Angers Mag - information, actualités locales, politique, culture

Un autre regard sur la région angevine

- Angers Mag Mobile
   





Ligue 2, Lens et Angers Sco terminent dos à dos


Rédigé par Rédaction Angers Mag - Le Samedi 3 Mai 2014 à 16:49


Pour le compte de la 35e journée de Ligue 2, Lens et Angers SCO n'ont pas réussi à se départager dans le Nord, ni à se marquer le moindre but. Si ce 0-0 condamne les derniers espoirs d'Angers, il complique aussi ceux des artésiens.



Photo d'archives Angers SCO.
Photo d'archives Angers SCO.
Dans un stade Felix-Bollaert plein comme un œuf, ce sont les rouges et or qui se mettent les premiers en mouvement. De retour de blessure, Grégory Malicki se rate lors d'une relance anodine qui profite à son ex-coéquipier, Alharbi El Jadeyaoui. Le meneur de jeu lensois alerte Touzghar mais Thomas intercepte (3e).

Le lensois semblent en jambes mais ce sont les angevins qui déclenchent le première frappe par Charles Diers, à l'entrée de la surface. Largement à côté des buts d'Areola (6e). La pression reste cependant nordiste en ce début de match. A la 12e minute, Nomenjanahary élimine Angoula d'un crochet et frappe des 25 mètres sur... la barre d'un Malicki impuissant !

Diers, encore lui, porte la réaction en se débarrassant de deux joueurs plein axe pour se présenter seul face au portier lensois. D'un joli piqué, il lobe Areola mais son tir, trop faible est freiné par le gardien et dégagé par Baal sur la ligne (15e) ! Chaud ! Dans la foulée, Touzghar frappe à son tour sur le but angevin, mais Malicki repousse. C'est évident, les deux équipes sont décidées à jouer et les mouvements sont nombreux.

La plus belle occasion de cette fin de première mi-temps sera l’œuvre de Vincent Manceau. A la 36e, le milieu de terrain angevin trouve la lucarne d'Areola des 30 mètres mais le gardien prêté par le PSG dévie magistralement le cuir en corner ! Les deux équipes rentrent aux vestiaires après une ultime offensive d'El Jadeyaoui, sous les sifflets du public lensois mécontent des siens.

Lens domine mais ne marque pas

Quels ont été les mots de Kombouaré à la mi-temps ? Dès la reprise, ses joueurs reprennent le jeu à leur compte. Sur un coup franc joué rapidement pour une faute de Frikèche sur Nomenjanahary, Baal déboule sur l'aile gauche mais ni Chavarria ni Touzghar ne parvient à reprendre son centre en retrait, devant un but... vide.

La réaction angevine est timide. A la suite d'un dégagement aux poings d'Aréola, Vincent Manceau reprend en première intention mais à côté. Le retour sur les buts angevins est immédiat. A la suite d'une faute de Thomas sur Valdivia, Landre décoche un coup franc surpuissant que Malicki écarte des deux poings en corner.

Sans affoler pour autant l'arrière-garde angevine, la pression reste lensoise avec Valdivia, Touzghar et Chavarria notamment. A la 64e, ce dernier centre au cordeau pour Ljuboja, à peine entrée en jeu. Mais l'attaquant lensois ne réussit pas à ajuster sa tête. Côté angevin, Socrier remplace Blayac pour essayer d'apporter de la fraicheur en attaque.

Mais les occasions vont restées désormais peu tranchantes d'un côté comme de l'autre. Un centre de Yattara pour Socrier contré par... la main de Kantari (83e). Un but hors-jeu de Touzhar à la 90e. Et c'est à peu près tout.

Mis sous pression par Caen, Nancy et Niort, Lens pourrait regretter ce nul à domicile tandis qu'Angers n'a pas réalisé l'exploit nécessaire pour conserver le droit de rêver à la Ligue 1.