Libération d'Angers : "Le devoir de mémoire est essentiel"


Rédigé par Ralitsa DIMITROVA - Angers, le 10/08/2016 - 18:30 / modifié le 11/08/2016 - 19:51


Angers a commémoré mercredi le 72e anniversaire de sa Libération, le 10 août 1944, en présence des représentants de forces de sécurité, des élus et, comme chaque année, des porte-drapeaux. Parmi eux, Camille Froger, 77 ans, qui préside leur amicale depuis deux ans. L’héritage patriotique familiale en bandoulière, il estime essentiel de garder en mémoire ceux qui ont donné leur vie en combattant pour la France. Un devoir qu’il souhaite renforcer auprès des jeunes générations.



Camille Froger compte bien faire connaître davantage les porte-drapeaux Angevins.
Camille Froger compte bien faire connaître davantage les porte-drapeaux Angevins.
la rédaction vous conseille
« J’ai toujours eu de l’admiration pour ces hommes qui ont combattu au nom de la France. Je suis moi-même fils d’un combattant de 14-18 et au sein de ma famille, il y a au total 32 ans d’engagement militaire.

Né en 1939, c’est à l’âge de vingt ans que j’ai été appelé à faire mon service militaire durant la guerre d’Algérie. J’ai occupé le poste de sous-officier dans la compagnie de chemin de fer, au sein du cinquième Régiment de Génie à Maison Blanche, dans la région d’Alger. Ma mission principale consistait à trouver des subsistances alimentaires pour les 250 hommes du régiment, avec un budget de 3 Francs 43 par jour et par personne.

Chaque semaine je me rendais dans les Halles d’Alger et chez des grossistes pour trouver les vivres.  Le service militaire était obligatoire à l’époque mais je ne l’ai pas vécu comme tel, je suis resté à Maison Blanche dix mois pour ensuite revenir à Paris et reprendre une activité dans la grande distribution.
Le devoir de mémoire est essentiel, surtout pour les générations qui n’ont pas connu le service militaire.
Le sentiment patriotique m'a toujours animé et c’est à l’âge de la retraite que je me suis tourné vers l’Amicale des anciens du génie à Angers. Pour moi, il est essentiel de représenter fièrement ceux qui ont versé leur sang pour nous.

Depuis deux ans je suis président des porte-drapeaux et je dirige le cortège lors de cérémonies. Les porte-drapeaux étaient au nombre de 17 lorsque je les ai rejoints en 2006. Aujourd’hui, ils sont 63, tous originaires de la ville d’Angers et de ses alentours.

J'estime que le devoir de mémoire est essentiel, surtout pour les générations qui n’ont pas connu le service militaire. Nous avons eu la présence d’écoliers lors de la cérémonie du 8 mai, ce que je pense être une très bonne initiative. Nous avons également fait une série de photos des différents drapeaux militaires avec leur signification en légende, l’idée serait de pouvoir les présenter aux jeunes dans le cadre de leurs activités scolaires. C’est un moyen d’en apprendre davantage sur l’histoire des grandes guerres.

En cette période de début août, le public est moins présent et c’est dommage mais c’est sans doute justifié par la période estivale. Tout au long de l’année, nous assurons 45 rendez-vous comme celui-ci avec la fierté et l'envie de rendre hommage à ceux qui ont défendu la France. »

A lire également à ce sujet
- "La Libération d'Angers pour les Nuls"  (10/08/14) : une rétrospective en images pour comprendre les moments clés de la Libération d'Angers
- "Le 10 août, je pense aux Américains qui ont libéré Angers" (10/08/2015) : L'analyse de l'historien Guy Stefanini sur la résistance angevine et le rôle des soldats américains 












Angers Mag















Angers Mag : Le SCO passe à l’orange: Tenus en échec à Jean Bouin samedi par la lanterne rouge du... https://t.co/QADPR1iLiN https://t.co/YP52GPOoB9
Dimanche 4 Décembre - 13:50
Angers Mag : #Angers En panne d'idée de cadeaux ? @Revue_BDM #carnetsdevoyage #publicité https://t.co/VsebE5LDp8
Samedi 3 Décembre - 18:56
Angers Mag : RT @IncroyableSCO: Angers SCO à la pêche aux points face aux Merlus du @FCLorient ce soir (20h) à Jean-Bouin ! #SCOFCL #VibrezSCO https://t…
Samedi 3 Décembre - 12:56
Angers Mag : ChroniK'Ô Noir - #18 : "Plateau", de Franck Bouysse: Chaque mois, la journaliste Martine... https://t.co/V0soKdy4ie https://t.co/07YeiZrSfq
Samedi 3 Décembre - 09:00


cookieassistant.com