Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom
   





Les Ducs sans trembler et avec panache


Rédigé par - Le Jeudi 27 Septembre 2012 à 12:23


Les Ducs d'Angers recevaient hier soir au Haras, les Drakkars de Caen pour la troisième journée de la Coupe de la Ligue. Leur objectif : conforter leur première place de la poule A et oublier la défaite concédée face à Morzine-Avoriaz samedi dernier. Un objectif atteint avec la manière.



Cruel retour pour les anciens Ducs
Cruel retour pour les anciens Ducs
Revêtus de leurs maillots extérieurs blancs, les Ducs se signalaient dès le début de la rencontre par leur indiscipline. Cody Campbell et Braden Walls se faisaient rattraper par M.Rauline, l'arbitre de la soirée, et partaient simultanément en prison pour deux minutes.

A cinq contre trois, les Drakkars profitaient de l'aubaine pour ouvrir la marque par Geslain (1'05 : 1-0). Les Angevins réagissaient par des tirs lointains comme Jonathan Harty (5') mais Normandon faisait le travail sur sa ligne.

Il aura fallu attendre la mi-tiers pour voir Angers égaliser par Cody Campbell qui, dos au but, déviait un tir de la bleue de May (9'26 : 1-1).

Malgré une nette domination, les relances imprécises et les multiples pertes de palets des Ducs ruinaient leurs espoirs offensifs jusqu'à la fin du tiers.

Malgré tout, Angers donnait une leçon physique aux Drakkars comme lors d'une énorme, mais régulière, mise en échec de Jonathan Harty sur Da Costa à la toute fin du tiers. Da Costa ne reprendra malheureusement pas le match et était évacué vers l’hôpital. Il en sortira avec une luxation de l'épaule droite.

L'accélération des Ducs

Après une pluie de pénalités sifflées contre les deux camps, les Ducs haussaient le niveau de la rencontre à partir de la 30e minute.

En supériorité numérique, Éric Fortier lançait une contre-attaque et décalait Tomas Baluch. Le slovaque, esseulé dans l'axe du but, mystifiait Normandon par un tir précis dans la lucarne droite du portier caennais (30'45 : 2-1).

Sur une action quasi similaire, Juho Jokinen creusait l'écart grâce à une passe de son capitaine Jonathan Bellemare (32'10 : 3-1).

Deux minutes plus tard, c'est Robin Gaborit qui partait de nouveau en contre. Il perdait son duel face à Normandon, mais celui-ci n'arrivait pas à bloquer la rondelle. Julien Albert surgissait et aggravait le score (35'12 : 4-1).

Enfin, Cody Campbell sortait toute sa palette technique pour attirer la défense des Drakkars sur le côté. Il donnait alors un caviar à Pavol Mihalik qui marquait dans la cage vide (37'53 : 5-1).

La défense caennaise prenait l'eau de toutes parts et Normandon se retrouvait bien seul devant les artilleurs angevins. Il eu fallu tout le talent de l'ancien Duc pour que l'écart à la marque ne soit pas encore plus conséquent.

Jay Varady décidait de lancer les jeunes sur la glace afin de faire tourner son effectif en vue des prochaines échéances en championnat durant le dernier tiers.

Cette décision n'empêchait pas les Ducs d'alourdir de nouveau la marque. Grâce à des tirs puissants et précis de Jeff May et malgré les arrêts réflexes de Normandon, Cody Campbell et Julien Albert s'offraient des doublés près du but (52'38 : 6-1 et 53'45 : 7-1).

La rencontre et le calvaire caennais pouvaient s'arrêter, les Ducs avaient rempli leur contrat et possédaient désormais un pied en quart de finale de la Coupe de la Ligue. Mathématiquement, il ne manque plus que 2 points aux Angevins pour assurer cette qualification.

La soirée était belle et les anciens Ducs (Thiery Poudrier, Brice Chauvel et Lucas Normandon) pouvaient recevoir une ovation en guise d'au revoir.

La routine du championnat redémarre pour les Ducs ce samedi à 17h30 à l'Iceberg contre l'Étoile Noire de Strasbourg.

Les Ducs voudront sûrement laver l'affront de la défaite concédée au Haras lors de la dernière journée de la saison régulière qui leur avait coûté leur quatrième place et fait débuter les playoffs en huitièmes de finale.

Top 3 de la rédaction :

*** Jeff May
*** Cody Campbell
* Julien Albert





Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur