits postes de douane. Francophobe de père en fils et douanier belge trop zélé, Ruben Vandervoorde se voit contraint et forcé d'inaugurer la première brigade volante mixte franco-belge. Son partenaire sera Mathias Ducatel, un Français.

Samedi 5 mars, à 20 h 30 : « Les émotifs anonymes », réalisé par Jean-Pierre Améris, avec Isabelle Carré, Benoît Poelvoorde, Lorella Cravotta.
Jean-René, patron d’une fabrique de chocolat, et Angélique, chocolatière de talent, sont deux grands émotifs. C’est leur passion commune pour le chocolat qui les rapproche. Ils tombent amoureux l’un de l’autre sans oser se l’avouer. Hélas, leur timidité maladive tend à les éloigner.

Dimanche 6 mars, à 15 heures : « La chance de ma vie « , réalisé par Nicolas Cuche, avec François-Xavier Demaison, Virginie Efira, Armelle Deutsch.
Julien Monnier a un sérieux problème. Il a beau être un conseiller conjugal brillant, il n'arrive pas à garder une femme dans sa vie plus de deux semaines. Et pour cause, depuis son plus jeune âge, Julien porte la poisse à toutes les femmes qui s'éprennent de lui. Mais pas une petite poisse.

Dimanche 6 mars, à 17 h 30 : « Potiche », réalisé par François Ozon, avec Catherine Deneuve, Fabrice Luchini, Gérard Depardieu et Karine Viard.
En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche.

« Un week-end au ciné ». Théâtre des Dames, les Ponts-de-Cé. Vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 mars 2011. Tarif unique : 4,80 €. Carte spéciale week-end : 4 places achetées, la 5e gratuite. Pas de réservation, guichet sur place. Renseignements au centre culturel Vincent-Malandrin. Tél. 02.41.79.75.94.

Les « Dames » des Ponts-de-Cé font leur cinéma



Michel Barini
Michel Barini
Contributeur Angers Mag - pour le secteur des Ponts de Cé et Murs Erigné. Collabore à la rédaction... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag