Les habitants de Belle-Beille font la fête au centre Jacques-Tati


Rédigé par Esther PAOLINI - Angers, le 12/06/2015 - 06:42 / modifié le 14/06/2015 - 09:17


En plein préparatifs de la fête de l'Eté qui a lieu samedi 13 juin, Angers Mag est allé à la rencontre des habitants de Belle-Beille, réunis autour d'un petit déjeuner solidaire, comme tous les mercredis matin. Ils étaient, de toute évidence, les mieux placer pour évoquer leur quartier et le dynamisme du centre Jacques-Tati.



Les bénévoles du centre Jacques Tati, en plein préparatif de la fête de l'Eté sur le thème de la plage.
Les bénévoles du centre Jacques Tati, en plein préparatif de la fête de l'Eté sur le thème de la plage.
la rédaction vous conseille
Au centre Jacques-Tati, il est à peine 8 h 30 mais c’est déjà l’effervescence. Chacun s’attèle à la tâche pour concocter le "Tati Dej’" : dans les cuisines, on chauffe le café et les bols de chocolat ; dans la salle de reception, les chaises, tables et nappes sont dressées. Chaque mercredi matin, c’est désormais une tradition.

Au début de la tablée, on évoque les derniers coups de peinture à passer sur les maquettes pour la fête de l’Eté, ce samedi. Un peu plus loin, on s’inquiète de la fuite d’eau au "Resto-troc", le restaurant associatif situé dans la rue voisine.
La trentaine de résidents de Belle-Beille présents au rendez-vous conversent joyeusement des nouvelles du quartier.
Les mamans échangent des astuces pour leurs petits pendant que Jacqueline et Danielle, deux jeunes retraitées, partagent leurs impressions sur le dernier « Atelier des Saveurs », qui a mis à l’honneur des plats du Chili.

Le petit déjeuner est vite englouti, les hommes s’empressent de ranger l’installation. Ici, tous mettent la main à la pâte.
L’accueil est convivial et le contact facile ; chaque habitant a un petit mot pour décrire la chaleur humaine créée par la maison de quartier de Belle-Beille.

"C'est une véritable fourmilière !"

Les habitants du quartier de Belle-Beille lors du tournage du film "La Mouette" en décembre 2014.
Les habitants du quartier de Belle-Beille lors du tournage du film "La Mouette" en décembre 2014.
Gaël, bénévole et habitant du quartier depuis 5 ans se remémore avec joie le tournage du film "La Mouette", dont il était l’un des acteurs. Pour la fête de l’Eté, il se contentera d’être la mascotte, et non des moindres, puisqu’il sera le surfeur vedette de l’événement. Gilles est un ancien ici : il a habité à Belle-Beille de 1984 à 1995 dans les tours Patton, aujourd’hui démolies, et est revenu il y a quelques années : « Je propose mes services, je suis polyvalent, je vais là où on a besoin de moi. Là, j’ai donné un coup de main pour préparer le vide-grenier et la plage. L’année dernière, je pensais rester jusqu’à midi, et je suis resté jusqu’à 1 heure du matin ! ».

C’est la première fois que Danielle, 70 ans, participe à la fête de l’Eté :
«Avant j’étais dans un quartier d’Angers moins dynamique, ici je m’éclate avec l'émulation de toutes ces cultures. Je participe à la création de maquettes, on travaille tous ensemble et on s’entend bien : c’est une véritable fourmilière ! ».

Jacqueline, elle, est à l’association depuis 2006 et a débuté au cours d’internet du pôle informatique du centre, avant de devenir bénévole depuis 2 ans au Petit Tati, le jardin associatif. Elle donne des conseils pour le potager et partage des moments avec des étudiants en biologie végétale de l’Université d’Angers, le campus n’étant qu’à quelques pâtés de maisons. Ils vont d’ailleurs construire un conteneur pour compost et une serre à la rentrée prochaine. Elle sera à leurs cotés à un stand, pour la fête de l’Eté.

Selon la retraité, « Belle-Beille est très sollicité par rapport à d’autre maisons de quartier : des gens viennent autant de Monplaisir ou Trélazé, car on a davantage d’activités. » C’est notamment le cas de Claudine, qui habite à la Roseraie, mais vient ici pour « connaître des gens, garder le contact. C’est un lieu agréable quand on se sent seul ». Un lieu, symbole de la nécessité de communiquer entre voisins, pour lutter contre toute forme d’exclusion. Ce n’est pas Michel, résident du Foyer d’hébergement L’Arceau pour travailleurs handicapés qui dira le contraire. Il est également bénévole au Tati Jardin, et se rend à la Fête de l’Eté depuis 2002, car « ça permet de voir du monde ».

"Il y a une chaleur humaine, une cohésion entre les bénévoles"

Pour résumer l’énergie du lieu, c’est sans doute Marie, membre du conseil d’administration qui a les mots les plus justes : « On s'y sent bien, il y a une chaleur humaine, une cohésion entre les bénévoles et administrateurs, un lien humain ». Elle précise que la fête de l’Eté est avant tout une façon de « rendre visible tout le travail fait au long de l’année : les jeunes qui dansent, ou qui ont fait de la couture par exemple ».

Yamar, un autre bénévole abonde : « Lors de la Fête de l’Eté, de nombreuses animations seront présentes à travers un village d’associations, car l’événement est également le moyen d’informer sur toutes celles qui existent dans le quartier. Comme le film "La Mouette", tout ça est fait pour lutter contre l’isolement et favoriser le vivre ensemble à travers le mélange des personnes. »

Pour plus d'informations sur le programme de la fête de l'Eté : www.centrejacquestati.fr
 












Angers Mag















Angers Mag : Au comptoir de Mathilde... et de Catherine: Depuis la fin du mois d'octobre, la rue... https://t.co/wkV9xA1N3F https://t.co/6yuEQFFF5o
Mercredi 7 Décembre - 08:00
Angers Mag : A l’Ecole démocratique, on fait ce qu’on veut… ou presque: Basée sur la liberté... https://t.co/j0ywJZAzgI https://t.co/jEK0S9wvGs
Mercredi 7 Décembre - 07:31
Angers Mag : RT @LeQuai: N'oubliez pas d'aller voir #AdishatzAdieu ce soir. Vous nous remercierez demain. #Theatre #JonathanCapdevielle #Angers RESA 02…
Mardi 6 Décembre - 13:55
Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30


cookieassistant.com