Liaison sud : circulez ! y’a (presque) plus rien à voir !


Rédigé par - Angers, le 18/11/2014 - 07:07 / modifié le 14/12/2014 - 10:43


La loi impose aux collectivités de revoir leur schéma de cohérence territoriale (SCoT). Le Pôle Métropolitain Loire Angers va donc s’y (re)mettre. Mais sans attendre, le président de l’Agglo, Christophe Béchu, a annoncé lundi soir son intention de « ne pas y intégrer le fuseau de la liaison sud ». Tranchant dans le vif, mais pas définitivement, sur le sujet.



Le Chemin des Trois paroisses est régulièrement évoqué, lorsqu'il s'agit de Liaison sud...(Photo : Google Map)
Le Chemin des Trois paroisses est régulièrement évoqué, lorsqu'il s'agit de Liaison sud...(Photo : Google Map)
la rédaction vous conseille
Rocade sud, barreau sud, liaison sud… le projet routier porté par le Conseil général, puis par l’Agglomération d’Angers, pour « fluidifier » le trafic du côté des Ponts-de-Cé, de Sainte-Gemmes-sur-Loire et de Bouchemaine a porté autant de noms, depuis ses origines, qu’il a suscité de farouches débats entre ses défenseurs et ses opposants.
 
Le président de l’Agglo, Christophe Béchu, estimait-il avoir d’ores et déjà assez de chats à fouetter ? Lui seul le sait. Reste que lors du conseil communautaire, lundi soir, l’élu UMP a décidé de s’épargner un combat supplémentaire en tranchant dans le vif :  pour lui, le nouveau Schéma de cohérence territoriale (SCoT, voir ci-dessous) pourrait « ne pas intégrer le fuseau lié à la liaison sud ».
 
Une petite bombe sciemment lâchée à la fin d’un conseil par ailleurs assez chiche en gros dossiers. L’après-midi même, Christophe Béchu avait tenu le même langage aux élus du pôle métropolitain. A l’entendre, plus par pragmatisme que par dogmatisme.

Des arguments juridiques et financiers

Liaison sud : circulez ! y’a (presque) plus rien à voir !
D’abord, parce qu’il s’agit d’un projet -estimé à 200M€- pour lequel « l’équilibre financier n’existe pas. » Dans un contexte où la collectivité doit faire des choix, le président de l’agglo « préfère une deuxième ligne de tram à la réalisation d’un ouvrage qui ne correspond pas à une priorité communautaire ».
 
Ensuite, toujours selon Christophe Béchu, « le projet soulève des interrogations, comme par exemple celle de la limite d’un nouvel étalement urbain vers le sud »… là où se trouve « le triangle horticole » de l’agglo. Aussi, Christophe Béchu envisage de mettre en place au sud de l’actuel fuseau « une zone agricole protégée (ZAP), afin de conforter l’identité végétale du territoire ».
 
Enfin, et cet argument apparaît comme décisif dans la réflexion de l’élu, la matérialisation d’un fuseau dédié à une liaison sud dans des documents d’urbanisme met en péril la validité même du SCoT à venir. La dernière délibération du conseil communautaire au sujet de la liaison indique que sa réalisation peut se faire en plusieurs étapes, petit à petit, priorité par priorité. Or il semble que la nouvelle réglementation oblige l’enquête publique préalable à tous travaux d’envergure à porter sur la totalité d’un projet. Technique… mais imparable.

La création du Zone agricole protégée (ZAP)

Fort de tous ces éléments, Christophe Béchu a défendu l’orientation qu’il souhaite donner au SCoT en préparation. En plus de la Zone agricole protégée, il entend « bloquer les perspectives d’étalement urbain vers le sud". Et devant l’impossibilité juridique et financière de réaliser le contournement, il compte « supprimer le fuseau lié à la liaison sud en plein, mais le maintenir en creux ». En clair, il ne veut pas « obérer la possibilité pour nos successeurs, de réaliser ce contournement, à l’horizon 2030 ».
 
Parmi les plus sensibles au dossier, le maire des Ponts-de-Cé, Joël Bigot, fait contre mauvaise fortune  bon cœur. « Ces propositions constituent une réponse mesurée à la fois aux oppositions et au danger de voir le SCoT attaqué. Elles peuvent nous permettre également de relocaliser les activités agricoles sur la ZAP à venir ».
 
Sans compter que cette nouvelle posture communautaire devrait s’accompagner de travaux plus légers pour fluidifier le trafic sur les points noirs, comme le carrefour Mignon ou le chemin des Trois paroisses.

Un Schéma de cohérence territoriale à (re)construire avant 2017
 
Une année de concertation, une année d’enquête publique et de débats extérieurs au conseil communautaire. C’est le programme qui attend la collectivité pour livrer avant la date limite du 31 décembre 2016 son nouveau Schéma de cohérence territoriale (SCoT), sans lequel elle ne peut « ni construire, ni accueillir d’entreprise ». Une véritable « course contre la montre » estime Christophe Béchu, pour un document à construire avec les acteurs du Pôle métropolitain, à savoir, en plus d’Angers Loire Métropole, les communautés de communes du Loir, Loire Aubance et Vallée Loire Authion. Les élus du Pôle métropolitain ont arrêté lundi après-midi la révision du SCoT, avec quatre éléments à avoir en tête, au sens du président de l’agglo :

- l’intégration au SCoT des communes de Soulaire-et-Bourg et d’Ecuillé, qui ne figuraient pas dans le précédent SCoT.
- la prise en compte de toutes les lois adoptées entre la mise en place du précédent SCoT et le nouveau.
- la Grenellisation du SCoT, avec, entre autres, « la définition des trames verte et bleue, la lutte contre l’étalement urbain ou le développement de boucles piétonnes ou pédestres ».
- trois ou quatre points « à ajuster, comme la localisation du site d’accueil de la future maison d’arrêt, à Trélazé, le tracé du tramway ou le rythme de commercialisation sur le territoire ». Et donc la liaison sud…




Journaliste Animateur du blog " Des mots à la marge " En savoir plus sur cet auteur





1.Posté par Alain le 18/11/2014 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas un supporter de C. Bechu, mais sur ce point je salue sa lucidité.
Trop cher, utilité pas évidente, destruction de zones maraichères uniques, tout dans ce projet démontrait que les angevins ne souhaitaient pas sa réalisation.
Comme quoi, avec de la raison et l'écoute des citoyens, on peut faire bouger les choses.

2.Posté par stop-rocade le 19/11/2014 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Monsieur Rochard. Merci pour votre article. Vous vous trompez neanmoins sur la finalite' de la rocade sud. Son but est de degager le nord et l'est de l'agglo en permettant a davantage de vehicules de passer au sud. Regardez dans les etudes publiees par Arcadis ! Il y a beaucoup plus de vehicules au sud avec une rocade.

C'est un peu une evidence, meme sans etudes: Si vous construisez une route a grande circulation au sud de l'agglo, il y a aura plus de vehicules au sud... Si vous n'ete...

3.Posté par webduweb le 15/01/2015 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Qu'est-ce que C. Béchu appelle "fuseau" ?
Il a une drôle façon de s'exprimer quand il dit qu'il compte « supprimer le fuseau lié à la liaison sud en plein, mais le maintenir en creux »
A part cela, les options de C. Béchu me semblent sages....















Angers Mag











Angers Mag : A Angers, Montessori a pris racines: Porté par des éducateurs convaincus, les méthodes... https://t.co/bXNDdgyLpz https://t.co/nar3Qs6vye
Mardi 6 Décembre - 07:30
Angers Mag : #Angers Le directeur de Keolis Angers a été licencié pour fautes graves https://t.co/n6HJqX081U
Lundi 5 Décembre - 15:10
Angers Mag : Keolis Angers : Christophe Reineri a été licencié pour fautes graves: Trois semaines... https://t.co/d3ujV5hSiJ https://t.co/cPMN0twREP
Lundi 5 Décembre - 15:01
Angers Mag : Orphée aux enfers, mais aussi au Quai: Entretien croisé avec Jean-Paul Davois (directeur... https://t.co/NJjZLJnXMH https://t.co/pTRfJd77AD
Lundi 5 Décembre - 08:00



cookieassistant.com