Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue 2, Angers conserve la tête sans briller


Rédigé par - Le Samedi 5 Octobre 2013 à 22:02


Dépossédé du fauteuil de leader vendredi après la victoire de Metz face à Châteauroux, Angers SCO a repris son bien à Créteil au prix d'un match nul (0-0) ce samedi. Mais lundi à Arles, Lens aura l'occasion de prendre la tête du championnat.



Ligue 2, Angers conserve la tête sans briller
Angers continue la course en tête dans ce championnat de Ligue 2. Et même si les partenaires de Grégory Malicki n'ont pas réalisé un grand match en région parisienne, ils ont assuré l'essentiel samedi en empochant un 19e point cette saison.

Après 10 journées, les hommes de Stéphane Moulin occupent toujours le fauteuil de leader mais ne comptent plus qu'une longueur d'avance sur Metz et deux sur Troyes qui a écrasé le CA Bastia (6-1). Attention toutefois à Lens, 5e à deux points des Angevins, et qui aura la possibilité en cas de victoire lundi à Arles-Avignon de dépasser le SCO.

Dans cette rencontre à Créteil, pour laquelle El Jadeyaoui, (touché au genou) n'était pas aligné, les Angevins ont réalisé une prestation plutôt terne. Mais en football, pour réaliser un beau match, il faut être deux et leur adversaire du jour craignait probablement beaucoup cette équipe. Et, pour Créteil, un match nul est déjà une belle opération sur le plan strictement comptable.

Un chiffre pour illustrer le niveau du match : à 10 minutes de la fin et avant le remplacement à Angers d'un défenseur (Angoula) par un milieu (Frikeche), on ne dénombrait jusqu'alors qu'un tir cadré pour les locaux contre deux pour les visiteurs...

Pourtant, les Angevins, qui s'étaient déjà imposés à deux reprises à l'extérieur cette saison, espéraient rééditer ce type de performance chez le 12e du championnat. Ils auraient d'ailleurs pu ouvrir la marque dès la 1ere minute mais la tête d'Auriac, seul aux 6 mètres, passait à gauche du but.

A la 5e, un coup-franc de Gomez était repoussé par le portier cristolien. Les locaux réagissaient et Lesage se procurait des occasions. Tout d'abord à la 17e sur un coup-franc lointain qui passait à gauche du but de Malicki, puis à la 26e où, seul aux 6 mètres sur un centre venu de la gauche, il ratait sa tête, le ballon finissant sa course encore à côté.

A la 43e, ce même Lesage avait encore une énorme occasion. Sur un centre, toujours venu du côté gauche, il se retrouvait encore seul aux 6 mètres mais sa tête passait au-dessus. Juste avant la mi-temps, l'Angevin Boufal, lui aussi en position idéale à la suite d'un corner, était contré par un retour de Diedhiou.

Des occasions très rares

En seconde période, le scénario était identique à la première avec deux équipes se neutralisant. Ayari rentré à la place de Boufal et Socrier à celle de Blayac (63e), les occasions se faisaient toujours aussi rares et plus le temps avançait, plus les deux équipes semblaient se satisfaire de ce match nul.

A la 92e minute, Adriatsima, lancé en profondeur par Lesage, se retrouvait à la lutte avec deux défenseurs mais son tir passait au-dessus. Puis, dans les ultimes secondes des arrêts de jeu (90 + 4), sur un coup-franc de Gomez, une tête Keita obligeait Kerboriou à sauver son équipe d'une claquette et ainsi conserver le point du nul.

En raison de la trêve internationale, qui verra l'équipe de France jouer son ultime match qualificatif pour le Mondial 2014, les Angevins ne retrouveront le championnat que le 18 octobre, à domicile contre Niort.




Christophe ROUSSEL
Correspondant Sport pour Angers Mag dans plusieurs sports (football, athlétisme, ...) et dans le... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Riverain49 le 05/10/2013 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir,
Les journalistes locaux qui gravitent autour des équipes sportives de la région sont débordants d'enthousiasme. C'est incroyable. Dans aucune publication ou si rarement, on ne trouve de l'optimisme, des encouragements, de la ferveur. Quel univers impitoyable. Que ce soit le Sco, les Ducs d'Anjou, le basket avec Angers-Noyant, vous devriez porter les équipes locales. C'est ainsi que l'on stimule les jeunes à se tourner vers le sport et éviter les dérives. Ne trouvez-vous pas qu'il y a ...

2.Posté par Yves Boiteau le 05/10/2013 23:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez tout à fait raison : personne n'est parfait, à commencer par nous mêmes. Merci donc de nous avoir signalé la répétition. En revanche, votre critique sur le résumé du match nous parait bien sévère. D'abord parce que nous n'avons "tapé" sur personne ("sans briller", ce n'est pas sans jouer). Ensuite parce que - locaux ou nationaux - nous ne sommes pas les seuls à avoir partagé le même regard sur ce match (jugez-en vous même sur le site de L'Equipe par exemple). Ensuite, parce le trava...