Les Estivales de la Perrière : un festival musical qui voit grand


Rédigé par Jacques FINOT - Angers, le 21/07/2011 - 15:49 / modifié le 21/07/2011 - 16:07


L’été c’est la saison des festivals, en Anjou, comme sur l’ensemble du territoire. A environ 150 kilomètres d’Angers, en plein cœur du Parc Naturel du Perche, en Basse Normandie, la petite bourgade de La Perrière organise les 12, 13 et 14 août prochains, un festival qui devrait intéresser touristes et amateurs de bonne musique.



Tri Yann, le groupe vedette, avec Nolwen Leroy, de la soirée Celtitude
Tri Yann, le groupe vedette, avec Nolwen Leroy, de la soirée Celtitude
Pour son premier festival, l’association Perchival, installée sur le site de la Perrière, un petit village du Perche, voit grand. Les « Estivales de la Perrière », ce sont trois jours de musique sur deux scènes, en compagnie d’une vingtaine d’artistes connus au répertoire éclectique largement ouvert sur le monde. Ce nouveau festival, ouvert à tous les styles et goûts musicaux s’inscrit d’emblée dans le réseau des grands rendez-vous de l’été.

Les Estivales de la Perrière, intéressantes à plus d’un titre, débuteront chaque jour à 11h par une mise en bouche musicale distillée par un DJ. Les festivités proprement dites commenceront dès 14h sur une scène découverte avec Patrick Verbeke, FeedZ, Celkilt, Kifna, Odette Tip’s, Transdub Massiv, Paris Swing Machine, Wenta et Djangology.

A partir de 18 heures, la grande scène s’animera au rythme d’une thématique différente chaque jour.

Vendredi 12 août c’est la « Celtitude » qui s’installera dans les prairies percheronnes avec en ouverture Krepo, groupe rock celtique du Mans, puis The Christians de Liverpool, l’incontournable trio breton, Tri Yann , lesquels fêtent leurs 40 ans de carrière, et pour clôturer la soirée Nolwenn Leroy, la chanteuse qui donne un coup de jeune à la musique Armoricaine.

Le lendemain, 13 août, place à « Couleur Café » avec le Sénégalais Naby, Prix découverte RFI en 2010, le groupe franco-jamaïcain Positive Roots Band et le charismatique Rod Taylor. Ils seront suivis de Rocky Dawuni, artiste ghanéen basé à Los Angeles qui enchaîne cette année les récompenses internationales pour son sublime album ‘’Hymn for the rebel soul’’. Cette soirée chaude et colorée se clôturera avec Shaggy prince des dancefloors .

Dimanche 14 août, le festival emportera le public par-dessus les océans puisque cette troisième journée sera placée sous le thème de l’Outre-mer. Après le groove jazzy de Jowee Omicil, c’est le piano de Monty Alexander en version Jazz-Reggae qui s’installera aux Estivales. Plus tard, il sera rejoint sur scène par la diva jamaïcaine Diana King laquelle interprétera avec lui les plus grands standards du reggae dans des versions jazz détonantes et étonnantes… Une première mondiale ! La fête se terminera avec un faiseur d’ambiance, l’électron libre de la soul music française : Ben l’Oncle Soul .

Les Estivales sont à l’image de l’association Perchival, l’équipe qui l’anime, un subtil mélange de professionnels aux passés éloquents, mercenaires de la bonne vibration, heureux d’envahir les vieilles pierres de la Perrière au son de la musique live.

Informations pratiques

Tarifs : la journée 32 € et 25 € pour les moins de 12 ans, chomeurs et étudiants. Pass trois jours à 75 € plein tarif, ou 50 € tarif réduit. Une promotion est proposée à 50 € sans condition, par l’Office de Tourisme de la Perrière dans la limite des 500 premiers pass.

Entrées en vente dans les réseaux de distribution habituels, mais aussi à l’Office du Tourisme de La Perrière : + 33 (0)2 33 73 35 49 (Pass promo 3 jours, uniquement à l’Office de Tourisme de La Perrière : 50 euros) et à l’Office du Tourisme de Mortagne-au-Perche : + 33 (0)2 33 85 11 18


















Angers Mag