Les accroche-cœurs 2009 ont-ils dérapé ?


Rédigé par Yannick Sourisseau - Angers, le 15/09/2009 - 22:58 / modifié le 16/09/2009 - 07:44


Depuis dix ans qu’ils existent, les accroche-cœurs connaissent un grand succès populaire. La dernière édition, qui vient à peine de s’achever n’a pas dérogé à la règle. Toutefois l’interprétation du thème « anges et démons », par les troupes invitées, n’est pas du goût de tout le monde, notamment du Maire et des représentants de l'Eglise Catholique.



Le lit a baldaquin, théâtre des scènes les plus érotiques
Le lit a baldaquin, théâtre des scènes les plus érotiques
Je me fais un devoir de ne jamais intervenir dans les choix artistiques, mais je n’ai pas désiré cautionner les scènes indécentes par le discours de clôture que je prononçais traditionnellement » disait le Maire, Jean Claude Antonini, en refusant de clore les accroche-cœurs 2009. Visiblement fâché, le Maire, qui reconnaît tout de même qu’une fois de plus l’événement a fait descendre les angevins dans la rue, dans un grand élan de fraternité, semble ne pas avoir apprécié les débordements de Gilbert Bodin et de sa bande, allant même jusqu'à s’excuser auprès des angevins.

Dans une ville mi-ange, mi-démon, où la religion catholique est toujours bien implantée on comprend aisément que certaines scènes furent de nature à choquer les âmes sensibles et notamment les plus jeunes. En cause le spectacle du Dimanche après midi, où après le pique-nique plutôt familial, et le bal dans les jardins du mail, les compagnies présentes sur la place Leclerc n’ont pas fait dans la demi-mesure. Scatologie, sadomasochisme, mimes d’actes sexuels, des scènes intolérables pour certaines familles angevines venus faire la fête avec leurs enfants. Gilbert Bodin, le maître de cérémonie ne s’en ait pourtant pas caché, criant haut et fort que « désormais tout est permis, y compris la luxure … ».

Même l’évêque d’Angers s’en est ému au point de rédiger un communiqué de presse sur le sujet. Ce dernier n’a pas apprécié que l’église catholique soit tournée en dérision, jusqu’au pied de la cathédrale d’Angers. « Le droit au respect des religions a été bafoué ! » affirme Mgr Delmas dans son communiqué. « La fête à ses limites. Elle a été ressentie comme injurieuse par les fidèles qui ont eu à la supporter ».

Reste qu’une partie de la population, des suppôts de Satan sans doute, a semble-t-il apprécié l’atmosphère délirante et débauchée, imaginée par la compagnie Cacahuète (la bande à Bodin). Dans les années 80 un certain Coluche, lequel aurait eu tout à fait sa place aux cotés de Gilbert Bodin, faisait dans le même registre. A l’époque ses obscénités défrayaient la chronique, avec une différence notoire, elles avaient pour cadre Paris et non pas Angers, ville dont on connaît le coté pudibond.

Quant à la manifestation dont certains disait qu’elle ne serait pas reconduite, un appel d’offre a été lancé par la Ville d’Angers afin de recruter une compagnie susceptible de préparer l’édition 2010 des accroche-cœurs. Cette fois le Maire jettera certainement un œil sur la programmation …



Yannick Sourisseau
Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01


cookieassistant.com