Les graines du futur Campus du Végétal plantées à Angers


Rédigé par Rédaction Angers Mag Info - Angers, le 14/11/2013 - 18:00 / modifié le 14/11/2013 - 18:46


La première pierre du bâtiment de recherche et de la Maison du Végétal a été posée jeudi matin, en présence des élus locaux. Elle préfigure la sortie de terre du futur Campus du Végétal angevin pour 2015.



Lors de la pose de la première pierre du futur campus du végétal, ce jeudi matin.
Lors de la pose de la première pierre du futur campus du végétal, ce jeudi matin.
la rédaction vous conseille
La graine est plantée. D'ici à 2015, elle devrait être suivie de la finalisation du Campus du végétal dans son ensemble. Ce jeudi matin, en posant la première pierre du projet immobilier regroupant le bâtiment recherche et la Maison du végétal, élus locaux, départementaux et régionaux, accompagnés du préfet de Maine-et-Loire, ont fait corps pour porter "ce projet d'envergure, de 8 500 m2 de bureaux et laboratoires, qui œuvre pour la recherche et le développement de la filière végétal en Anjou, avec ses 400 chercheurs, ses 4 000 entreprises et ses 25 000 salariés à l'échelle du Maine-et-Loire", a rappelé Christophe Béchu, président du Conseil général.

Ces deux bâtiments, en cours de construction, sont implantés au cœur du quartier Belle-Beille à Angers, à proximité de l'Agrocampus. Le premier accueillera des laboratoires et des bureaux sur trois niveaux voués à la recherche, tandis que le second abritera le pôle de compétitivité Végépolys et l'association Plante et Cité qui proposent des expérimentations et des conseils techniques à destination des entreprises du paysage et des collectivités territoriales.

Ces deux ensembles s'inscrivent d'ores et déjà dans un projet fédérateur regroupant des serres d'expérimentations de l'Institut national de recherche agronomique (Inra), des équipements scientifiques pour les laboratoires de recherche de l'Université d'Angers ainsi qu'un nouvel amphithéâtre et des salles d'enseignement au sein de l'Agrocampus Ouest.

Une vue 3D du futur Campus du Végétal (vue de l'entrée de l'Inra) (photo agence d'architecture Chabanne et partenaires)
Une vue 3D du futur Campus du Végétal (vue de l'entrée de l'Inra) (photo agence d'architecture Chabanne et partenaires)
Angers Loire Métropole (4,5M €), Conseil général (6,5 M€), Région (4,5 M€), Etat (2,2 M€) et Fonds européen (5 m€) sont les principaux financeurs de ce vaste projet de près de 22 millions d'euros. Une réelle plateforme qui vise à réunir en un seul site tous les acteurs du végétal de l'Anjou et des Pays de la Loire.

"Fleuron en matière de recherche et d’innovation, riche en emplois induits et indirects, le végétal et l’horticulture sont des points forts pour notre économie. Nous poursuivons, avec la Ville d’Angers, notre investissement pour valoriser la filière. Car au-delà du soutien financier, la mise en valeur des innovations et des talents locaux s’impose"
, a souligné Jean-Claude Antonini, président d'Angers Loire Métropole.









1.Posté par JC le 15/11/2013 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ET VOILA TOUJOURS LES MÊMES QUI BOSSENT.

2.Posté par JCA le 15/11/2013 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme à l'ex DDE deux qui bossent, un qui fait semblant et deux qui regardent.















Angers Mag