Les réactions des principaux candidats au sondage TNS/Sofres


Rédigé par - Angers, le 19/02/2014 - 18:24 / modifié le 20/02/2014 - 13:00


Les candidats qui composent le trio de tête au premier tour des élections municipales, selon TNS/Sofres, réagissent à la publication du sondage.



Frédéric Béatse (PS-EELV-PCF), Jean-Luc Rotureau (DVG) et Christophe Béchu (UMP - Modem)
Frédéric Béatse (PS-EELV-PCF), Jean-Luc Rotureau (DVG) et Christophe Béchu (UMP - Modem)
la rédaction vous conseille
Le sondage TNS/Sofres pour le compte du Nouvel Observateur et de RTL a été largement commenté (lire par ailleurs), même si chacun des candidats le prend avec prudence...

Christophe Béchun (Angers pour Vous) : "Les élections municipales de 2008 m’ont appris à prendre les sondages avec prudence.
J’analyse donc les chiffres publiés par « Le Nouvel Observateur » avec la même distance et les mêmes précautions. S’il faut, malgré tout, retenir quelques enseignements, notamment de ce que serait le 1er tour de ces élections municipales à Angers, ce sont, d'une part, qu'une majorité d’Angevins estime aujourd’hui que le changement est nécessaire et souhaite l’alternance ; d'autre part qu'ils placent notre équipe de rassemblement en tête au 1er tour.

Je note également que le score de la liste conduite par le maire sortant est historiquement bas alors que le score de la liste de Jean-Luc Rotureau, qui appelle à un changement de maire, est élevé.

Mais l’enseignement principal que je retire de ce sondage, c’est qu’il nous faut continuer à convaincre, à aller au devant des Angevins.

C’est ce que je vais continuer à faire avec mon équipe, tous les jours, dans tous les quartiers, comme je le fais depuis le début de cette campagne avec plus de détermination, de conviction et de passion que jamais, pour amplifier la dynamique que nous ressentons sur le terrain
".

Jean-Luc Rotureau (L'énergie de faire) : "D'abord, je tiens à émettre quelques réserves sur ce sondage, certes réalisé pour le compte du Nouvel Obs et de RTL, mais organisé par la TNS/Sofres, le sondeur de la municipalité. Je remarque aussi que les questions posées sont les mêmes qu'il y a 6 mois, avec le même panel, que lors du sondage réalisé pour le compte de la municipalité.

Ensuite, je suis toujours méfiant vis-à-vis des résultats : il y a 6 ans, à la même époque, Jean-Claude Antonini était donné gagnant avec 58 % des voix, face à Christophe Béchu...

Le vrai sondage aura lieu le 23 mars, dans les urnes. Celui du jour ne change rien à notre mobilisation. Les Angevins se reconnaissent de plus en plus dans ma candidature, loin des grands partis. Ma perspective est intact : arriver devant Frédéric Béatse au soir du premier tour. Mon hypothèse, c'est celle-ci, pas celle de se retirer durant l'entre-deux-tours
".

Frédéric Béatse (Aimer Angers) : "Ce sondage qui parait aujourd’hui est un élément intéressant, une photographie à l’instant T, qui ne préjuge toutefois pas des résultats de mars prochain. Que peut-on y lire ? Que l’histoire que l’on tente de nous raconter depuis des mois, de la victoire du candidat UMP est bien loin d’être assurée.

Le premier tour montre un écart faible entre le candidat de l’UMP et notre liste, malgré la candidature qui divise les voix de gauche.

Le second tour reste très ouvert, si Jean-Luc Rotureau se retire conformément à sa déclaration de la semaine dernière, s’il arrivait en 3eme position. Le score entre sa liste et de la nôtre est net et sans appel. Je suis confiant en sa parole et je suis persuadé qu’il ne voudra pas porter la responsabilité de la défaite de la gauche à Angers, s’il choisissait de se maintenir.

Dans tous les cas, ce sondage est un signe pour tous les Angevins à se mobiliser pour continuer à convaincre que seul notre projet est un projet d’avenir, que seule notre liste peut apporter à Angers un nouveau cap pour les prochaines années
."

Gaétan Dirand (Angers Bleu Marine) : "Nous apprenons avec circonspection les résultats du sondage (...) nous plaçant en quatrième position à 7%. Outre le fait que celui-ci ait été effectué auprès de 605 électeurs seulement à un mois des élections et alors que nous n’avons pas encore dévoilé l’intégralité de notre programme, les faits montrent que les résultats du FN sont toujours environ 3% supérieurs à ceux annoncés dans les sondages, comme l’indique l’analyse de Laure Salvaing (TNS SOFRES).

De plus, je n’ai pas encore pu débattre avec mes adversaires, retenu aujourd’hui par un déplacement professionnel. Je tiens cependant à préciser que j’avais proposé d’y participer par téléphone. Aucun de ces deux faits n’a été mentionné au début du débat, preuve s’il en faut du peu de cas que font certains journalistes de ma liste et de mes électeurs.

Loin de fuir la confrontation, je participerai demain (ndlr : aujourd'hui) à un débat sur la politique familiale organisé par les AFC, et je serai également présent au prochain grand débat du 19 mars. En attendant, mon équipe et moi même continueront à aller à la rencontre des angevins leur présenter nos tracts thématiques, au moins aussi utiles que les grandes tribunes que mes adversaires ont le privilège d’avoir dans la presse. Je reste par ailleurs persuadé que mes adversaires politiques peuvent se faire du souci pour les résultats du 23 mars."




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par MoniqueMonique le 20/02/2014 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jean luc rotureau met en cause la Sofres ? Mauvais joueur, comme à son habitude

2.Posté par JCA le 20/02/2014 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis content pour Jean-Luc. Pas plus tard qu'un mois Serge Bardy se gargarisait que Rotureau ne fasse que 5%. Aujourd'hui il est à 14%. Comme en 77 avec Monnier, il sera la surprise de cette élection, remportera la Mairie et jettera à la rue Béatse et sa bande.

Je rigole de voir le PS content d'être à 30. C'est vraiment le début de la fin.

Tic tac tic tac plus qu'un mois.















Angers Mag











Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00
Angers Mag : Enseignement, quand l'instruction se "fait maison": Depuis trois ans, Barbara a décidé... https://t.co/2EbbolDZYe https://t.co/q2lbjICkRQ
Lundi 5 Décembre - 07:20



cookieassistant.com