Les skateurs d'Angers en quête d'aire


Rédigé par - Angers le Samedi 8 Octobre 2016 à 07:45


De la Baumette aux rues du centre-ville, ils seraient plus d’une centaine à pratiquer régulièrement le skate-board sur Angers. Soudés par un vrai esprit de compagnonnage, attachés mordicus à leur liberté, qui plus est, à l'heure où la Ville s'apprête à déplacer le skate-park de la Baumette.



la rédaction vous conseille
Anges ou démons ? Les années passent mais l’image des pratiquants de skate-board continue encore parfois à alimenter la caricature. A Angers plus qu’ailleurs ? Prenez deux ou trois skateurs aguerris, laisser les œuvrer place Mondain-Chalouineau face au centre commercial Fleur d’Eau et, à en écouter certains, quelques minutes peuvent suffire avant qu’ils ne se fassent vertement chasser des lieux.  « C’est dommage, car ici, il y a vraiment de bons trucs à faire » sourit Nicolas Béduneau, en pointant un banc... rappé par la répétition des passages des planches.

A 17 ans, ce lycéen du Sacré-Cœur au regard pétillant, s’est fait un nom dans le milieu. Tapez-le sien sur un moteur de recherche, et vous n’aurez que l’embarras du choix parmi les photos et vidéos le présentant en action à Angers, Nantes ou ailleurs. La passion du skate, Nicolas l’a embrassée « depuis le CM1 ». Pour lui, comme pour son pote Thibault Gortina, tout a commencé aux Ponts-de-Cé. « J’ai fait un peu de gym étant jeune, mais l’encadrement et les consignes, ça me saoulait un peu, raconte ce dernier, J’ai acheté ma première planche à 7 ans dans un vide-grenier, elle est encore accrochée dans ma chambre. »

Avec un brin de nostalgie, tous deux évoquent l’ancien skate-park des Ponts-de-Cé, aménagé près du collège François Villon. « Il était vraiment bien avec une rampe en bois. Les revêtements du nouveau accrochent beaucoup trop » juge Thibault. Leurs terrains de jeu aujourd’hui ? « Un peu le skate-park de la Baumette » mais « surtout la rue » où s’organisent les rencontres –les sessions- de la communauté des skateurs angevins.
"On est tous unis. Il y a une vraie solidarité et le sens de l’intégration."

Une partie de la communauté des skateurs d'Angers réunis à la Baumette fin août.
Une partie de la communauté des skateurs d'Angers réunis à la Baumette fin août.
Communauté… Pour le coup, l’image ne relève pas de la caricature. Skate mon Gang !!!, un groupe Facebook (fermé) de 143 membres, leur sert de principale plateforme de communication. Et deux magasins spécialisés – Biotope et Tarmac-, de repaires en centre-ville. « On est tous unis. Il y a une vraie solidarité et le sens de l’intégration » appuie Nicolas, en présentant Yeriko, un péruvien fraîchement débarqué à Angers pour ses études, et qui s’est fait ses premiers amis parmi les skateurs angevins. 

« Le point positif aujourd’hui, c’est que les générations se croisent : les plus anciens et expérimentés d’abord, une génération intermédiaire qui commence à avoir du niveau, et des débutants. C’est nouveau car à une époque, ces générations ne se mêlaient pas » commente Julien Rocton, le gérant de Biotope. Une manière pour celui qui est aussi président de l’association Quality Street, la seule organisation officielle de skateurs sur Angers (lire notre ITW), de souligner les enjeux du renouvellement du skate-park de la Baumette. Un renouvellement manifestement très attendu. « Beaucoup de modules sont obsolètes et faute d’éclairage, à 17h30 l’hiver, on ne peut plus rien y faire » explique Nicolas. Et toujours aussi malicieux, de glisser pour conclure : « En 2020, le skate sera une discipline olympique. » A bon entendeur…

Julien Rocton, président de l’association Quality Street

Julien Rocton, président de l'association Quality Street, est aussi le gérant du magasin spécialisé Biotope.
Julien Rocton, président de l'association Quality Street, est aussi le gérant du magasin spécialisé Biotope.
Sans club officiel, comment se transmet la pratique du skate à Angers ?

« Ça s’organise tout seul. Le lieu central, c’est le skate-park et il y a le skate-street qui se pratique sur certains « sports urbains » de la ville. Les skateurs organisent leurs propres sessions, le Facebook de Skate Mon Gang !!! a permis de créer un lien entre eux pour cela. Après, les magasins spécialisés font un peu office de club, car ce sont souvent eux qui sponsorisent les événements. »

La pratique a-t-elle évolué depuis ses origines ?

« Pas vraiment. Le niveau a évolué et certaines figures sont de plus en plus techniques, du fait notamment du développement de nouveaux skate-parks et d’équipements innovants. Sinon, dans l’esprit, les choses n’ont pas vraiment changé. »

On en vient au déménagement du skate-park d’Angers. Quelles sont vos attentes ?

« C’est de repartir sur un vrai projet de skate-park. Déplacer l’existant est un minimum syndical mais c’est loin d’être suffisant à nos yeux compte-tenu de l’âge de certains modules. Trois scénarios semblent sur la table pour l'équipement provisoire qui sera installé à la Baumette, non loin de l'actuel. La Ville privilégie manifestement un dispositif modulaire pour préserver la dalle où il sera installé. Pourquoi pas, quoi qu'il en soit, ce devrait être mieux qu'actuellement. »

Et l'installation future à Saint-Serge ? 

« Dans l’absolu, la meilleure chose pour un skate-park c’est l’hyper-centre. Le skate est urbain, visuel et esthétique : il a besoin d’être vu. Saint-Serge, c’est mieux que la Baumette mais c’est vaste, et on ne connaît pas encore précisément la localisation. Il est question d'un skate-park en béton, un choix qui nous plairait bien. »




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur




Nouveau commentaire :

Vous pouvez réagir et commenter cet article. Toutefois, si l’éditeur vous donne la possibilité de faire part de votre opinion, votre commentaire ne doit pas contenir des propos haineux, diffamatoires ou des injures caractérisées, inciter aux crimes et aux délits punis par la législation française, contester les crimes contre l’humanité, être offensant envers les chefs d’État, de gouvernement et diplomates étrangers , faire état de fausses nouvelles ou faire l’objet de discrimination raciale ou sexiste.

Au sens de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN) la société Ouest eMedia presse éditeur de ce site web est responsable des contenus qu’elle publie, mais aussi des commentaires des internautes s’exprimant sur le sujet. Si la publication est laissée libre, un commentaire dont le contenu est en opposition avec les textes de loi, ou faisant l'objet d'une poursuite, peut à tout moment être modéré par le Directeur de publication.

Dans tous les cas, restez polis et courtois, les lecteurs vous en sauront gré.

Le Comité de Rédaction d'Angers Mag Info



Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00
Angers Mag : Report'Cité : portez la plume, s'il vous plaît !*: Un an et demi après son lancement, le... https://t.co/Qf1FyGW1iJ https://t.co/P8YYlZPYdm
Vendredi 2 Décembre - 19:06




cookieassistant.com