Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Les Ducs d'Angers maîtrisent et égalisent.


Rédigé par - Le Jeudi 8 Mars 2012 à 06:55


Après avoir digéré la défaite de la veille 5 buts à 2, les Ducs d'Angers avaient l'ambition de faire oublier ce match. La colère du président Michael Juret contre le mauvais arbitrage n'a pas dû être calmée par l'annonce du forfait de son capitaine Jonathan BELLEMARE. En effet, suite à un choc (non sifflé) de DUBEC, "le maître à jouer" angevin souffre d'une luxation de l'épaule. Pavol MIHALIK, un temps incertain, était de son côté bien présent avec ses camarades sur la glace des Diables Rouges de Briançon.



Brice CHAUVEL, double buteur contre son ancien club. (photo d'archive)
Brice CHAUVEL, double buteur contre son ancien club. (photo d'archive)
Cette rencontre sentait la poudre. Les Ducs d'Angers, bien que diminués, voulaient remporter ce match et égaliser dans cette série en l'honneur de leur capitaine blessé. L'injustice de la défaite de mardi soir allait être réparée.

Rapidement, les Ducs d'Angers, avec leur néo-capitaine Marc BELANGER, prenaient les Diables Rouges à la gorge et les dépassaient à tous les niveaux (physique, technique, vivacité, etc...).
Après une bonne mise en place, Jean-François DAVID tirait de la bleue et envoyait le palet au ras du poteau d'ALCAÏNE (1'03 : 0-1). La patinoire sombrait dans le silence, toute surprise par le début de match tonitruant des Ducs.

Le silence continua puisque, moins de deux minutes plus tard, Brice CHAUVEL se rappelait au bon souvenir de son ancien public en inscrivant le deuxième but (2'53 : 0-2).
Les Angevins étaient impressionnants de maîtrise et de supériorité comparé à la faiblesse de leur adversaire qui se procurait sa première réelle occasion à la huitième minute.

De plus, DUBEC allait connaître la solidarité angevine envers leur capitaine BELLEMARE grâce au physique de Jean-François DAVID.
Il n'y avait qu'une seule équipe sur la glace et elle était angevine, et ce, malgré les powerplays concédés aux Briançonnais. Les timides offensives des Diables seront stoppées par le rempart Andrej HOCEVAR.

Les Ducs d'Angers avaient fait le plus difficile : faire le break. Leur avantage au score aurait même pu être plus conséquent sans un bon ALCAÏNE.



Le coach des Diables Rouges, Luciano BASILE, n'aura surement pas apprécié le premier tiers et au retour des vestiaires, ses joueurs revenaient plus conquérants sur la glace. Poussés par leur public, ils réduisaient le score par le biais de SZELIG (22'21 : 1-2).
Mais, c'était le soir des Angevins et rien ne pouvait les faire douter.

Les Ducs se préparaient à partir en zone offensive et c'est alors que Daniel CARLSSON effectuait une merveille de passe en direction de Damien RAUX au milieu du terrain.
Parti dans le dos de la défense briançonnaise, l’international français allait inscrire le troisième but angevin en trompant ALCAÏNE de près sous les sifflets de son ancien public (25'10 : 1-3)

Les Ducs d'Angers passés par Briançon étaient très en réussite sur leur ancienne glace et ce but ressemblait à une douche froide pour les Diables Rouges.

Les Briançonnais n'étaient pas dans un bon soir, manquants de rythme et de créativité, ils s'écroulaient sur la grosse défense de DAVID, LAHESALU et du courageux MIHALIK.
Les rares fois où la faille était trouvée, c'est Andrej HOCEVAR qui bloquait tous les tirs des Diables Rouges.



Les Ducs d'Angers géraient le troisième tiers de belle manière en s'appuyant sur leur défense de fer et sur des contre-attaques toujours dangereuses.
Une seule inquiétude viendra assombrir la bonne partie des Angevins. Jean-François DAVID devait regagner le vestiaire en trainant la jambe et ne finirait pas le match.

Les briançonnais, espérant toujours à un retour improbable, sortait leur gardien pour la dernière minute trente restante et Brice CHAUVEL en profitait pour inscrire un doublé dans la cage vide (59'48 : 1-4).

Les Ducs d'Angers venaient de remporter le match capital en dominant leur adversaire de la tête et des épaules malgré les absences.

Les supporters angevins vont mettre le feu au Haras vendredi et samedi.

Remporter au minimum un match à Briançon, telle était la mission des hommes de Jay VARADY. La mission a été accomplie, mais le plus dur reste à faire : conclure le travail à domicile.

Les Ducs auront donc deux matchs à jouer vendredi et samedi au Haras. L'optimisme est de rigueur à la vue de l'état d'esprit affiché depuis le début de ses playoffs. Mais, l'infirmerie angevine se remplit de façon rapide depuis le passage dans les Hautes-Alpes.

Jonathan BELLEMARE avait déjà complété un trio de belle qualité composé de Valentin MICHEL, Thierry POUDRIER et Simon LACROIX mardi soir et ce mercredi, c'est le pilier québécois de la défense angevine Jean-François DAVID qui les rejoint.

En tout cas, les Raptors d'Angers promettent une ambiance de folie pour pousser leurs protégés vers la victoire et la qualification pour les demi-finales. Il y aura le feu sur la glace du Haras.

Rendez-vous vendredi soir à 20h30 et samedi soir à 18h30 pour pousser les Ducs d'Angers.






Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur