Ligne B du tramway : "Aucune raison de précipiter la décision"


Rédigé par - Angers, le 14/04/2015 - 06:30 / modifié le 16/04/2015 - 08:14


Faute de visibilité suffisante sur l'impact financier du projet, l'agglomération d'Angers ne décidera pas avant le printemps 2016 de réaliser (ou non) la ligne B du tramway dans le mandat. Lundi soir, devant l'ensemble des conseillers communautaires, Christophe Béchu s'est montré soucieux de concertation et de temporisation sur un dossier qui lui tient pourtant à cœur.



Ligne B du tramway : "Aucune raison de précipiter la décision"
la rédaction vous conseille
Il est devenu urgent d'attendre. Ceux qui continuent de voir en Christophe Béchu, un "homme pressé" vont-ils devoir réviser leur jugement ? Lundi soir, à l'occasion du conseil communautaire, le président de l'agglomération d'Angers a redoublé de pédagogie et de prudence pour justifier la nécessité, selon lui, de patienter avant de soumettre la décision de réaliser ou non la deuxième ligne du tramway d'Angers au débat.

Pas si simple à expliquer quand il s'agit parallèlement de faire adopter le bilan définitif d'une  concertation publique qu'il a relancée lui-même en octobre et qui montre, quoi qu'en disent certains, que le projet avance. Evalué à 245M€, rappelons-le, ce projet porte sur l'aménagement d'une ligne de 9,9 km depuis La Maison de la Technopole à Belle-Beille jusqu'à Monplaisir, en passant par un nouveau franchissement de la Maine, en amont du Pont de Verdun.

Que faut-il retenir ce cette concertation, imposée par le code de l'urbanisme ? Ponctuée de trois réunions publiques, d'ateliers participatifs et nourrie de quelques centaines d'avis et remarques formulées sur les registres (en ligne ou pas), elle n'a pas remis en cause bien entendu le tracé privilégié par le candidat Christophe Béchu. Mais là où plusieurs variantes restaient encore en concurrence, elle a permis de valider trois choix :
1. Dans la Doutre : le passage par l'avenue Yolande d'Aragon et le bas du boulevard Dumesnil.
2. Au delà du Centre des Congrès : le passage par les rues Pierre Lise, avenue Montaigne/Boulevard Cussonneau et Deux Croix, au détriment de l'avenue Pasteur.
3. Sur le boulevard Auguste Allonneau : le positionnement axial de la plateforme.
"Il n'y a pas de retard à ce stade. Avant même les élections, la date la plus précoce de réalisation présentée était la fin de l'année 2019." Christophe Béchu

"On a reçu un accueil très positif sur le principe de réaliser cette nouvelle ligne et des avis plutôt favorables au choix du tracé. On a aussi entendu des craintes sur le coût de sa réalisation" a résumé Bernard Dupré, le vice-président en charge des transports, préparant le terrain au débat.

C'est Rose-Marie Véron, l'ex-adjointe aux affaires sociales d'Angers qui, d'entrée, s'est montrée la plus offensive pour expliquer pourquoi les élus du groupe minoritaire au conseil municipal d'Angers voteraient contre : "Vous nous aviez indiqué que la décision concernant cette réalisation devait être prise en avril 2015. Il y a eu l'intervention de Marc Laffineur (lire notre article du 28/02/2015) et maintenant cette décision est repoussée à 2016. Vous soufflez le chaud et le froid. Est-ce que vous vous donnez tous les moyens pour que cette ligne soit réalisée au cours de ce mandat ?"

"Il n'y a pas de retard à ce stade. Avant même les élections, la date la plus précoce de réalisation présentée était la fin de l'année 2019. C'est toujours le cas" lui a rétorqué Christophe Béchu, avant de développer les raisons qui justifient sa volonté de temporiser. Bien sûr, elles sont d'ordre financier du fait notamment des inconnues qui entourent l'aide de l'Union Européenne, la gestion du dossier "Biopole", l'enveloppe qui sera attribuée à la rénovation des deux quartiers en bouts de ligne (Belle-Beille et Monplaisir) ou encore la définition des règles financières et fiscales de la future communauté urbaine.

Mais elles sont aussi politiques. Car à l'heure de construire cette communauté urbaine, Christophe Béchu sait qu'il doit montrer sa capacité à écouter et à rassembler le territoire où beaucoup de nouveaux maires et élus ont pris leurs fonctions. Et, comme il l'a expliqué, à "rompre avec une méthode où les discussions et le niveau d'information était très perfectibles"... En clair, pas question d'imposer une décision qui ne serait pas partagée et (ou) insuffisamment sécurisée. Au final, huit élus ont voté contre le bilan de la concertation et un autre (Alain Pagano) s'est abstenu.

Ordures ménagères, vers des taux de taxe "sectorisés"
Comme chaque année, l'agglomération a voté lundi soir les taux de taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Etablis par commune, ils s'élèvent de 7,15% pour Bouchemaine à 15,01% pour La Membrolle-sur-Longuenée, ce qui ne signifie absolument pas que la taxe s'y élève du simple au double : les taux sont calculés en effet sur des bases fiscales différentes, mais aussi sur de multiples critères liés au service. L'agglomération réfléchit aujourd'hui à la création de taux sectorisés, plus "justes", qui pourraient être mis en place l'année prochaine.

Biopole, déjà trois maisons rachetées
En raisons des nuisances du centre de traitement des déchets, l'agglomération s'est engagée à racheter six maisons de propriétaires-riverains de Biopole. Mais certains ont engagé des contentieux pour faire valoir leur préjudice. C'est le cas d'un couple a qui l'agglo vient de proposer le versement forfaitaire de 360 000€ contre l'abandon de son recours. Christophe Béchu en a profité pour révéler que deux autres achats venaient d'être négociés à l'amiable. Reste trois cas à régler.

 




Journaliste, rédacteur en Chef d'Angers Mag En savoir plus sur cet auteur















Angers Mag











Angers Mag : RT @UnivAngers: À l'occasion du colloque #BonDroit qui se déroule auj. et demain à la Faculté de droit. Avec Félicien Lemaire @AngersCjb ht…
Jeudi 8 Décembre - 13:04
Angers Mag : Le Bastringue Général, collection automne-hiver à Montreuil-Juigné: A la fois marché de... https://t.co/wSJrT0YxQH https://t.co/uk6Li4S9nu
Jeudi 8 Décembre - 09:22
Angers Mag : Pourra-t-on un jour revendiquer le "droit au bonheur" devant les tribunaux ?: Avec cette... https://t.co/QpibQ65W2u https://t.co/6akmJkPlta
Jeudi 8 Décembre - 07:56
Angers Mag : A Coutures, les maternelles s’activent: Dans sa classe de l’école maternelle publique de... https://t.co/bJ1C27TEZX https://t.co/HH0RAzp80Q
Jeudi 8 Décembre - 07:46



cookieassistant.com