Angers Mag Info

Un autre regard sur l'actualité d'Angers et sa région

Document sans nom
   





Les Ducs, une leçon de réalisme à Strasbourg.


Rédigé par - Le Samedi 29 Septembre 2012 à 19:59


Les Ducs d'Angers se déplaçaient aujourd'hui à l'Iceberg de l'Étoile Noire de Strasbourg avec pour ambition de ramener une victoire après la défaite concédée aux tirs au but face à Morzine-Avoriaz samedi dernier. Après avoir survolé la rencontre de la Coupe de la Ligue, mardi soir, en battant les Drakkars de Caen (7-1), les Angevins souhaitaient continuer sur leur lancée et marquer les esprits avec une deuxième victoire consécutive à l'extérieur.



Eric Fortier et Cody Campbell, buteurs à Strasbourg (photo d'archives)
Eric Fortier et Cody Campbell, buteurs à Strasbourg (photo d'archives)
Michael Busto retrouvait le groupe angevin pour cette rencontre tandis que Brian Henderson était toujours bloqué à l'infirmerie.

Malgré une entame de match relativement équilibrée, Angers voyait pourtant les locaux inscrire le premier but de la partie. Alors que les Strasbourgeois étaient en infériorité numérique, une mauvaise relance de Robin Gaborit permettait à Carlsson d'ouvrir le score (7'28 : 1-0).

Bien que surpris par ce but inscrit contre le cours du jeu, les Ducs repartaient de l'avant et mitraillaient Hiadlovsky par des tirs de Jeff May et Braden Walls notamment, mais le score ne bougeait pas avant la pause.

Les Ducs accéléraient clairement lors du deuxième tiers et allaient profiter de l'indisciplinarité de leurs adversaires pour appuyer leur domination par des tirs dangereux.
A chaque nouvelle sanction de l'arbitre M.Damien Bliek, les Ducs envoyaient le palet aux fonds des filets du portier slovaque Hiadlovsky.

Et Angers devient inarrêtable...

En position de power-play, la ligne Belanger-Fortier-Baluch allait de nouveau faire parler d'elle. Éric Fortier passait le palet à Marc Belanger qui égalisait (30'22 : 1-1). Correia aura beau protester (méconduite), les Ducs avaient enclenché la première et Strasbourg pouvait courir après le palet.

La ligne québéco-slovaque allait enfoncer le clou par Éric Fortier qui donnait l'avantage aux Ducs d'Angers (11'27 : 1-2).
Enfin, Braden Walls asseyait la domination angevine et concluait ses deux minutes de folie sur une nouvelle supériorité numérique (12'09 : 1-3).

Les Ducs avaient totalement retourné la marque et assommaient l'Étoile Noire en deux minutes grâce à une emprise totale sur ce deuxième tiers (12 tirs à 3).

Mais, les Strasbourgeois revenaient à la marque dès le début du troisième tiers par Cayer en power play (44'14 : 2-3). Les Ducs courbaient le dos, mais ne rompaient pas et Cody Campbell décidait de répondre à Carlsson sur son but à quatre contre cinq.

A six secondes de la fin de l'infériorité numérique, le petit génie angevin partait en contre et redonnait un avantage de deux buts à ses coéquipiers (46'45 : 2-4).

Enfin, Robin Gaborit donnait de l'ampleur au score (54'05 : 2-5) avant que Valentin Michel et Julien Albert transforment le réalisme angevin en une correction pour les Strasbourgeois (57'23 : 2-6 et 58'28 : 2-7).

En toute fin de match, Marcos marquait pour Strasbourg un but pour l'honneur (59'22 : 3-7).


Les Ducs d'Angers remportent une victoire de prestige à Strasbourg et relancent leur beau parcours de début de saison seulement écornée par la défaite face à Morzine-Avoriaz. Le réalisme angevin est total (sept buteurs différents) et l'artillerie offensive est impressionnante (32 tirs contre 18).

De plus, les Angevins reprennent leurs bonnes habitudes de l'année passée en remportant leurs rencontres à l'extérieur.

Prochain match à domicile contre Neuilly-sur-Marne en Coupe de la Ligue ce mardi au Haras à 20h30.




Matthieu ROULLIER
Correspondant Sport pour Angers Mag. Intervient pour les Ducs d'Angers et en remplacement pour... En savoir plus sur cet auteur