Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Les Ducs d'Angers qualifiés à l'économie


Rédigé par - Le Mercredi 3 Octobre 2012 à 18:02


Les Ducs d'Angers recevaient hier soir Neuilly-sur-Marne pour le début des matchs retours de la Coupe de la Ligue 2012-2013. L'objectif des Angevins était clair : remporter cette rencontre pour se qualifier pour les quarts de finale. Tout n'a pas été parfait, mais l'essentiel a été assuré.



Marc Belanger et Pavol Mihalik à la lutte avec Sherbatov
Marc Belanger et Pavol Mihalik à la lutte avec Sherbatov
Tout débutait très rapidement dès l'engagement. Jeff May donnait une passe dont il a le secret vers Éric Fortier, esseulé sur la ligne bleue. Le numéro 9 angevin pouvait filer droit au but et battait Husson pour l'ouverture du score la plus rapide de la saison au Haras (0'17 : 1-0).

Neuilly était retranché dans son camp et ne parvenait pas à rentrer avec le palet dans la zone défensive angevine.
Malgré tout, et suite à une belle occasion pour Valentin Michel, les Nocéens frappaient pour la première fois en direction du but angevin à la neuvième minute. Mais, Florian Hardy n'était pas inquiété pas ce tir et bloquait tranquillement la rondelle.

En dépit d'une domination totale, les Ducs n’arrivaient plus à se mettre en bonne position pour tromper Husson même lors de powerplays en leur faveur.

Et curieusement, les rouges allaient réaliser le break durant une infériorité numérique. Éric Fortier récupérait le palet grâce à une mise en échec de Marc Belanger. La paire québécoise partait alors en contre et le capitaine des plays-off de la saison passée inscrivait le second but (17'14 : 2-0).

Malgré les deux occasions consécutives de Juho Jokinen en fin de tiers, le score n'évoluait plus avant le repos. Le public angevin, moins nombreux qu'à l'accoutumée, n'avait vu qu'une seule équipe sur la glace durant cette première période.


Le second tiers était beaucoup plus haché par les fautes de deux équipes.
En position de supériorité numérique, Angers aggravait quand même la marque par Valentin Michel. Bien placé devant la cage d'Husson, il déviait de la crosse un tir de la bleue de Jonathan Harty (3-0 : 26'20).

Ensuite, et à quatre contre quatre, Neuilly allait sauver l'honneur grâce à une perte de palet angevine. Jeff May avait beau se jeter de tout son long, Florian Hardy ne pouvait stopper totalement la rondelle qui filait tranquillement derrière sa ligne (3-1 : 29'15).

Les Ducs se préservent avant Rouen ce samedi

La fin de la rencontre sera très brouillonne de la part des Ducs d'Angers. Les passes imprécises, les pertes de palets en zone neutre et le manque d'imagination et de vivacité en attaque n'aideront pas les Angevins à aggraver la marque. Avaient-ils déjà la tête à samedi pour leur rencontre face à Rouen ?

Pourtant, Brian Henderson, blessé depuis plusieurs rencontres, soignait son retour par un but. Il s'infiltrait dans l'axe de la défense nocéenne et lançait le palet dans la lucarne gauche d'Husson (4-1 : 49'05).

Enfin, les Ducs se contentaient de gérer la fin de match et butaient sur le portier des Bisons, auteur d'une très belle partie ponctuée d'arrêts réflexes déterminants.


Le minimum était acquis et la qualification pour les quarts de finale était validée. Il restera une dernière rencontre importante à disputer à Rouen, vainqueur à Caen 5 buts à 2 ce mardi soir, la semaine prochaine pour concrétiser cette première place de la poule A.

Les Dragons, auteur d'un début de saison chaotique et inhabituel, se déplaceront ce samedi sur les bords de la Maine dans le cadre de la quatrième journée de la Ligue Magnus. Les Rouennais seront certainement animés d'un sentiment de revanche après leur défaite (4-3) en Coupe de la Ligue le 11 septembre dernier.

Le Haras s'attend à une belle rencontre dans une ambiance bouillant ce samedi soir à 18h30.


Top 3 de la rédaction :

*** Marc Belanger
** Éric Fortier
* Jonathan Harty






Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur