Les invisibles de Premiers Plans : Morane Esnault, stagiaire (2/4)


Rédigé par Laurent BELLANGER - Angers, le Mardi 21 Janvier 2014 à 07:24


Ils sont bénévoles, stagiaires, intermittents, intervenants extérieurs, salariés occasionnels… Chacun à leur niveau, ils participent, souvent avec passion, à la bonne marche de Premiers Plans. Aujourd'hui, le portrait de Morane Esnault, stagiaire à la programmation du festival.



la rédaction vous conseille
Morane Esnault.
Morane Esnault.
Morane est une enfant du festival. Son père, boulanger, prend chaque année sa semaine de vacances fin janvier. Quand sa fille était plus jeune, il l’emmenait voir les films en compétition ou les rétrospectives. Depuis, Morane n’a jamais manqué le rendez-vous. En parallèle, elle a mené des études en lien avec sa passion. Elle a intégré en 2008 la section « cinéma » du Lycée Renoir d’Angers avant de poursuivre en licence « Cinéma audiovisuel » à la Sorbonne nouvelle.

« Je souhaitais avoir un bagage théorique sur le cinéma », explique-t-elle. Morane est maintenant en Master pour approfondir ses connaissances et a intégré l’équipe de Premiers Plans comme stagiaire à la programmation pendant 5 mois. « C’est le première année que je vais pouvoir vivre le festival de l’intérieur », se réjouit-elle. En plus, il y aura un peu d’elle dans les films que les festivaliers iront voir. « J’ai visionné plusieurs centaines de films, dont beaucoup de courts-métrages. Et avec les quatre autres stagiaires à Paris, nous discutions de nos choix, de nos points de vue pour aider les programmateurs à faire la sélection de la compétition ».

Une autre étape s’engage maintenant pour Morane avant la dernière semaine de janvier. « Nous devons contacter les réalisateurs et les producteurs sélectionnés, organiser leurs voyages jusqu’à Angers, faire venir les films : c’est une grosse organisation, explique-t-elle. Je suis très contente du stage, et cela me conforte dans l’idée de travailler plus tard pour ce genre de structure ». Et pourquoi pas pour le festival Premiers Plans ? « Je vais d’abord finir mon Master, mais évidemment, ce serait l’idéal ». Car Morane garde un faible pour Premiers Plans : « C’est un festival qui n’est pas cloisonné où l’on peut rencontrer facilement les réalisateurs et je n’imagine pas une année sans venir ici ».

Lire notre premier portrait "Les invisibles de Premiers Plans : Bernard Reeves, traducteur 1/4"












Angers Mag












Angers Mag : #JPEL "Contre le complotisme, on ne peut pas enrayer tout (...) Mais on peut entraîner les cerveaux." 👏👏JB Schmidt… https://t.co/6pn23fJUHD
Vendredi 9 Décembre - 15:01
Angers Mag : L'indépendance, un état d'esprit ? #Angers Mag bien chez soi à la journée de la presse en ligne à Paris. #JPEL https://t.co/EpAgR2dt6N
Vendredi 9 Décembre - 12:17
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de décembre signé Fañch Juteau #prevention #VIH https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/oAZR7nNURX
Vendredi 9 Décembre - 12:01
Angers Mag : #Angers Le dessin du mois de septembre signé Fañch Juteau #accrochecoeurs https://t.co/J3CxFCf8FC https://t.co/Jkrkty2UMe
Vendredi 9 Décembre - 10:51







cookieassistant.com