Les voies de la grimpe (ne) sont (pas) impénétrables…


Rédigé par - Angers le Samedi 4 Avril 2015 à 07:00


Depuis près de 50 ans, le Club alpin français entretient sur les reliefs bien modestes de l’Anjou le goût de la nature et des activités de montagne en général, l’escalade en particulier.



Gymnase Auguste-Allonneau, les jeunes cafistes apprivoisent les blocs...
Gymnase Auguste-Allonneau, les jeunes cafistes apprivoisent les blocs...
la rédaction vous conseille
Qui a dit qu’il était impossible de jouir de la quiétude ligérienne tout en s’adonnant aux plaisirs alpins ? Pas les quelque 420 sociétaires du Club alpin français Anjou (CAF Anjou), en tout cas.

Certes, près de 500 kilomètres séparent les bords de Maine des premiers reliefs du Massif Central, et les contreforts du massif armoricain ne feront jamais d’ombres aux profils alpins…
Il n’empêche : depuis 46 ans et la création du CAF Anjou, c’est bien l’amour de la montagne et la volonté de se retrouver autour de cette passion commune qui animent les adhérents, répartis entre les différentes activités proposées par le CAF Anjou : « Nous proposons ici de la randonnée (pédestre ou marche nordique NDLR), du VTT ou VTC, de l’alpinisme et de l’escalade », explique Guillaume Begnon, « cafiste » depuis bientôt 20 ans. « Le club insiste également beaucoup, comme l’ensemble du réseau des clubs alpins, sur la protection du milieu naturel ».
« Lorsqu’on escalade, on fait le vide complet »

Loïc, moniteur breveté, montre la voie.
Loïc, moniteur breveté, montre la voie.
Pour se rendre compte de l’engouement autour de ces pratiques alpines -et principalement autour de l’escalade- rendez-vous est pris à la salle Georges-Allonneau, attribuée au club par la Ville d’Angers depuis 1989.

Ici, il y a plus de chance de se déplacer dans les hauteurs que sur le plancher des vaches. Rares sont les espaces qui n’ont pas été colonisés par des prises. La première salle est un tableau impressionniste : le bloc complété il y a deux ans –« c’est ce qui se fait de mieux dans le département », avance Guillaume- est parsemé de prises de couleurs et de volumes, pour varier les plaisirs et les difficultés.

Dans la salle attenante, juste derrière, même tableau, cette fois-ci sur quatre murs s’élevant jusqu’à 9 mètres de haut. « On a là une soixantaine de voies différentes », s’enthousiasme Jean-Louis, cafiste « communicant ». « Chaque année, à l’intersaison, on enlève toutes les prises et on reconstruit toutes les voies », complète-t-il. Là où le Béotien ne voit qu’une verticale de problèmes et un vertige assuré, lui visualise les voies grâce aux prises de couleur et « imagine la manière dont l’ouvreur a imposé ses mouvements aux futurs grimpeurs ».

La preuve par l’exemple, avec Loïc, moniteur breveté, qui crée en direct une voie pour les jeunes licenciés en stage, pendant qu’ils sont aux prises avec le bloc. « Lorsqu’on escalade, on fait le vide complet », glisse-t-il en passant…  

C’est sans doute la raison pour laquelle cette activité technique, complète et mentale -« on se bat souvent contre soi-même », indique Guillaume- est aussi addictive : « Beaucoup ne supportent pas de ne pas toucher de la prise pendant l’intersaison », rigole Jean-Louis, qui insiste sur la solidarité qui règne entre les grimpeurs. « Les très bons donnent des conseils aux débutants, sans juger, en prenant leur temps ». Pour ouvrir la voie…

En chiffres
 
1874. C’est la date de création du 1er club alpin français, à Paris. Il y en a désormais près de 280 sur tout le territoire, pour plus de 80 000 adhérents.
 
80. C’est, en pourcentages, la proportion de grimpeurs parmi les plus de 400 adhérents du club. Depuis quelques années, la marche nordique se développe aussi énormément.
 
3. C’est le nombre de disciplines de l’escalade, au sens de la Fédération internationale. Il s’agit du bloc, de la difficulté et de la vitesse.

Guillaume Begnon
Guillaume Begnon
Guillaume Begnon, responsable des adhésions au CAF Anjou
 
Pouvez-vous nous présenter le Club alpin français Anjou ?
 
"Le club est né en 1969, lorsque quelques Angevins adhérents du CAF de Nantes ont décidé de se lancer dans l’aventure. Il comptait alors autour de 80 adhérents, et nous en sommes aujourd’hui à plus de 420, alors que deux autres clubs alpins ont vu le jour dans le Maine-et-Loire, à Cholet et Saumur. Nous faisons tous partie de la Fédération française des clubs alpins et de la montagne, un réseau qui réunit plus de 80 000 adhérents, mais également un grand nombre de refuges, chalets ou centres de formation partout en France."
 
Quelles sont les différentes activités du club et où se déroulent-elles ?
 
"La plupart des adhérents pratiquent l’escalade, mais nous proposons également de la randonnée, du VTT ou de l’alpinisme, ainsi que des sorties dédiées à la préservation de la nature. L’escalade a lieu depuis 1989 dans la salle Georges-Allonneau, à Angers. C’est là que se trouvent les murs et le bloc. Mais nous organisons très régulièrement des sorties en extérieur, quand le temps le permet."
 
Qui sont les adhérents du CAF Anjou ?
 
"C’est très hétérogène, selon les activités pratiquées, mais il y a notamment beaucoup d’étudiants parmi les grimpeurs. Ca explique le très gros turnover au sein du club : nous perdons ¾ de nos adhérents à chaque fin d’année ! Ce qui montre également l’engouement pour nos activités… Enfin, nous ne faisons quasiment que de la pratique loisirs, même si nos adhérents peuvent participer à des compétitions grâce à une affiliation à la Fédération française de la montagne et de l’escalade."




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur

Actualité | Société | Economie | Politique | Culture | Sports - Loisirs | Services | Zoom sur ... | Billet d'humeur | video | vacances | Administration - Gestion | Jeux | le mensuel Angers Mag | Archives | Publicité | L'oeil de Fanch Juteau










Angers Mag











Angers Mag : Ce qui ne tue pas... Le jour d'après #ASNLSCO. Billet de @LardeuxT @IncroyableSCO @AngersSCO @LaDalleAngevOFF https://t.co/g08bfmWb8e
Dimanche 11 Décembre - 12:41
Angers Mag : Ce qui ne tue pas…: Un cinquième match d'affilée sans succès en championnat, soldé... https://t.co/a1aB03FqOQ https://t.co/WArKQD0AYh
Dimanche 11 Décembre - 12:36
Angers Mag : Séance critique : "Ma'Rosa" de Brillante Mendoza: Dans Séance critique, deux fois par... https://t.co/UXYZ0kjrdt https://t.co/JrsEK1vwBv
Samedi 10 Décembre - 11:00
Angers Mag : « Ces pédagogies ne sont pas ignorées »: Et l’Education Nationale ? Quel regard... https://t.co/JnPQWXILNL https://t.co/5glkXOM6T3
Samedi 10 Décembre - 07:45




cookieassistant.com