Les Résonances Saint-Martin font peau neuve


Rédigé par Quentin DAVEAU - Angers, le Lundi 20 Mars 2017 à 07:30


Pour leur 8e édition, les Résonances Saint Martin prennent de l'ampleur et transforment leur traditionnelle saison musicale en saison artistique. Le mot d'ordre est lancé : cette année sera celle du dialogue entre les artistes et les époques. Elle s'ouvre jeudi prochain autour de l'ensemble La Simphonie du Marais - Hugo Reyne.



Déjà programmés aux Résonances, Hugo Reyne (notre photo) et la Simphonie du Marais ouvriront la nouvelle saison jeudi prochain à 20h.
Déjà programmés aux Résonances, Hugo Reyne (notre photo) et la Simphonie du Marais ouvriront la nouvelle saison jeudi prochain à 20h.
la rédaction vous conseille
"Cette année, la Collégiale ne sera plus simplement un lieu de diffusion, mais aussi un lieu de création." Isabelle Leygue, la responsable du site, est enchantée par la programmation de cette saison 2017. Il faut dire que le virage pris par l'organisation des Résonances est clairement assumé : établir des ponts entre les disciplines artistiques, les artistes eux-mêmes et bien sûr, le public.

Le projet est aussi ambitieux que la programmation est variée. De la musique baroque napolitaine d'Andrea Coen au concert beatbox d'OMMM, un quintet vocal plein d'avenir, en passant par les danses chorégraphiées des artistes angevins Christophe Garcia et Yvann Alexandre. Il y en aura pour tous les goûts ! 

Une scénographie importante et novatrice

Le cadre offert par la collégiale St Martin ne sera pas non plus laissé pour compte. Le format de cette huitième édition se veut innovant, tant sur le fond que sur la forme. Ainsi, inclure les sept spectacles programmés dans l'architecture du site fait pleinement partie du projet. La compagnie Babylon Cosmos Tour et son cabaret "barock'n pop"  présentera par exemple une scène bifrontale autour de laquelle sera disposé le public. Isabelle Leygue ne manque pas de le rappeler : "Nous voulons créer une résonance entre les arts mais aussi le lieu unique que constitue cette église médiévale." 

La promesse est faite et nul doute que le groupe EZ3kiel, habitué des lieux, saura relever le défi. Le 15 juin, le groupe qui avait fait une exposition remarquée fin 2016 (Les Mécaniques Poétiques d'EZ3kiel) sera à l'affiche avec une création expérimentale unique : l'univers de ce groupe, très imagé et d'une richesse sonore rare, y rencontrera les mélodies baroques d'un clavecin ou d'une viole de gambe.
 
Rayonner sur le département

La rencontre, c'est l'un des maîtres mots de cette édition des Résonances. Mais l'une des grandes nouveautés de cette année, c'est la forte implication des acteurs locaux. Ainsi, le LABO, sera de la partie. Cette structure réunit la Maîtrise des Pays de la Loire (voix et chant), le THV (danse), le collectif les Z'Eclectiques (musiques actuelles), mais également les écoles de musique de l'Anjou Bleu, du Saumurois et de Baugé. "Nous nous reconnaissons dans la volonté des Résonances d'établir des liens artistiques et humains" explique Gérard Ramirez, directeur des écoles de l'Anjou Bleu et du Saumurois.

Quatre des projets artistiques présentés font ainsi l'objet de rencontres entre professionnels et amateurs. De ces rencontres sont nées des collaborations et des concerts auront lieu sur tout le territoire angevin. Le collectif vocal OMMM sera par exemple accompagné de la Maîtrise des Pays de la Loire et se produira également à Montreuil-Bellay et Doué-la-Fontaine courant mai. Le groupe baroque Neapolis Ensemble se produira quant à lui avec les écoles de musique de l'Anjou Bleu et de Baugé fin avril au Cargö (Segré) et à Baugé. C'est que la collégiale Saint Martin souhaite être le point de départ d'un rayonnement artistique dans tout le Maine-et-Loire. Isabelle Leygue insiste : "Nous voulons être tournés vers la création, l'expérimentation et la fusion du moderne et de l'ancien." Un pari osé, mais qui a tout pour réussir.
 
Programmation et infos sur www.collegiale-saint-martin.fr  - facebook.com/collegialesaintmartin













Angers Mag