Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue 2 : Angers - Sco - FC Nantes, pour la passe de trois


Rédigé par Emmanuel Ollivier - Le Jeudi 11 Novembre 2010 à 13:16


Après avoir remporté les deux rencontres, la saison passée, Angers-sco tentera d’obtenir un troisième succès consécutif, dans ce derby alléchant, face à une très jeune équipe nantaise.



Claudiu KESERÜ voudra montrer à son club formateur ses talents de buteur (*)
Claudiu KESERÜ voudra montrer à son club formateur ses talents de buteur (*)
Nantes est certainement, de l’avis de son entraîneur, Baptiste, dit Bati, GENTILI, le plus jeune effectif de Ligue 2. Et les absences, pour suspension (William VAINQUEUR) et surtout blessure (BA, CAPOUE, PIERRE, NIMANI), vont encore accroître la jeunesse de l’effectif canari. De fait, seuls Benoît CHEYROU et l’ancien messin, Matheus VIVIAN apporteront leur expérience (DARBION affaibli par une mononucléose devrait débuter sur le banc).

Au bal des éclopés, les nantais ne sont pas les seuls à occuper la piste de danse. Angers-sco présentera également sa collection automne-hiver des blessés, ou pas encore rétablis. Manqueront à l’appel, les anciens nantais David LERAY et David DE FREITAS, touché contre Troyes, mais aussi, Pierre-Henri LAMY, Sébastien RENOUARD, Matar FALL, Vincent MANCEAU et Steevie RIGA.
Fodé DORE qui a repris l’entraînement mercredi pourrait, pour sa part, être aligné.

Si les deux équipes font match nul au niveau des infirmeries, Angers-sco semble pouvoir sortir vainqueur de ce duel. Tout d’abord, les angevins aborderont cette partie, avec l’avantage psychologique de l’avoir emporté à Jean BOUIN, en fin de saison dernière, 2 buts à 0.

A l'aller, Angers-sco s’était imposé en Loire Atlantique, 2 buts à 1, juste avant noël; première victoire en terre nantaise depuis plus de quarante ans. Ensuite, Nantes ne développe pas un jeu susceptible d’inspirer une crainte particulière.

Si l’on regarde ses performances à l’extérieur, le FC Nantes joue triste, à l'image de l'ancien scoïste, Serge DEBLE : Défaits à Reims (!!!), vainqueurs à Troyes, impuissants à domicile, les nantais ont enchaîné les parties lénifiantes, pour revenir avec le point du nul de Laval, Metz, Boulogne (record d’endormissement live sur Eurosport), et Dijon. Trois 0-0, un nul 1 but partout. Les performances à domicile sont à l’avenant, dans un stade de la Beaujoire, aux affluences à peine supérieures à Jean BOUIN. Aux angevins de mettre le feu et faire sauter le verrou, face à une équipe qui leur réussit bien.

C’est, d’ailleurs, la victoire acquise, le 22 décembre 2009, à La Beaujoire, qui avait réellement lancé la saison angevine, le premier en quarante ans. Avant ce succès, le classement d’Angers-sco était très inquiétant : 17ème, un point devant le premier relégable. Une défaite à Nantes, et le sco aurait certainement passé la trêve des confiseurs dans la zone des relégables.

Alors, pourquoi ne pas rééditer cette performance et la suite, pour un sco, traditionnellement « diesel », en première partie de championnat? Car, n’en déplaise aux grincheux, à la mémoire courte, que l’on entend à Jean BOUIN et en ville, Angers-sco réalise un meilleur début de saison que l’an passé.
En effet, malgré la déception de Reims, match qui a fortement déplu au coach angevin, Jean-Louis GARCIA, malgré de nombreux réglages, principalement offensifs à peaufiner, Angers-sco est mieux placé, de peu il est vrai, que l’an dernier.

Au terme de la quatorzième journée, il compte un point de plus que l’année dernière, au même stade de la compétition, et ne se trouve qu’à 6 points du troisième, alors qu’il en comptait 8, en 2009-2010.
Aucune inquiétude, ni euphorie non plus, donc, pour Angers-sco. Les angevins, du fait de leur recrutement basé sur des joueurs à relancer sportivement et/ou psychologiquement, ont l’habitude de faire une deuxième partie de championnat, bien meilleure. C’est ce qu’expliquait un Jean-Louis GARCIA serein, à Thierry LARDEUX, dans « 3ème mi-temps », sur www.sport49.fr, le 26 octobre dernier.

Pas de panique, donc, dans un championnat plus serré que jamais. Angers-sco peut l’emporter demain et se repositionner dans les roues des premiers. Pour ce faire, il aura besoin d'un public que l'on espère nombreux et supporter....Allez sco

(*) Photo d'illustration aimablement prêtée par Angers - Sco


LES TAGS : football, ligue 2, sco