Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Les Ducs d'Angers qualifiés pour les demi-finales


Rédigé par - Le Mercredi 13 Novembre 2013 à 23:25


Vainqueurs de l’Etoile Noire de Strasbourg au match retour hier soir (5-4), les Ducs d’Angers se sont qualifiés pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en remportant la série (10-7). Les hommes d’Alex Stein retrouvent donc le chemin de la victoire à domicile après le revers concédé face à Dijon (3-1) en Ligue Magnus.



Rencontre acrobatique contre l'Etoile Noire de Strasbourg (photo ETS - C. Moreau)
Rencontre acrobatique contre l'Etoile Noire de Strasbourg (photo ETS - C. Moreau)
La trêve internationale, qui a vu briller 4 Ducs en équipe de France (Hardy, Henderson, Albert et Gaborit), a été bénéfique pour la récupération physique des Ducs. En effet, Walls et Baluch, blessés de longue date, effectuaient leurs retours ce mercredi soir. Et ces retours ont été fracassants.

Malgré tout, Angers a peiné pour s’imposer. Une bonne entame de match additionnée à une supériorité numérique permettait pourtant à Walls d’ouvrir son compteur (2’28 : 1-0). Mais, l’Etoile Noire égalisait dans la foulée par Cesnek grâce à une défense angevine arrêtée suite à une faute non sifflée par M.Garbay, arbitre de la rencontre (2’57 : 2-0).

Le deuxième but alsacien ne tardait pas à suivre car lors d’une infériorité numérique angevine, un tir de la bleue était dévié (par un patin ?) juste devant un Hardy impuissant (8’06 : 1-2). Peu de minutes après, c’est la défense strasbourgeoise qui donnait un cadeau de Noël par avance aux Ducs. Et Baluch profitait de l’offrande et signait, lui aussi, son retour par un but (11’18 : 2-2).

La rencontre était toujours indécise durant le deuxième tiers. Angers était trop brouillon offensivement alors que Strasbourg prenait les Ducs à la gorge grâce à leur intensité physique et la vitesse de leurs attaquants.

Les Angevins reprenaient malgré tout l’avantage par l’assistant capitaine Busto. Sur un shoot surpuissant de la bleue, l’italo-canadien envoyait le palet sous la barre (26’19 : 3-2). La tension montait alors d’un cran entre les deux équipes. Les bagarres débutaient et les pénalités commençaient à pleuvoir.

Angers, n’arrivant pas à bloquer l’offensive alsacienne durant une double infériorité, concédait l’égalisation par Carlsson (34’00 : 3-3). La fin du tiers devenait totalement folle après une agression volontaire sur Busto, allongé le long de la bande. Suchanek, auteur du mauvais geste, sortait les poings face à Albert, les deux joueurs finiront par rejoindre le banc des pénalités. Pendant ce temps, M.Garbay ne savait plus où donner de la tête tellement il y avait de l’animosité et de nombreux « mots doux » qui circulaient entre les deux camps.

Le calme revenait petit à petit et le jeu aussi. L’Etoile Noire profitait d’une nouvelle supériorité pour croire encore à la qualification grâce à un but de Trudeau après un jeu de passes impressionnant de fluidité dans la défense angevine (40’53 : 3-4). Strasbourg n’était plus qu’à une longueur d’une possible prolongation.

L’espoir alsacien ne sera que de courte durée car sur une énième supériorité, c’est l’ancienne machine des Ducs Dijonnais qui allait se mettre en marche. Skinnars, Crowder, Börjesson et Mrena s’amusaient avec la défense strasbourgeoise et transmettaient le palet à Walls qui, d’un dribble plein de sang-froid, ajustait Beck (43’55 : 4-4).

L’Etoile Noire tentait alors le tout pour le tout en sortant son gardien. Mais, le malin Henderson chipait la rondelle au milieu du terrain et offrait un triplé à son coéquipier Walls pour un but en cage vide (59’22 : 5-4).

Angers se qualifie donc pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue. Ils retrouveront pour cette prochaine étape Chamonix, vainqueurs de Grenoble 9 buts à 8 (3-3 ; 5-6).

L’autre demi-finale opposera le tenant du titre Rouen, victorieux d’Epinal 7 buts à 5 (5-4 ; 1-2), aux Diables Rouges de Briançon, tombeurs de Dijon par 8 buts à 3 (4-3 ; 0-4).

Angers retrouve le chemin de la Ligue Magnus ce week-end avec un double déplacement périlleux à Grenoble vendredi et à Morzine-Avoriaz dimanche.




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur