Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Les Ducs d'Angers à 60 minutes de Bercy


Rédigé par - Le Jeudi 20 Décembre 2012 à 12:40


Avant la finale tant attendue de la Coupe de la Ligue le 26 décembre et après la trêve internationale, les Ducs d'Angers repartaient au combat en Coupe de France mercredi soir au Haras. Face à eux, le petit poucet de la compétition : Anglet, club de Division 1. Déçus de ne pouvoir accueillir les Ducs à domicile, les basques voulaient vendre chèrement leur peau face à un cador du hockey français.



Marcello Ranallo (#71) et Eric Fortier (#9), artisans de la qualification angevine
Marcello Ranallo (#71) et Eric Fortier (#9), artisans de la qualification angevine
La trêve internationale a ramené son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles avant la rencontre.

L'infirmerie tout d'abord qui continue de connaître un va-et-vient incessant : Robin Gaborit y fait son entrée à cause d'une blessure contractée lors de sa première sélection en Equipe de France Seniors. Il est accompagné de Brian Henderson, touché à l'entraînement.

Mais le plus étonnant était que Tomas Baluch sortait de cette infirmerie. Blessé aux ligaments croisés, le Slovaque effectuait tout de même son retour sur la glace en compagnie de Marc Belanger. Enfin, Michaël Steiner, dernière recrue défensive mais non-qualifié pour la rencontre, était présenté au public angevin. Il portera le numéro 42.


La partie pouvait débuter dans une patinoire du Haras qui avait tardé à se remplir. Les Ducs d'Angers débutaient la partie en campant dans la zone défensive des Basques mais l'ancien gardien de l'équipe de France Ferhi sortait toute sa palette d'arrêts et gardait sa cage inviolée.

Anglet défendait énergiquement et méthodiquement sur une nette domination angevine. Malgré tout, les Ducs semblaient en garder sous les patins et ne forçaient pas outre mesure. Prenaient-ils les joueurs de Division 1 de haut ? Toujours est-il que la nonchalance angevine allait être punie.

Après plusieurs incursions dangereuses des Basques devant Florian Hardy, les Ducs encaissaient le premier but de la rencontre sur une perte de palet évitable au milieu de terrain. Grenier récupérait la rondelle et fusillait le portier angevin dans sa lucarne gauche (13'03 : 1-0).

A la surprise générale, c'était bien Anglet qui menait à la pause.

Les Ducs se remettent dans le sens de la glisse

Le discours de Jay Varady, après ce premier tiers plus que maladroit, a dû secouer les murs du vestiaire angevin car les Ducs haussaient le niveau dès le début du deuxième tiers.

Sur un tir de Gary Levêque relâché par Ferhi, Marc Belanger reprenait le rebond et égalisait (21'23 : 1-1). La domination angevine était totale même si les imperfections dans les transmissions étaient encore nombreuses.

Sur un face-off remporté par Eric Fortier, Cody Campbell reprenait directement le palet et laissait Fheri impuissant sur sa ligne (33'01 : 2-1). Braden Walls réalisait le break quelques minutes plus tard sur un palet relâché par le portier basque (37'08 : 3-1).

Le public pouvait souffler, les Ducs s'étaient remis dans le droit chemin.

Le coach de l'équipe basque Olivier Dimet changeait son gardien au retour de la seconde pause pour donner du temps de jeu à Dessolain alors que Fheri venait de réaliser deux tiers de haut niveau. Le "cadeau" de Dimet était empoisonné car les Ducs allait le mitrailler durant ce dernier tiers.

Tomas Baluch soignait son retour par un but sur une passe de Valentin Michel (42'51 : 4-1). Ensuite, Marcello Ranallo (48'15 : 5-1), Braden Walls pour un doublé (48'59 : 6-1) et Eric Fortier (50'33 : 7-1) donnaient de l'ampleur au score alors qu'Anglet cherchait son second souffle, en vain.

Le score important ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Même si les Ducs ont eu affaire à un grand gardien, les erreurs et le manque d'application auraient sûrement été beaucoup plus préjudiciables contre une grosse écurie de la Ligue Magnus.

Les Angevins rejoignent donc le dernier carré de la Coupe de France en compagnie des mêmes équipes qui s'étaient qualifiées en demi-finales de la Coupe de la Ligue. En attendant de connaître leur adversaire, les Ducs peuvent rêver de Bercy et d'une seconde finale dans leur saison.

Top 3 de la rédaction :

*** Braden Walls
** Eric Fortier
* Julien Albert

Prochain match dès ce samedi soir en Ligue Magnus à Morzine.




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur