Les chiens guides d’aveugles sont les bienvenus à l’Atoll


Rédigé par - Angers, le 29/04/2013 - 23:45 / modifié le 01/05/2013 - 08:19


Ils sont leurs yeux. Les chiens qui assistent les personnes malvoyantes ne sont pas toujours les bienvenus dans certains magasins malgré une législation favorable. Pour vérifier l’application des règles d’accessibilité, l’association des chiens guides d’aveugle de l'Ouest vient d'organiser une visite des surfaces commerçantes de l’Atoll.



Un groupe non-voyants déambulant, avec leurs chiens guides dans le magasin Zodio à l'Atoll d'Angers
Un groupe non-voyants déambulant, avec leurs chiens guides dans le magasin Zodio à l'Atoll d'Angers
la rédaction vous conseille
D’ordinaire, nos amis les chiens ne sont pas admis dans la plupart des magasins. Des panneaux spécifiques apposés sur la porte d’entrée indiquent aux propriétaires qu’il vaut mieux laisser l’animal à l’extérieur sous peine de se voir refouler manu militari.

Tous les chiens, sauf ceux qui accompagnent les personnes faisant l’objet d’un handicap visuel. La loi du 11 févier 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les autorise à entrer dans les magasins, malgré les éventuelles interdictions.

Mais comme le mentionnait récemment l’école des chiens guides d’aveugles de l’Ouest, dont le siège est situé à Bouchemaine, non loin d’Angers, près de 20% des magasins français ne permettent pas l’accès aux chiens guides. (voir sujet précédent)

« Dans la pratique, seuls les lieux de préparation de repas et les centres hospitaliers n’acceptent pas les chiens pour des raisons sanitaires », déclare Christine Turc, chargée de communication de l’Ecole des chiens guides de l’Ouest. « Mais nous travaillons avec le législateur pour que la loi soit modifiée afin que les chiens puissent pénétrer sur ces lieux où des personnes malvoyantes sont employées ».

Daniel, kinésithérapeute malvoyant au CHU d’Angers n'a pas vraiment de difficulté. « Je rentre avec mon chien guide à l’hôpital. Je lui ai réservé un espace dans lequel il s’installe, mais il ne pénètre pas dans la salle de travail. Et pourtant, les pattes d’un chien sont bien souvent plus propres que les chaussures ».

Avec Epok, « un labrador extraverti », comme il le décrit avec humour, Daniel participait à l’expérience menée vendredi 26 avril auprès des magasins de l’espace commercial l’Atoll à Angers Beaucouzé. Plusieurs commerces ont été ainsi testés par un groupe de non-voyants accompagnés de leur chien sans vraiment poser de problème, malgré les panneaux bien en vue sur les portes.

« A Angers, je n’ai jamais eu de problème d’accès », explique Daniel. « D’une manière générale les commerçants acceptent et certains nous aident lorsque l'accès est difficile ». Epok, est d'ailleurs tellement habitué qu'il repère sans difficulté les portes tournantes.

Alinea et Zodio, deux des plus grandes surfaces de l’Atoll ont accepté avec le sourire l’expérience sous le regard curieux des clients peu habitués à voir des chiens déambuler dans les commerces. « Tout le monde doit pouvoir rentrer dans notre magasin, même les personnes handicapées », répond Vincent un vendeur du magasin Zodio.

Si les responsables de magasins acceptent bien volontiers que les chiens guides accompagnent leur propriétaire à l’intérieur du magasin, ce n’est pas le cas pour les familles d’accueil, les chiens étant souvent considérés comme de simples animaux de compagnie. « Nous demandons également une modification de la loi pour que tous les chiens guides et notamment ceux qui sont en cours d’apprentissage puissent accéder », poursuit Christine Turc.

Pour qu’ils soient identifiés comme tels les chiens guides en cours d’éducation sont équipés d’un gilet bleu spécifique.

Aucun magasin de l’Atoll n’a refusé l’accès aux chiens guides au cours de l’expérience, la plupart ayant même accepté l’autocollant proposé par l’école des chiens guides de Bouchemaine. Au cours de l’après-midi une exposition et des démonstrations de dressage ont été proposées aux visiteurs de l’espace commercial, l’école recherchant toujours des familles d’accueil.




Yannick Sourisseau
Web Journaliste suivant plus particulièrement les technologies digitales Formateur technologies de... En savoir plus sur cet auteur








Angers Mag















Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45
Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17


cookieassistant.com